alexametrics
mardi 28 juin 2022
Heure de Tunis : 10:47
Dernières news
Ces 2364 dinars et 400 litres de carburant qui agacent Kaïs Saïed
31/12/2021 | 20:30
7 min
Ces 2364 dinars et 400 litres de carburant qui agacent Kaïs Saïed

 

Depuis jeudi soir, une véritable cabale est lancée sur les réseaux sociaux contre les magistrats et particulièrement les membres du Conseil supérieur de la magistrature. Ce n’est ni à cause d’une sentence controversée ou d’une erreur judiciaire et encore moins à cause de la corruption d’un magistrat, mais plutôt à cause d’une prime de 2364 dinars (brut) et de quatre cents litres de carburant accordées aux magistrats du CSM. « Le président de la République a raison de mettre le holà, c’est trop ! », « ils sont cupides et corrompus ces magistrats ! », « Bien fait pour leur gueule, il faut dissoudre ce CSM, le président est vraiment en train d’assainir la justice ! », « ils se sucrent sur notre dos, nous le pauvre peuple appauvri ! Honte à eux ! ». C’est un peu ce que l’on lit depuis hier, quelques minutes à peine après la diffusion du speech de Kaïs Saïed lors du conseil des ministres tenu au palais de Carthage jeudi 30 décembre 2021.

En matière de populisme et de chasse aux sorcières, il s’avère que le président de la République connait un bon rayon. Après les cabales lancées contre les islamistes, les hommes politiques et les hommes d’affaires, voilà le tour des juges de subir les affres du président, les attaques de ses sympathisants et les critiques scandalisées du petit peuple !

C’est désormais une habitude chez Kaïs Saïed. Il lance des accusations, il les accompagne de chiffres, il désigne (sans nommer) un coupable et il laisse chauffer la marmite.

On se rappelle encore des 460 hommes d’affaires qui ont dérobé 13500 milliards dont il a parlé le 28 juillet. Où en est-on de cette histoire ? Et de ces ministres nommés par Hichem Mechichi à qui le président de la République a refusé la prestation de serment, sous prétexte qu’ils sont corrompus, ils sont où ? Et quid de toutes ces personnalités politiques qui ont été assignées à résidence pendant plusieurs semaines après son putsch du 25-Juillet, y a-t-il un seul parmi elles qui a été mis en examen ? Ou encore de ces ministres jetés en prison pendant des mois et dont les affaires se sont soldées par un classement, faute de l’existence d’une quelconque preuve les incriminant ? Et de cette affaire de tentative d’assassinat dont il a parlé il y a quelques jours ou encore l’histoire de l’enveloppe empoisonnée ouverte par sa cheffe de cabinet ?

 

Depuis sa nomination, et particulièrement cette année 2021, Kaïs Saïed salit l’honneur d’hommes et de femmes avec des accusations fallacieuses et légères, totalement infondées et ce sur la base de publications Facebook ou de racontars de cafés, souvent lancés par des internautes aigris autoproclamés révolutionnaires et chevaliers de la lutte contre la corruption. 

Pour tout ce qui précède, on pourrait croire que le président agit de bonne foi et qu’il se laisse manipuler par des personnes au mieux idiotes et au pire des racketteurs de bonne foi.

Pour son envolée du 30 décembre contre les magistrats, on ne peut pas évoquer les rumeurs et les racontars, car le président de la République a mentionné un arrêté réglementaire publié en bonne et due forme dans le Journal officiel.

Le président cite l’arrêté réglementaire numéro 1 du 30 mars 2018. Vérification faite par Business News, ce dernier ne comporte aucune disposition nouvelle et ne fait que proroger les décisions prises par l’arrêté réglementaire numéro 2 du 13 novembre 2017, lui aussi mentionné par le président de la République.

Que mentionne cet arrêté réglementaire ? Il fixe les avantages obtenus par les membres du Conseil supérieur de la magistrature et qui sont de 2364 dinars et de quatre cents litres de carburant par mois.

Pour prendre cette décision, les magistrats du CSM ont cité en référence l’article 113 de la Constitution, le code de comptabilité publique, les lois fondamentales 34/2016 et 19/2017 ainsi que l’arrêté réglementaire 1/2017 émis par l’assemblée générale du CSM.

