alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 10:10
Dernières news
Conseil de discipline de Béchir Akremi : précisions du CSM
03/07/2021 | 11:54
1 min
Conseil de discipline de Béchir Akremi : précisions du CSM

 

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a publié un communiqué vendredi 2 juillet 2021 apportant ses précisions au sujet de l’affaire Béchir Akremi. 

Le CSM a signalé que la décision de reporter l’annonce de l’issue du conseil de discipline en charge de cette affaire avait été motivée par la nécessité d’auditionner à nouveau M. Akremi. 

Évoquant la gravité des pressions exercées à son encontre, le CSM a rappelé que ces dossiers avaient été ouverts à son initiative sans intervention aucune et ce après la fuite de suspicions de crimes en lien avec les affaires des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi et d’autres en lien avec des affaires de corruption. 

 

Le Comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi a publié une vidéo, vendredi 2 juillet 2021, sur sa page Facebook accusant Rached Ghannouchi d’avoir personnellement interféré au profit de Béchir Akremi dans le but de lui porter secours.  

Selon la même source, Rached Ghannouchi avait contacté un juge qui n’est pas membre du Conseil supérieur de la magistrature pour sceller un deal permettant à la fois à Taieb Rached de se retirer et à Béchir Akremi d’être blanchi. 

Le Comité a assuré que le report de la décision du conseil de discipline de l’Ordre judiciaire concernant Béchir Akremi au 12 juillet courant, était la preuve de l’ingérence du président du Parlement et chef du parti Ennahdha.

Jeudi, il a, rappelons-le, révélé plusieurs infractions et dépassements commis par Béchir Akremi en lien avec des affaires de terrorisme étouffées accusant celui-ci d’être « le procureur des terroristes ». 

 

N.J. 

03/07/2021 | 11:54
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Soussi
Televise
a posté le 04-07-2021 à 17:25
Le conseil de discipline des 2 juges doit etre televise et en direct
Houcine
Questions sérieuses.
a posté le 04-07-2021 à 14:02
Un procureur aurait ouvert une enquête suite à la demande de Ghannouchi incrilinant le PDL, rien moins.
La même magistrature nous parle "d'auditionner" à nouveau Akremi, le pauvre, précaution utile au cas cet homme serait fort injustement incriminé dans une opération grave de subtiliser à la justice des documents et dans le but de soustraire à celle-ci des terroristes, et surtout leurs commanditaires, dans des assassinats multiples dont ceux de feu Brahmi et Belaid...
On doit poser cette question devenue opportune: quels sont les objectifs des islamistes ?
Je crois qu'on peut avancer une hypothèse ultime, et néanmoins valide au regard des faits et méfaits accumulés, celle de la guerre civile.
Ennahdha et ses sbires y sont préparés depuis toujours, et avancent par palier son avènement.
Ceux qui croient excessive une telle idée peuvent scruter les événements, leur enchaînement, et voir que s'additionnent les éléments allant dans ce sens.
Plus rien ne fonctionne normalement dans ce pays, les institutions sont noyautées, colonisés, et le plus inapte accède aux hautes fonctions pourvu qu'il fasse allégeance ou rallie la mouvance.
D'où l'impéritie vérifiable de l'Etat gangrèné à tenir son rôle et assurer la loyauté des institutions.
Je crois que si rien n'était fait, j'entends arrêter cette avanie et mettre hors d'état de nuire tous ces voyous, viendra le moment où un retour à un état social normal s'avérera impossible.
Les pessimistes sont des optimistes réalistes, et se cantonner à dénoncer n'a jamais fait reculer qui que ce soit dans une bataille.
Pls grave, ils nous ont déclaré la guerre depuis leur "retour" et de bataille en coups fourrés, ils ont gagné trop de terrain jusqu'à nous réduire à la défensive.
Il n'est plus temps d'ergoter, c'est le temps de l'action.
Ceux qui penseraient excessif mon propos, doivent se demander pourquoi un procureur décide d'enquêter sur simple plainte du chef de bande, et refuse d'agir contre les bandits sans avoir à enquêter tant les faits sont documentés.
Momo
La nécessité de se justifier
a posté le 04-07-2021 à 01:42
Comme on dit chez nous elmejrab tehmzou mraf9ou. En résumé le CSM reconnaît qu'il n'a pas respecté les procédures et tente de se justifier, et il n'y a pas de fumée sans feu.
Abir
!!!
a posté le 03-07-2021 à 14:57
Qui pourra vous croire encore?! Quand vous attendez des consignes d'un vieillard assassin , je m'excuse vous n'etes plus redecevables
Renardine
La vérité
a posté le 03-07-2021 à 14:06
Il vaut mieux pour le CSM d'être impartial dans leur jugement car un jour , ces juges seront poursuivis pour haute trahison.Ils ne seront jamais épargnés surtout que l'on sait que les jours d'Ennahdha sont comptés.
The Mirror
Akremi protège Ghannouchi et Ghannouchi protège Akremi
a posté le 03-07-2021 à 13:19
Messieurs les membres du Conseil supérieur de la magistrature, arrêtez donc de prendre les tunisiens pour des imbéciles. Les tunisiens savent parfaitement bien que :
- Béchir Akremi est intouchable,
- Le CSM ne fait que ce que lui demande Gahnnouchi de faire,
- Ghannouchi a ordonné au CSM d'étouffer une bonne fois pour toute l'affaire Akremi. Les tunisiens oublient vite, et dans quelques jours, on aura tout oublié et Béchir Akremi reprendra ses activités, comme si rien ne s'est passé.