alexametrics
Dernières news

Décès de 2 soldats lors de l’explosion d’une mine au Mont Châambi

Décès de 2 soldats lors de l’explosion d’une mine au Mont Châambi

 

Les jeunes soldats tunisiens continuent à être visés par les terroristes retranchés dans les montages de l’ouest. Selon les sources de Business news, deux militaires sont décédés, ce mercredi 3 octobre 2018, au Mont Châambi lors de l’explosion d’une mine.

 

Il s’agit, toujours selon nos sources, de Yassine Chahbi et Idriss Zouaghi, tous les deux âgés de 26 ans. Le premier est originaire de Mazrak Shems à Kasserine, le deuxième de Monastir.

 

Un autre soldat a été blessé. Il a été acheminé vers l’hôpital régional de Kasserine pour y recevoir les soins. Les unités militaires ont quadrillé la zone et procédé à de larges opérations de ratissage.

 

M.G

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

larios
| 04-10-2018 16:11
allah arhamhom, hommage à nos vaillants jeunes soldats qui ont des réves à réaliser, des familles à nourrir. mais les voilà fauchés par des mercenaires drogués par la religion, voués leurs corps et ames aux ,diables, , ils n'ont aucun souci, ils n'ont rien à perdre, la mort est pour eux, c'est la vie éternelle, ces caméléons s'adaptent à toutes les circconstances, excellemment entrainés à toutes les situations avec aucune crainte, il nous faut des moyens et des équipements sophistiqués pour les guetter et les faire tomber dans des diaboliques embuscades , cela demande des investissements colossaux, une collaboration étroite et durale avec nos fréres algériens et des équipes de renseignements nuits et de jours, d'échanges des alertes à tout moment, un travail de longue haleine qui nous attend pour éradiquer l'une de nos plus dangereuses calamités et anéantir ces démons de la démolition et de la destruction totale de nos espoirs et de nos réves

Gg
| 04-10-2018 11:03
Une triste habitude, chaque mois de jeunes hommes payent de leur vie la non allégeance à l'état islamique. Au début, une journée de deuil national célébrait les assassinats. Aujourd'hui, c'est tout juste si on ressent de l'émotion.
C'est ainsi que procède l'habitude, par endormissement, par anesthésie.
Il faudrait en réalité que le peuple descende dans la rue, pour exiger que les complicités soient révélées et punies. Ce n'est pas un reproche, l'humain fonctionne ainsi, partout... mais il faudrait réagir.
Et donc, encore une fois, une fois de trop, respect aux jeunes martyrs tombés sous la barbarie islamiste. Soldats, policiers, gardes, bergers... respect.

Bab ezzira
| 04-10-2018 09:37
Hommage à ces Hommes qui meurent debout pour la Nation pour protéger nos compatriotes et pour que nos enfants vivent en Paix,
Hommage à ces Hommes qui ne reculent pas devant leurs ennemies, qui même blessés ne songent qu'a reprendre le combat avec un moral d'acier, qui ne songent qu'a venger leurs camarades mort debout sur le champ des honneurs.
Hommage à ces Hommes qui meurent trop jeune pour que des politicards ripoux de deux sous mettent leurs grosses fesses sur de confortables fauteuils, pour que d'anciens terroristes bénéficiant de l'amnistie et des dédommagements pour reprendre après les armes contre nos enfants.

Srettop
| 04-10-2018 08:34
Bizarre ce regain d'activité terroriste sur le Châambi, chaque fois que les frères musulmans d'Ennahdha sont sous pression.
Sans doute une coïncidence.

BHN
| 03-10-2018 23:44
Paix aux âmes de ces braves soldats de la Nation tombés aux champ d'honneur et soutien total à leurs familles respectives.