 

Tous ces textes donnent, légalement parlant, le droit aux magistrats de fixer les indemnités qui leur reviennent de droit. Théoriquement, il n’y a donc rien à leur reprocher.

Sur le plan déontologique, c’est normal que les membres du CSM reçoivent une indemnité supplémentaire à leur revenu initial, puisqu’il s’agit là d’un travail supplémentaire à leur travail initial. Ca n’a rien d’exclusif, ça se passe comme ça dans toutes les autres institutions publiques et partout dans le monde. Il n’y a donc aucune violation de l’éthique, contrairement à ce qu’a sous-entendu hier le président de la République.

Sur le plan humain, les magistrats du CSM ont un véritable travail qui exige leur mobilisation physique et un grand effort psychique. Ils sont, ni plus ni moins, chargés de « juger » leurs collègues et leurs décisions sont lourdes de conséquences. 

Enfin, sur le plan social, il est tout à fait normal qu’un magistrat gagne correctement sa vie et soit mieux rémunéré qu’un ministre. C’est le meilleur rempart contre la corruption. Puisque le président de la République aime citer les autres pays, à titre comparatif, il est bon de lui rappeler que les grandes démocraties font toujours de telle sorte de préserver leurs magistrats de toute forme de précarité et de besoin. Dans plusieurs pays de ces démocraties, les magistrats sont mieux rémunérés que les ministres et on va même jusqu’à prendre en charge toutes leurs dépenses, comme c’est le cas au Royaume-Uni. En clair, les 2364 dinars bruts (moins de deux mille dinars nets) et les 400 litres de carburant, ce n’est pas ce qu’on appelle une grosse indemnité pour la catégorie de magistrats la plus élevée. Même si l’on réunit l’ensemble des revenus et des avantages de ces hauts magistrats, ils restent inférieurs à la rémunération du patron d’une PME en bonne santé.

 

En dépit de toutes ces considérations légales et morales, Kaïs Saïed a présenté la chose comme étant une violation de la loi et de l’éthique. Avec théâtralité, il s’interroge comment donc ces magistrats peuvent s’auto-octroyer des indemnités, alors que c’est comme ça que ça se passe dans toutes les institutions indépendantes. Qui, par exemple, a fixé le salaire du président de la République, si ce n’est le président lui-même ? Le CSM est une instance nouvellement créée, elle est constitutionnelle et elle est indépendante des autres institutions de l’Etat, il est normal que ses dirigeants fixent les modalités de paiement de ses instances, y compris ses instances dirigeantes.

Le président de la République semble épingler le gros montant et le corrèle au travail effectif de ces magistrats, mais zappe totalement les responsabilités de ces membres.

Sur la forme, Kaïs Saïed fait du populisme de 1er degré. Il sait que son auditoire est sensible à l’argumentaire de l’argent et de tous ces apparatchiks qui volent l’argent du peuple. Il se présente comme celui qui va arrêter tout ce manège de spoliation des richesses de l’Etat.

Son argumentaire touche un large pan du public et pas uniquement le sien.

Se rend-il compte cependant qu’il est en train de souiller les plus hautes personnalités de l’État ? Qu’il est en train de salir l’image même de la justice. Cherche-t-il à clochardiser les plus hauts magistrats ? Quand bien même il y aurait des failles dans cet appareil judiciaire et dans les indemnités reçues par les hauts magistrats, qu’il le fasse loin des caméras !

Si la forme est dirigée exclusivement vers le « peuple », le fond du speech du président est dirigé à l’endroit des magistrats eux-mêmes.
Depuis plusieurs semaines, Kaïs Saïed met la pression sur les magistrats, et particulièrement les membres du CSM, pour faire bouger certains dossiers politiques dans le sens qu’il désire. Il a ainsi convoqué à plusieurs reprises le président du CSM, Youssef Bouzakher, mais ce dernier a manifesté son indépendance et l’indépendance de son institution à plusieurs reprises.

Le président a, ensuite, évoqué avec des mots à peine voilés, la dissolution du CSM, mais il sait que cela va lui coûter cher politiquement et qu’il risque d’unir les magistrats contre lui.

