alexametrics
mercredi 17 août 2022
Heure de Tunis : 06:14
Dernières news
Des milliers de jeunes de Tataouine se dirigent vers la zone pétrolière
23/04/2017 | 14:47
1 min
Des milliers de jeunes de Tataouine se dirigent vers la zone pétrolière

 Des milliers de jeunes de Tataouine se sont dirigés, aujourd’hui, dimanche 23 avril 2017, vers la zone pétrolière protégée par les forces armées, El Kamour, pour un sit-in ouvert.  Les jeunes protestent contre "le silence du gouvernement durant plus d’une semaine".


 

A travers cette action, ils bloqueront la circulation des camions et des véhicules de transport pétrolier dans le désert pour maximiser la pression sur le gouvernement et les sociétés pétrolières.

 

 

23/04/2017 | 14:47
1 min
Suivez-nous

Commentaires (39)

Commenter

k.el tounsi
| 25-04-2017 13:32
ya Chebou.le pétrole appartient à tous les tunisiens(on dirait pas).dire que les gens manisfestent pour s'approprier les bénéfices du pétrole pour mener la belle vie sans peine ou travail,soit tu es idiot ou malhonnête..il serait plus JUSTE de dire qu'ils veulent leur part du gâteau.Les regions doivent bénéficier des mêmes avantages TUNIS ou autre pas plus que tataouine..

Chebou
| 25-04-2017 05:48
Toute cette agitation autour du pétrole et celle qui a précédé à propos du phosphate s'expliquent par l'idée que ces richesses naturelles peuvent permettre aux régions où elles se trouvent de mener la belle vie sans peine ou travail. Alors ces régions s'affichent comme étant les propriétaires et réclament les bénéfices. Cette image nous rappelle la région du golf, région riche en pétrole mais loin d'être développée. C'est le même modèle que les dirigeants( parce qu'il y'a des gens derrière et ils sont connus) de ce "harak" ont en tête. Il s'agit là d'un projet non viable car faire des habitants de Tataouine des rentiers est un mensonge grotesque et naïf. Comment serait notre pays si chaque région affiche sa propriété sur la région qui se trouve chez elle.

Jugurtha
| 24-04-2017 17:09
Une lecture assidue de l'histoire de la Tunisie demontre, exemples a l'appui, que les tensions entre l'arriere pays (largement Amazigh, aujourdhui arabise) et les centres du pouvoir (de Carthage, en passant par Kairouan, Tunis, Mahdia, etc.) furent invariablement causees par (1) le delaissement total, (2) l'exploitation sans vergogne, le tout sous fond de (3) "morgue citadine" envers les "gens de l'interieur". Naturellement, au cours des decennies, voir des siecles, ces tensions engendrerent des pressions telles que les "equilibres" entretenus par la peur/repression/domination/exclusion eclaterent en mille morceaux, entrainant invariablement la chute de bien des regimes et des dynasties. Rien de nouveaux. Les revoltes prennent alors des visages de schismes religieux ou d'oppositions claniques, voire ethniques. En voici quelques exemples fameux: la revolte des Circoncellions (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Circoncellion) menee par l'Amazigh Firmus (region de Kasserine jusqu'a la petite Kabylie) contre le pouvoir des Imazighen romanises de Carthage au 4ieme siecle. Revolte de Abou Yazid (Bouhmara ou l'homme a l'ane), Amazigh Znati de Tozeur, qui souleva les gens du Sud (Djerid, Tatouine, Region de Gafsa, et ls Monts du Kasserine) contre les Fatimides. Je ne veux en aucun cas insulter les "Citadins". Etant originaire du Sud, je suis ne et ai grandi a Tunis. Il faut par contre que les esprits intelligents fassent leur mea culpa. Que l'on comprennes que si Carthage fut brulee, c'est bien sous les coups de boutoir des Numides de Massinissa (region de Cirta Nova Sica, le Kef actuel) en punition pour son exploitation sans vergogne des richesses du pays, pour son choix de s'isoler derriere de hautes murailles pour vivre la grande vie aux depends de la multitude. La situation aujourd'hui est etrangement similaire. Il y a une facheuse tendance chez les elites urbanisees de s'aliener a l'etranger (Arabe, ou Turc, ou Occidental) et a toiser les gens de l'interieur avec morgue. L'attachement a la Tunisie millenaire pourrait faire defaut chez certains. Ne jetez donc pas la pierre aux laisses pour compte du Sud et de l'Ouest tout en ayant l'estomac bien rempli. Memes si plusieurs Tunisiens des elites citadines ne sont pas de souche Nord-Africaine, il n'en demeure pas moins qu'ils sont devenus Tunisiens et ont des droits sur ce pays. Mais il faudrait qu'ils mettent un terme a cette morgue suicidaire qui consiste a attribuer aux Sudistes des complexes d'inferiorite. Une telle attitude est un vrai boomerang qui risque de vous frapper en pleine face. Relisez l'histoire... Pressez vos dirigeants a moins de gaspillage, moins de vol, moins de corruption, et investissez reellement dans les regions delaisses car elles SONT la TUNISIE!