Celà fait maintenant depuis 2012 (soit 6 ans bientôt 7) que quelques pouilleux terroristes sont toujours tranchés tels des rats dans les montagnes de la dorsale tunisienne, mais que nous n'arrivons toujours pas à les détruire totalement, celà veut donc dire qu'il y a encore des complicités au plus haut sommet de la pyramide, essentiellement, les islamistes dont un des leurs, l'ancien sinistre de l'intérieur les avait qualifié de: "simple sportifs" mais qui siège toujours à l'Assemblée des représentants du peuple comme si rien de n'était !!! Alors que lui ainsi que ses comparses islamistes, et autres opportunistes rodant autour d'eux telle une véritable mafia, devrait être en tolle ou pendu sur la place publique pour complicité avec une organistation terroriste et haute trahison !!

Léon
| 03-10-2018 21:44
Encore deux victimes de la trahison collective qualifiée de révolution. Ils passent de plus en plus dans l'indifférence du peuple de traitres qui a crié "dégage" et qui, aujourd'hui, est en train de voir le résultat de ses actes, dans un pays sans état, dans une Tunisie où règne le désespoir et la déprime collective.
On traitait de dictateur toute personne qui empêchait le fait religieux en politique, sachant pertinemment que lorsque le spirituel se dissout dans le temporel, le mélange est alors explosif; tel les mines sur lesquelles sautent nos pauvres soldats à la fleur de l'âge. En fin de compte l'ennemi du tunisien est le tunisien lui-même.
Ces poseurs de bombes ont nuit et tué. Mais ils ont aussi nuit à l'Islam, cette religion bafouée par ses adeptes qui prétendent la défendre, alors qu'en réalité, ils l'utilisent pour défendre des intérêts matériels. Il faut dire que Dieu le leur rend si bien, qu'ils sont aujourd'hui dans un embarras sans commune mesure.
Il a fallu qu'ils prennent le pouvoir pour que tous les tunisiens (et même les bases islamistes) donnent à postériori, raison à Ben Ali. Pareil: Il a fallu que le Marzougui prenne le pouvoir pour que les tunisiens (et même les bases youssefistes) donnent raison à Bourguiba dans son conflit avec Salah Ben Youssef. Ce dernier nous aura bien arrosé de sa progéniture politique, la plus intellectuelle, la plus diplômée et la plus accomplie, un demi siècle après sa disparition en la personne de Marzougui.
Les choix de la Tunisie Bourguibienne étaient les bons, n'en déplaise aux imbéciles. Ces derniers ont eu tout le loisir de constater le fruit de huit années d'islamisme conjugué au youssefisme: Des enfants sautant sur des mines et une Tunisie misérable malgré tous ses diplômés (aussi diplômés que n'est leur stérilité politique).
Allah Yar7am nos soldats victimes de la révolution et de la trahison du peuple. Victimes de l'ingratitude des tunisiens, de leur irresponsabilité, et de leur inconscience.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
La Conscience de la Tunisie.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Wild bled
| 03-10-2018 21:30
La sécurité du pays concerne tout le monde. Les soldats sont morts en accomplissant un noble travail. Les corrompus et autres malfaiteurs, ils en pensent quoi ?...

mansour
| 03-10-2018 20:00
Ennahdha est toujours au gouvernement

L'astronaute
| 03-10-2018 19:30
Sûrement une autre manifestation de la liberté d'expression si chèrement acquise depuis 2011!

Mohamed Obey
| 03-10-2018 19:12
Chaque soldat qui décède sur le champ de guerre est un héros national et un martyr! Allah yarham kol jondi min jounoud Tounes!

A lire aussi

Ainsi, Abdelkarim Harouni a précisé que les concertations porteront d’abord sur le programme, les

20/10/2019 22:05
0

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué rendu public ce dimanche 20 octobre 2019,

20/10/2019 21:51
0

Toutefois, une réunion est prévue demain lundi en vue d’examiner les requêtes des journalistes en

20/10/2019 20:17
0

Le différend Mekki-Ghannouchi n’est pas tout

20/10/2019 18:00
10

Newsletter