Sa sortie d’hier est une nouvelle tentative pour déstabiliser l’appareil judiciaire et le CSM en semant la zizanie parmi les magistrats eux-mêmes. C’est un peu comme s’il disait aux magistrats : « regardez ces membres du CSM que vous défendez, ils sont cupides et gagnent beaucoup d’argent ! ».

C’est petit ? C’est le moins que l’on puisse dire ! Alors que l’appareil judiciaire est boiteux, alors que les caisses de l’Etat sont vides et que le gouvernement n’a aucune solution concrète pour financer son budget 2022, le président de la République est préoccupé par des pacotilles et par 2364 dinars et quatre cents litres de carburant gagnés par les plus hauts gradés des magistrats.

 

Raouf Ben Hédi

31/12/2021 | 20:30
7 min
Suivez-nous
Commentaires
Soussi
Economie
a posté le 02-01-2022 à 18:54
A Mr Le President
L economie du pays a besoin de decisions urgentes
Avant n importe quel autres problemes
La roue de l economie doit tourner
Souli A
Critiques
a posté le 02-01-2022 à 16:27
Monsieur Raiuf vous vous prenez pour un génie en défendant les corrompus !Monsieur le président n'est pas préoccupé par ces primes dont jouissent les magistrats mais plutôt de leur impartialité !alors regardez les choses telles qu'elles sont !!!
cavalero
ils travaillent aux bureaux ou toujours en déplacement
a posté le 02-01-2022 à 13:34
400 litres d'essence ? pour aller où ? du tribunal à la maison
une voiture qui consomme 10 litres au 100km = 100*40 =4000 km /mois
il parcoure par jour 4000/30 soi 133 km/jour
une distance parcourue pas pour tout le monde
elle doit etre attribuée selon sa résidence
Warrior
salaire sans contre partie ..................................................
a posté le à 15:15
idem pour les parlementaires: 3 000 DT/mois, alors qu'ils sont souvent absents.
je propose 1000 /mois.
Citoyen_H
OUI, Mr LE PRESIDENT
a posté le 02-01-2022 à 13:06
il faut éradiquer la pourriture qui a transformé notre nation en un souk de clowns et de pingouins, malhonnêtes de surcroit.
Allez-y Baba Kaissoune, , brisez leur, l'échine à tous ces ssorrék, ces kot'3iya, ces mafieux, ces affamés, ces charognards qui sont prêts à tuer père, mère et enfants pour continuer à jouir du flouss el'hram.
Allez-y Baba Kaissoune, laminez tous ces traitres, tous ces parasites qui ont fait rétrograder notre PATRIE au rang des plus grandes républiques bananières de l'univers.
Tous les patriotes sont avec vous!!
Envoyez toute racaille là ou elle doit être : Le bagne




Warrior
le petit Qayselabidine passe son examen de calcul ....................................
a posté le 02-01-2022 à 13:06
épreuve de calcul pour élève très doué:
1. une voiture c=7 l au 100. combien de km avec 400 l ?
2. un fonctionnaire fait combien de km/j ?
3. et par mois ?
Mamina
Comment
a posté le 02-01-2022 à 11:36
Et le salaire de15000d net qu'il perçoit chaque mois avec tous les autres avantages, nourriture, essence, voyage , déplacement avec 15 voitures, les gardes du corps etc etc ,etc ne le gênent pas. Ca passe comme de l'eau de roche?
Hlal alya hram alikom
C'est insupportable.
Nephentes
Le cretinisme haineux comme politique d'état
a posté le 02-01-2022 à 10:46
Mr Saed, outre ses incohérences grotesques en matière de communication et décisions a l'emporte-pièce se fait partout des ennemis

Comme ses prédécesseurs depuis l'indépendance il instrumentalise la police et la justice comme exécuteurs de basses '?uvres et règlements de compte au mépris des principes fondamentaux d'un Etat de Droit

Mais comme Justice et Police sont des corps gangrenés par la corruption et très fortement impliques dans les malversations de l'oligarchie mafieuse que Mr Saed entend combattre

il va en fin de compte se retrouver très rapidement otage de ces hommes de mains déguises en magistrats et policiers et bloque a moyen terme dans une impasse sans possibilité de solution alternative

