alexametrics
lundi 27 mai 2024
Heure de Tunis : 13:36
Dernières news
Des personnalités nationales rejoignent le parti de Nabil Karoui
01/07/2019 | 17:13
1 min
Des personnalités nationales rejoignent le parti de Nabil Karoui

 

 

Plusieurs personnalités politiques ont intégré le parti "Au cœur de la Tunisie", nouvellement créé, a annoncé son président et patron de Nessma TV, Nabil Karoui, dans un communiqué publié ce lundi 1er juillet 2019.

 

Il s’agit de personnalités de tous bords comprenant des lobbyistes islamistes, des personnes trainant des déboires judiciaires dont certains d'ordre pénal, des fondateurs de partis politiques dont Nidaa Tounes et plusieurs autres de Harak Al Irada. 

Lamia Fourati, Iyadh Elloumi, Ridha Charfeddine, Fathi Houidi, Samira Chaouachi, Oussama Khelifi, Imed Darouiche, Dhafer Neji, Sadok Jabnoun, Abdenaceur Ben Hamida, Walid Mhiri, Mohamed Ben Othman, Hatem Mlika, Maha Issaoui, Abdelaziz Belkhouja, Youssef Zarrouk, Walid Mtira, Rafik Amara, Ines Bousoffara, Jawhar Mghirbi, Samir Daghfous, Sami Achour, Sofien Ben Tounes, Skander Karoui, Adib Jebali, Houssem Zayed, Lilia Mâaref, Hichem Marzouk, Taoufik Talab, Leila Rais Hamoudia, Wissem Khalbous, Mohamed Ali Saïd et Taoufik Ayadi.

La liste des candidats aux prochaines élections législatives et les dirigeants des comités centraux et régionaux de ce parti sera communiquée ultérieurement.

 

« Initiative économique, justice sociale et démocratie » est le slogan de ce parti politique, informe par ailleurs le communiqué ajoutant que la vraie bataille de "Au cœur de la Tunisie" est contre la pauvreté sous toutes ses formes.

 

E.B.A.

01/07/2019 | 17:13
1 min
Suivez-nous

Commentaires (20)

Commenter

Steve jobs
| 03-07-2019 20:22
Apparemment ta gonze a le support des autres enturbanes ...de quel nationalisme tu parle?

Léon
| 02-07-2019 16:23
Des choses obscures et confuses se passaient hier sans que l'on ne nous dise quoi que ce soit.
De mon côté si j'arrive à mes conclusions c'est toujours par des simples déductions logiques en mettant les faits les uns derrière les autres. Déformation professionnelle oblige.
Mais pourrait-on en vouloir à nos hommes politiques. Certainement pas! Parce que comme vous ils ne savent rien.
La mère Albright qui se déplace à 82 ans dans un voyage d'une douzaine d'heures, pour venir s'enquérir de la santé "démocratique" du pays; moi j'y crois moyen. Je laisse aux imbéciles qui composent la majeure partie du peuple qui a dit "dégage" à Ben Ali, d'avaler ce qu'on leur raconte dans les télévisions putschistes. Moi, ma ligne de conduite souverainiste ne me le permet pas.
Après deux essais non transformés contre Abir Moussi, le troisième essai a manqué d'imagination; puisqu'il fut en réalité un mix entre le 7 novembre 87 et le 14 janvier 2011 afin de faire barrage à la première dame dans les sondages (sondages déjà bien truqués par les traitres). Il est difficile d'expliquer au monde qu'une dame qui gouverne dans un pays arabe est un danger ou une potentielle dictatrice (se sera une première mondiale, ce mot n'existant pas encore). Il lui manquera toujours la petite moustache et peut-être une tenue militaire. Ils ont fait croire au monde entier que Ben Ali, qui, ceci dit au passage n'a jamais tué quiconque, ni apposé son effigie sur les pièces et billets, ni donné son nom ne serait qu'à une petite rue de son village natal, était un Hitler en puissance. Franchement, en termes de dictatures ont a fait bien mieux. Et le peuple d'imbécile a souscrit à cela sans brocher.
Mais faire croire que Abir, la fille reconnaissante de Bourguiba, est une mauvaise donne dans un monde arabe machiste est un peu trop fort pour les occidentaux. Ni la France, ni les états unis, ni l'Espagne, ni l'Italie.. n'ont eu une femme au pouvoir.
Alors après deux tentatives avortées que je vous rappellerai plus bas, on en a essayé une troisième. Celle de mettre d'autorité une personnalité après un attentat, prétextant le fait que le pays est en danger et qu'il faille arrêter tout cela.
Il va de soi que ce qui est visé c'est la souveraineté du pays qui "risque" de revenir à ses citoyens si les dirigeants à la solde des atlantistes partaient et que Abir prenait les rênes.
Alors après avoir essayé de lui barrer la route en la "diluant" dans des nouveaux candidats créés de toutes pièces et médiatiquement connus (Karoui et Saïd), tentative qui a enfin de compte dilué leurs propres candidats (les Jomaa, Chahed, Marzougui..), puis après avoir essayé de lui barrer une deuxième fois la route de manière constitutionnelle, tentative encore une fois avortée, ils ont cru tenir la solution en déclarant que BCE était hors d'état de gouverner. Mascarade qui n'arrêtera pas la Marche vers la Libération du protectorat tunisien vers son indépendance.
Ni Mc Cain, ni Kissinger, ni Albright, ne pourront arrêter la fille de Bourguiba, fruit de la graine souverainiste, et de l'Amour de la Tunisie. La Albright pourra pleurer comme une Madeleine sa tentative avortée.
Abir a sonné le glas des marionnettes qui vous gouvernent et qui ne sont même pas capables de vous expliquer ce qui se passe chez eux. Vous eûtes hier la confirmation de cela et à la place des tunisiens merdolutionnaires j'aurais honte jusqu'à la fin de mes jours. Des chancelleries occidentales ferment leurs portes chez Vous hier sans que vos politiques ne savent pourquoi. Un crime et une atteinte à Votre souveraineté; peuple de gueux, atteinte que ces chancelleries de se seraient certainement pas permises sous Ben Ali.
Vous avez préféré la Démocratie de façade, celle des chiens qui aboient, à la vraie Démocratie, celle des droits des peuples à disposer d'eux-mêmes; droit bientôt effacé par les bienpensants de l'alliance atlantique nord.
Léon, a lui seul, gouvernerait le pays, mieux que tous vos clochards à hauts diplômes réunis. Ces imbéciles qui se débattent entre Science sans conscience et projets foireux, voulant fructifier l'argent qatari de la honte. Ils essaient de racheter leur trahison contre leur pays comme ils peuvent.
Ils ont compris au bout d'une décennie ce que leur haine a fait et ce que leur intelligence avec les tiers a apporté comme misères.
Aujourd'hui, la priorité n'est ni scientifique, ni sécuritaire, ni la prestance de l'état. La priorité aujourd'hui est l'état lui-même. L'Université tunisienne, dernier rempart contre la colonisation, est tombée. J'ai appris que les amphis de la fac des sciences dans les sections qui comptaient jadis des centaines d'étudiants, n'en comptent aujourd'hui que quelques dizaines, souvent des filles. Que les profs eux-mêmes immigraient, et que la fac se nécrosait à grande vitesse.
L'état ne peut exister que par la souveraineté qu'il va falloir recouvrer. Et Abir dérange; en effet, elle risque de mettre à plat leurs plans et projets de retour au moyen âge.
Je vois aujourd'hui la grandeur de l'oeuvre bourguibienne. Il ne pouvait pas vous l'expliquer, vos parents n'y auraient rien compris. Vous, il aura fallu que vous viviez la colonisation pour la comprendre.

