alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 10:19
Dernières news
Dégradation dangereuse de l’état de santé de Mehdi Ben Gharbia
10/12/2021 | 22:26
2 min
Dégradation dangereuse de l’état de santé de Mehdi Ben Gharbia

 

Le comité de défense du député et ancien ministre, Mehdi Ben Gharbia a rendu public un communiqué, vendredi 10 décembre 2021, mettant en garde contre la dégradation dangereuse de son état de santé en faisant porter la responsabilité au ministère public, à la ministre de la Justice, à la direction des prisons ainsi qu’à “la bande criminelle de Thawra News”. 

 

Le comité de défense précise que l’état de santé de Mehdi Ben Gharbia s’est tellement dégradé que la direction de la prison civile de Messadine a refusé l’autorisation de visite accordée par le juge d’instruction ne permettant pas à son avocat de le voir vers 13h30.  “On l’a induit sciemment en erreur en lui affirmant que Mehdi Ben Gharbia n’était pas là puisqu’il avait été transféré à l’hôpital. Il s’avère par la suite que Mehdi Ben Gharbia n’a été transféré nulle part et qu’il était en prison toute la journée. Le comité de défense est persuadé de la gravité de l’état de santé de son client en grève de la faim depuis le 5 novembre 2021”.

Et d'ajouter, “son avocat avait tenté de le voir une seconde fois vers 16h50 sauf qu’il n’a pas été autorisé à le faire sous prétexte du dépassement des horaires de la visite”. 


Rappelons que Mehdi Ben Gharbia est en détention depuis le 20 octobre dans le cadre d’une investigation touchant sa personne et le gérant de son entreprise, sur fond de soupçons de délits fiscaux et de blanchiment d’argent. La brigade de lutte contre les crimes économiques et financiers de l’Aouina a été chargée de l’enquête.


Il a entamé, le 5 novembre, une grève de la faim en signe de contestation contre la répression qu’il subit en prison. Il a, en effet, été empêché de voir directement son fils de cinq ans, c’est-à-dire sans la barrière vitrée. Le juge d’instruction chargé de son dossier a explicitement autorisé cette visite sans barrière, mais la direction des prisons lui a refusé ce privilège, malgré l’âge de l’enfant et sa condition très particulière, puisque sa maman est décédée il y a quelques mois à peine.


 

S.H


10/12/2021 | 22:26
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sdiri
Tahar
a posté le 12-12-2021 à 14:42
C'est rien ,parce que il a perdu l habitude.
Sache Si mehdi que les prisons d aujourd'hui,ne sont pas celles que tu as connus en fin de siècle dernier.
Un peu de patience et tout rentrera dans. L ordre.
Patience et bon séjour
J.trad
Les juristes doivent lire et relire le Coran ,
a posté le 12-12-2021 à 11:17
Et remettre en question la durée des peines (allait ma anzala Allahou biha min soutane ) les siëcles dans la montre du monde ne sont que de courtes petites secondes ,alors que messieurs les juges comptent combien de seconde Mr Mehdi Ben Gharbia a passées dans la prison .si les siëcles sont de courtes petites secondes ,un détenu qui passe une seconde en prison ,il aura passe des siècles ,c'est a dire en calcul mentale ,des millions de siëcles , la justice humaine ne porte aucune graine de Rahmaaaaa
J.trad
Le ridicule c'est que pendant des dizaines d'années ,au nom des droits de l'homme des débats sur l'euthanasie font rage ,
a posté le 12-12-2021 à 11:06
L'état où se trouvent beaucoup de détenus , suscite le désarroi,ce qui arrive à Mehdi Ben Gharbia ,est plus que révoltant , ceux qui se prennent plus justes que le créateur ,feraient mieux de revoir les paroles d'Allah ,qui se qualifie de chaud ,mais qui se qualifie aussi rhafour +Rahim ( yarfirou 'adhounouba koullaha ,illa achchirk)Mahdi ben Rarbiyya n'est pas (mouchrik),il a été condamnée ,il a été séquestré , pendant quelque temps , çà y est ,il a payé ,il faut le lâcher ,parceque les lois civiles ne sont pas sacrées ,rien ne prouve que les évaluations des peines sont précises ,elles sont approximatives ,son prolongement ne profite qu'aux avocats , dont certains viennent faire des perturbations comme le fait 3abir Mousi. Pour se faire'de la renommée , pour garantir une clientèle ...il faut lâcher immédiatement ce monsieur.le prolongement de sa détention ,est pire que l'euthanasie qui au moins stoppé la souffrance ,alors que la détention de presque tous les détenus ,est un prolongement de souffrance ,Sadisme avec cruauté ,injustice ,qui piétinent la liberté des humains ,surtout leurs familles et leurs enfants totalement innocents .ceux qui prétendent faire de la justice. ,se trompent et font de l'injustice ,cependant l'homosexualité elle est un flagrant délit et un péché qui cause la colëre Divine ,nous risquons tous de payer cher notre silence (almithliyya )fera mettre la terre dessus dessous ./.
ourwa
C'est inquiétant !
a posté le 11-12-2021 à 20:01
Ce n'est pas le 1ere fois que " Le comité de défense du député et ancien ministre, Mehdi Ben Gharbia " nous alarme à ce sujet, malgré la propagande nocive de " 'la bande criminelle de Thawra News'?'. et en dépit de la tentative de son avocat : " 'son avocat avait tenté de le voir une seconde fois vers 16h50 ( à quelle date ?) sauf qu'il n'a pas été autorisé à le faire sous prétexte du dépassement des horaires de la visite'?'. ( sic). C'est désolant et inquiétant à la fois pour la santé de m-b gharbia ! Donc, pourquoi cet avocat de défense de ben gharbia ne saisirait-il pas à ce sujet le machin de défense des droits de 'homme dédié et rattaché à l'ONU ? ou même le tribunal international de la Haye ? C'est un vrai avocat ou un avocat marron ?...