Et a ce moment la ce sera la boucherie

Chocotom
A côté de la plaque
a posté le 02-01-2022 à 10:32
Du « chocotom » dans toute sa splendeur. En tant que patron du pays, ce populisme exacerbé va mettre définitivement le pays dans une colère inextricable et surtout plonger la Tunisie dans un chaos irreversible. Si ses soi disant conseillers persistent et restent ce sera très mauvais pour la Tunisie. Le Président doit choisir les vraies cibles, à moins de consignes extra territoriales qui pressent le Président à agir de la sorte ?! Doit-on se résigner à accepter le sort de la Tunisie ?
Akecoucou
President de café de commerce
a posté le 02-01-2022 à 06:34
Chaque jour Mr Saed démontre son incapacité a diriger le pays
takilas
C'est pour cela que nahdha a utilisé ces privilèges pour ses propagandes electorales pleines de corruption.
a posté le 01-01-2022 à 22:22
Ce sont quatre cents mille de sudistes qui ont ete recrutés dans la fonction publique à Tunis et ce pour servir nahdha lors des législatives d'une part, et pour massacrer, par voie de conséquence, les finances de la Tunisie, d'autre part.
C'est une évidence pour ce pays sous-developpé qui survit par les prêts de la banque mondiale et du FMI, sans jamais penser à développer l'économie tunisienne ni travailler; car ils pensent que le travail se résume en un bureau et un fauteuil et un salaire et des avantages offerts gratuitement par l'état.
Majid
L info est sacré e
a posté le 01-01-2022 à 20:09
L information est sacrér :
2364 TND net pas brut
Adnène
Justifier des abus sociaux
a posté le 01-01-2022 à 18:27
L'article est un manifeste pour la défense d'un abus flagrant, et connivences entre des politiques et des magistrats profiteurs. L'indemnité est honteusement élevée, plus qu'un salaire normal, donnant lieu à des avantages excessif s, tels que 400 L d'essence, soit plus de 4000 km par mois....Ceci pour une mission de régulation d'une profession pour laquelle ils ont un salaire et des avantages généreux. En l'état de faillite où se trouve le pays il est étonnant que se justifient pareilles dépenses, plus de complaisance et de copinage politique qu'autre chose. KS a eu raison de mettre fin à cette dérive qui n'a pris sa légalité que par un parlement qui n'avait rien à faire des affaires publiques....et on sait chaque jour où cela a mené le pays. Il faut voire les choses en face, la justice a trop été manipulée ceci et une de ses formes de manipulations. Et la majorité des juges savent parfaitement de quoi cela relève
momoTEK
Président de café de commerce.
a posté le 01-01-2022 à 17:53
Tout ce qui est excessif est sans importance, et votre article est excessif, néanmoins je partage avec vous l'idiotie de ce président de café de commerce, qui parle beaucoup et très mal et agit trop peu, quand à la magistrature tout le monde sait qu'elle est pourris jusqu'à la moelle et la dissolution de ce conseil est une solution nécessaire à l'occasion de la réécriture de la constitution .
MFH
Article trop anti-Saïed.
a posté le 01-01-2022 à 17:44
L'honnêteté, la probité et l'intégrité sont des qualités intrinsèques qui ne se négocient en aucun cas. Une prime, de près de 4000 Dt ne constitue jamais un rempart contre la corruption. Le vrai rempart, c'est l'ensemble composé de l'éducation que l'on reçoit, de la conscience dont on est doté , du milieu dans lequel nous évoluons, ...ce n'est donc jamais avec de l'argent comme avancé dans l'analyse ci-haut.
Ayadu
Gachi
a posté le 01-01-2022 à 16:31
Pourquoi 400l d'essence ?
Citoyen_H
CE QU'ON IGNORE ..............................
a posté le à 18:02
C'est que nos tribunaux sont aussi vastes que des continents !!!
Il leur faut infiniment de fuel pour pouvoir circuler !!!