Citoyen_H
| 24-04-2017 14:48

C'est en cours.
Salutations.


Citoyen_H
| 24-04-2017 14:46

Hélas...


TeTeM
| 24-04-2017 14:02
Va t-on vivre un nouveau Petrofac? Le gouvernement doit absolument être ferme et inflexible.

Ce sit-in n'est pas autorisée et doit être dispersé de gré ou de force. La contestation oui, l'anarchie non ! Il faut faire appliquer la Loi.

Ensuite, cette manifestation n'est pas spontanée. Je m'étonne que ni le gouvernement, ni la presse ne cherche à savoir qui tire les ficelles par derrière...


Pour ce qui est du développement du Sud et de ses ressources. Le fait que le Sud puisse avoir des ressources, ne veut pas dire que toutes les ressources doivent profiter à ces régions là. On est dans un système national ou il faut faire du développement, c'est à dire que l'argent doit être réinvestit dans des projets qui contribuera à l'intérêt général de tous les Tunisiens ou du moins de la grande majorité d'entre eux.

Maintenant, on ne peut pas non plus cacher que ce développement a profité à certains régions plus qu'à d'autres et que des rééquilibrage sont nécessaires, sinon vitale pour la paix sociale dans le pays mais aussi pour avoir un développement harmonieux sur l'ensemble du Territoire Nationale.

Beaucoup de ceux qui crient "au Régionalisme" à la moindre revendication ne supporteraient pas de vivre dans ces régions plus que quelques jours....

Au final, si ces gens veulent revendiquer, qu'ils manifestent dans les conditions prévus par la Loi. Mais qu'ils ne paralysent pas l'économie du pays.

TeTeM
| 24-04-2017 13:52
Je trouve regrettable et déplorable d'aller recherche de supposées ethnicités alors que :

1/ Nul ne peut se prétendre est truc ou machin à 100%. Nous sommes des mélanges !

2/ berbères, arabe, ou tout ce que vous voulez mais nous sommes avant toute chose Tunisien! C'est un ensemble un et indivisible. Cessons donc les débats stériles !

TeTeM
| 24-04-2017 13:47
Kim Jung Un? Mon Dieu que ne faut-il pas lire comme aneries...

takilas
| 24-04-2017 13:28
Ces familles (musulmanes) prestigieuses et surtout très riches du temps de l'Empire Ottoman (qui s'est opposé auparavant aux maintes tentatives des Espagnols), ont débarqué suite à la décadence de cet empire au Maghreb et en ramenant d'énormes richesses et des armes, ce dont une place respectable leur a été accordéd par le gouvernement tunisien déjà très évolué dans un pays tunisien connu par sa culture avec surtout la prestigieuse histoire de mosquée Zitouna, qui lors des croisades et en plus de la saisie des richesses de ces deux familles, à engendré des occidentaux jaloux qui, à ce jour n'ont jamais assimilé que des conquérants arabes ont défaits les romains d'une part mais ont conquis d'autre part l'Andalousie. L'Afrique du Nord les tente à ce jour, qu'ils regrettent son indépendance.
Donc, et pour créer du désordre ils ne trouvent mieux que de provoquer des conflits (comme récemment en Algérie) et de détecter des traîtres et sans scrupules, comme les réfugiés politiques engagés depuis peu de temps, et hébergés entre Londres et Paris.
Par ailleurs, leurs politiques ou journalistes ne cherchent qu'à déformer l'histoire du Maghreb et sont même allé jusqu'à improviser qu'une présumée tribu (ou un petit groupe) fuyant la misère de leur milieu aride sans ressources, et venant à pieds d'extrême Asie sont à considérer et ce pour banaliser la conquête arabo-musumane.
Il faut rappeler par ailleurs, que le piège à failli fonctionner en Algérie, et contre toute attente ils espèrent le répéter en Tunisie.




KAMEL
| 24-04-2017 13:18
République bannière.