VIVE BEN ALI; VIVE ABIR MOUSSI;

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant depuis le 14 maudit.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

eshmoun
| 02-07-2019 13:38
nationales ?je ne vois pas trop ....à part -peut être- un admirateur de Hannibal Barca , archéologue à ses heures et qui a notamment découvert que Zama n'avait jamais existé sauf dans les fantasmes de ses illustres prédécesseurs un peu dans le style de "la guerre de Troie n'aura pas lieu" (mais là il ne s'agit que d'une prédiction qui pourrait bien se réaliser un jour......par khronos !

rayma
| 02-07-2019 13:08
Suite à l'article de censure publié par Mme Zohra, Nabil Karoui contacte tout et tout le monde croyant pouvoir tout contrôler. Mais comme l'a dit si bienMr Taoufikrares sont les commentaires qui sont à son avantage

Zohra
| 02-07-2019 11:42
J'ai dis la vérité pourquoi vous me censurez ?
Vous me censurez parce que j'ai râlé ?

Je suis très rarement censurée hamdoullah

C'est un peureux ça veut être président, il est paranoïaque. On veut le tuer, on veut le mettre en prison, le roi de manipulation, le roi de manipulation. Demain va nous ramener les americains et le reste. Je suis désolée, il n'a pas le charisme d'un dirigeant. Que vous le voulez ou pas.

Le peuple en a marre de ces manipulateurs, ras le bol. De tous ces politiciens de la dernière heure.

J'espère que je ne vous blesse pas, n'est-ce pas.




Fehri
| 02-07-2019 11:30
Profiteurs de première classe

taoufik
| 02-07-2019 10:35
Chaque fois que Nabil Karoui paraît dans n'importe quel article les insultes fusent. Jamais j'ai lu un commentaire qui lui est favorable...de quel popularité il radote

khadija
| 02-07-2019 10:19
Devant le résultat définitif ils seront tous décimés comme une poussière d'opportunistes

Abir
| 02-07-2019 09:09
Mes proches âgés on m'a appris beaucoup de dictons , et là je vois un dicton qui va avec le sujet, men kellet essouf tedzez elkleb, puisque Nabil Karoui en manque d'un nombre de personnes pour faire son parti, ça lui arrange de prendre tout et n'importe qui et de l'autre côté, ces ramassis, s'ils sont des personnalités importantes ils ne se jetteront pas dans les bras d'un cheval perdant

Citoyen de Tunisie
| 02-07-2019 08:37
Charfeddine, Chaouachi, Belkhouja, etc.... Normal, Karoui avait fait élire BCE donc ça doit être le bon cheval.
Au fait, pourquoi Charfeddine, l'homme d'affaires, le président d'un club sportif prestigieux, député et à savoir quoi d'autre, tient à faire parti d'un parti politique "solide" ! Le citoyen lambda et crédule que je suis, ne doit-il pas croire qu'il cherche à bénéficier d'immunité !!