Immigré
Plaisanterie
a posté le 01-01-2022 à 16:15
J'adore ce passage du texte " Enfin, sur le plan social, il est tout à fait normal qu'un magistrat gagne correctement sa vie et soit mieux rémunéré qu'un ministre. C'est le meilleur rempart contre la corruption. " Le CSM est ainsi plus blanc que le blanc... C'est une plaisanterie.
Benje
C'est exagéré et même du vol
a posté le 01-01-2022 à 15:30
C'est exagéré très exagéré cette indemnité auto décide c'est du vol !!!
Mais en faite 400 litres d'essence par mois c'est l'équivalent d'un trajet de 6000 km/mois pour les déplacements professionnels !!! '?tonnant et en poursuivant ce raisonnement le juge fait donc en moyenne 300km par jour pour son travail soit un demi journée de conduite mais alors quand es ce qu'il est dans son bureau pour examiner m, lire ses enquêtes et entendre les accusés '?'
Certes il faut des frais de déplacement mais réels sur factures mais pas des indemnités non justifiés forfaitaires pour tous
C'est l'argent public ! quand on sait qu'un ministre suédois a été forcé de démissionner par ce qu'il a achète un bouquet de fleur sur le compte de son ministère
Warrior
il y a mieux .... les consulats ....................
a posté le à 18:28
pour une légalisation, 7 euros ou 25 selon. cash , pas de CC. pas de reçu.
cet argent dans les poches de ces fénéants qui peuplent les consulats, et qui vous traitent comme chien.
extraterritirialité = pas d'impots ...
what a shame !!
Warrior
ce dictateur n'écoute et surtout ne coute rien ..........................
a posté le 01-01-2022 à 14:47
on souhaite savoir, combien coute ce despote dictateur, lui, son cabinet, ses nounous, ses serviteurs, ses laquais, ses gorilles qui l'accompagnent lors des ses sorties ?
Be zen
soutien à RBH
a posté le 01-01-2022 à 14:21
Les afficionados de KS semblent perdre la raison. Ils sont enivrés par une vague qui ne durera pas.
RBH a relaté à juste titre la situation actuelle avec des arguments à l'appui !
Si les admirateurs purs et durs de KS, aveuglés veulent occulter la réalité et la loi, ils peuvent le faire. Ils seront alors hors du champ de la République et du droit.
Revenez à la raison les gars !
Jalel ben ali
Une honte
a posté le 01-01-2022 à 12:45
Le monsieur qui a écrit cet article et je ne veux même pas cité son nom veut nous montrer que le président est un diable et que les magistrats sont des anges J ai des doutes sur le patriotisme de ce monsieur,!
BOUSS KHOUK
Jalel ben ali
a posté le à 13:22
Merci Monsieur
St Just!
Les femmes paysannes en Tunisie!!!
a posté le 01-01-2022 à 12:34
M. Saied a tout a fait raison de donner un coup de pieds dans ce CSM.
Je ne crois pas qu'il faut analyser cela comme simplement du "populisme et de la chasse aux sorcières"
Rien ne peut justifier cette prime ou cette quantité de carburant.
Tous les corps des métiers font du surplus et ne sont pas toujours indemnisés. Et si indemnités il y a cela doit rester raisonnable : ce qui n'est pas le cas ici.
Pourquoi la Tunisie n'indemnise pas les instituteurs dans les petits village en remboursant le carburant, juste à titre d'exemple.
Pourquoi dans notre Tunisie les femmes paysannes sont toujours transportées comme du bétail et sans sécurité?!
M. Raouf Ben Hédi votre article est très orienté : Souciez - vous davantage des autres métiers qui font un travail certain également et qui ont besoin d'un traitement humain de leur quotidien.
Jebali
Com.
a posté le 01-01-2022 à 12:17
Je crois que ceux qui, les déclarations du Président touchent directement ces gens, ne peuvent plus être objectifs, c pour ça qu'ils analysent mal où les propos du Président ne plaît pas.
BOUSS KHOUK
Jebali
a posté le à 12:46
merci Monsieur
Patriote
Le président KS a bien raison et l'article est complètement infondé
a posté le 01-01-2022 à 12:04
En lisant l'article, j'ai l'impression que nos juges sont des suédois et que KS veut porter atteinte à leurs sérénité et intégrité ....Les pseudo magistrats qui sont ultra surévalués dans cet article ont bien clochardarisé tout l'état et pas que la magistrature, n'ont fait promouvoir que la corruption et l'impunité même au sein de leur rangs ( Bechir Akermi et Tayeb Rached twarri nwarri ).Pourquoi devrons nous alors leurs primes ( qu'ils fixent pour leur propre comptes !) de NOS POCHES et NOS IMP'?TS ? La magistrature est une "autorité" et non pas un pouvoir (car le pouvoir ne vient que du peuple directement) et ne doit pas etre indépendante structurellement car ça ne mènera qu'à la dictature des juges intouchables même par la loi qui ne vaudra rien devant eux....KS a bien raison de faire stopper cette cabale
Amine Mnihla
Un article populiste contre une guerre bien juste indépendamment de tout outil?! dont le populisme?!
a posté le 01-01-2022 à 10:45
Nous aurons aimé lire un article constructif fondé sur une comparaison d'indicateurs de performance et de bonnes règles avec les pays développés et non un long article qui part de l'idée de populisme pour nous baigner en long en large et en profondeur dans un populisme non moindre.
Il fallait commencer par nous rassurer de la vérité inébranlable qu'il est de bonne cause que le développement, l'attraction des investisseurs, la création de nouvelles startups, l'innovation, la créativité , l'ingéniosité, l'engagement pour la valeur du travail, le sens de l'appartenance au pays '?'.sont tous tributaires d'un environnement ou règnent justice et transparence en premier lieu'?' Allez discuter avec des investisseurs étrangers ou des jeunes porteurs de projets et vous allez découvrir cette vérité implacable !
Les juges sont nos concitoyens on leur accorde tout le respect et la considération, mais me répondre juste sur les 2 questions suivantes:
1- l'affaire de Akrami et Rached Taieb comment ils ont été promus en endossant de telles casseroles ?!
2- Comment RG à innocenté NK avant que la justice ne dit son mot , et s'il était innocent pourquoi s'est il enfui ?!
Linoucha
Quelles argumentations
a posté le 01-01-2022 à 10:33
En lisant cet article je me suis rendu compte que les avis subjectifs prennent toujours le dessus sur une analyse quelconque sachant la grille des salaires des fonctionnaires de l'Etat qui est déjà d'une inégalité flagrante et essayer de défendre ces inégalités par des arguments absurdes ça ne fait que pousser le pays dans le gouffre les finances publiques peinent à assurer les salaires des employés et pourtant on se permet de toucher une pactole de plus de trois milles dinars par mois avec l'avantage en nature compris pour soit disant un travail supplémentaire ma foi ça me parait en dehors de la réalité du pays mais surtout éviter de nous comparer avec les autres pays "Ahlou Mekka adra bi chi3abiha"
Ntc
Pauvre Tunisie
a posté le 01-01-2022 à 10:10
Pauvre Tunisie, ses enfants ont un grand talent dans le lynchage de tout réformateur qu'elle enfante. C'est le cas entre autres de T. Haddad et Bourguiba et aujourd'hui c'est au tour de Kais Saïd, mais l'histoire avance.
WArrior
le dictateur et sa France, sa "omm hanoun" dixit ...........................
a posté le à 15:18
tu confonds dictateur et réformateur.
go back to school.
EL Ghoudi Habib
Bonus...
a posté le 01-01-2022 à 10:03
Cinq litres de carburant peu nourrir une famille une journée.
Tunisino
Les priorités sont autres
a posté le 01-01-2022 à 10:00
Saied est entrain de refaire exactement l'erreur de Ghannouchi, prévaloir ses intérêts personnels aux intérêts des pauvres tunisiens. Les idéologues ne sont que catastrophiques.
retraité
10 as de pouvoir islamiste et leurs différents alliés
a posté le 01-01-2022 à 09:18
avant la révolution la corruption et le non droit sont uniquement entre la famille du président de l'époque mais après la révolution la corruption et le non droit sont généralisés par les islamistes et leurs différents alliés qui les ont tellement répandus dans tout le pays et dans toutes les couches sociales pourquoi ces critiques acerbes du président de la république et pourtant jusqu'à maintenant propre et humble qui veut éliminer ce phénomène qui devient pesant et très lourd dans le pays
tonsi
main mise des fonctionnaires
a posté le 01-01-2022 à 08:56
les voitures de fonction et administratives reviennent a plus de un milliards de dinars par an un haut fonctionnaire travaillera mieux sans voiture il sera oblige de rester dans son bureau
Net
Celui qui vole un oeuf , vole un boeuf
a posté le 01-01-2022 à 08:46
Parce que ce n'est que 23000 dt et 400 litres de carburants et qu'il y a beaucoup à faire ailleurs
que les autorités doivent fermer les yeux ? ! C'est ça hein votre conclusion !?
Bbaya
Et ses 30 000 DT par mois et 300litres par jour pour se déplacer chez lui avec toutes les voitures qui lui accompagne! '?a ne l'agace pas?
a posté le 01-01-2022 à 08:25
Et ses 30 000 DT par mois et 300litres par jour pour se déplacer chez lui avec toutes les voitures qui lui accompagne! '?a ne l'agacent pas?
Et les salaires de ses ministres De ses conseillers qui dépassent les 4 000DT avec les charges ?
Khaled Bradai
Attention
a posté le 01-01-2022 à 07:28
Au lieu de chercher des solutions concrètes et réunir les efforts la Tunisie se divise et se déchire la force et les critiques et la haine ne resoudreront pas les problèmes les discours haineux et violents ne font qu'aggraver la situation surtout les arrestations arbitraires non fondées vont créer la colère et la violence
Nasr
Laisser SVP le président faire ce qu'il peut faire'?'.
a posté le 01-01-2022 à 00:29
Si Raouf, il est de votre droit de vous exprimer, mais il ne faut pas oublier que si c'était vous à la place d'un président réformiste qui est entouré par toute cet « héritage pourri » sur tous les plans, comment vous allez réagir pour assainir et réformer ? Alors que cette bande du vieux loup a pu faire pénétrer ses tentacules dans tous les domaines et exclusivement le pouvoir judiciaire'?'. Comment pouvez-vous sensibiliser et inciter les autres à changer leurs mentalités et leur culture de l'exploit et de l'enrichissement que ces hypocrites nahdaouis ont pu inculquer partout, pour rien que rester aux centres du pouvoir
Si ce n'est pas le critique qu'il faut utiliser, aurez-vous un autre moyen, sachant qu'au sein des magistrats eux-mêmes , il faudrait un assainissement d'envergure'?'.
Alors soyez réaliste et laissez le président faire ce qu'il peut faire pour au moins changer un tant soit peu la mentalité destructive que ces pseudo islamistes ont laissé à travers toute une décennie'?'
El ouafi Manai
@ Cruel, et parti-pris, injuste même .
a posté le 31-12-2021 à 23:01
Vous donnez raison à ces profiteurs 2364 dinars + 400 litres de carburant + la rémunération mensuelle, additionnez tout cela ça fait une coquette somme par mois ?
Mr R B H vous êtes injuste et vous êtes partisan de ceux qui spolie le pays, pensez un instant à ces femmes qui travaillent dans les champs, pour subvenir à faire une soupe le soir pour la famille, à ces petits enfants qui portent des bottes en plastic traversant les oueds avec un froid glacial ? '?a ne vous intéresse pas tout cela ? Mais gavez ces corrompus, c'est logique ?
Foued
Magistrature tunisienne
a posté le 31-12-2021 à 22:05
Plusieurs investisseurs internationaux ne souhaitent pas investir en Tunisie à cause de la magistrature tunisienne défaillante , ils préfèrent investir en UK ayant presque le même système judiciaire que celui des USA .
MFH
Méchanceté gratuite.
a posté le 31-12-2021 à 21:36
Pourquoi tout cet acharnement et toutes ces critiques stériles pour minimiser les mérites du Président Mettre fin au mal qui rongeait le pays n'est-il- pas suffisant et satisfaisant ? Imaginez une seconde la Tunisie sans les réformes du 25/7, puis
discutons.
Khaled Bradai
Faut
a posté le à 07:30
L'économie va de plus en plus mal tout a augmenté depuis le 25/7
mansour
11 années que le pouvoir islamiste d'Ennahdha a bénéficié de la justice+ CSM docile
a posté le 31-12-2021 à 21:04
11 années que la société tunisienne a payer le prix le prix fort de la mainmise du pouvoir islamiste des freres musulmans salafistes d'Ennahda sur la justice+CSM