alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 22:11
BN TV
Caravane de la décentralisation : Un engouement de plus en plus prononcé
20/10/2021 | 19:04
4 min
Caravane de la décentralisation : Un engouement de plus en plus prononcé
 
Organisée par l’Instance de prospective et d’accompagnement du processus de décentralisation (IPAPD), la caravane de la décentralisation poursuit sa mission de sensibilisation à travers l’ensemble du territoire de la République.
Quatre stands se déplacent ainsi depuis le 2 octobre et jusqu’au 24 dans les souks de 70 communes de la République, à la rencontre de la population, accompagnés d’une large couverture des médias et radios locales. 

Composées notamment d’animateurs/trices et de médiateurs/trices de l’association El Bawsala, les équipes organisent un jeu concours sur le thème de la décentralisation, tout en respectant le protocole sanitaire, à travers la distribution de masques. La caravane offre la possibilité à 20.000 participants de gagner des lots en répondant à des Questions à Choix Multiples sur le sujet.
L'une des équipes a posé ses valises dans la commune de Bouhjar, au gouvernorat de Monastir, le 13 octobre 2021, dans le cadre de sa couverture de la région du Sahel, après avoir fait escale à Ksibet Thrayet, le 07 octobre, Touza, le 09 octobre, Sousse le 10 octobre, Sidi Alouane, le 12 octobre, avant de clôre sa tournée dans cette région par Jammel, le 14 octobre, et Mahdia, le 15 octobre.  

La présence de cette caravane a suscité un large engouement de la part des citoyens locaux, animés par l’intérêt d’en savoir davantage sur les coulisses de la décentralisation, comme l’explique Olfa Abbés, représentante de l’association El Bawsala : « Même si dans certaines régions reculées les citoyens souffrent d’un manque évident d’information, de manière générale, nous avons rencontré des gens très réceptifs et à l’écoute. Une fois renseignés sur le motif de notre présence, ils manifestent immédiatement un grand intérêt pour le sujet er un désir évident d’approfondir leurs connaissances. Ils/elles sont sravi.e.ss de constater qu’enfin l’Etat leur porte une certaine considération mais aussi de prendre conscience qu’ils /elles peuvent désormais prendre une part active dans les décisions qui concernent directement leur région. »

Nesrine Oueslati, animatrice, a pour sa part constaté : « Une ignorance flagrante chez les citoyen.ne.s des dispositions dont ils peuvent bénéficier. D’où la pertinence et l’impact de cette caravane de sensibilisation qui a apporté de nouvelles perspectives à une grande majorité de personnes chez lesquelles régnait plutôt un sentiment de déception, voire de capitulation, face aux promesses souvent restées lettre morte. Apprendre que la décentralisation leur offre réellement un statut participatif fait naître une motivation palpable et une détermination à passer à l’action. »

Une motivation affichée même par les plus jeunes, à l’instar de Manar Ben Ameur, à peine âgée de 20 ans, qui pense déjà à fédérer les citoyen.ne.s de sa ville : « Pour présenter nos doléances à l’autorité municipale et contribuer efficacement à l’essor de notre commune. D’autant plus qu’avec la décentralisation, la décision appartient désormais aux autorités locales qui ne sont plus tributaires des directives du pouvoir central. »

Quant à Rchid Gridih, il trouve que la décentralisation est une excellente initiative : « Qui offre au citoyen.ne l’opportunité de jouer un rôle important et prépondérant dans la prise de décision. Auparavant, personne n’était à l’écoute de nos requêtes ni n’accordait d’attention à nos avis et propositions. La décentralisation apporte plus d’efficacité et ne peut avoir qu’un impact positif sur la vie des habitant.e.s en particulier et sur l’intérêt du pays en général. »

Mouldi Ben Salem est du même avis, estimant que : « La décentralisation est un projet judicieux qui nous ouvre de nouveaux horizons et de belles perspectives.  Accompagnée de ce vent de liberté d’expression et de démocratisation, elle va donner plus de pouvoir au/à la citoyen.ne et lui faire sentir qu'il /elle peut être maître de son destin. »
 

La page Facebook de l’IPAPD donne des échos réguliers de la tournée et met en ligne six capsules vidéo dans lesquelles le slameur Hatem Karoui explique en quoi la décentralisation touche directement la vie quotidienne des tunisien.ne.s.
 
 
 
 
20/10/2021 | 19:04
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Kays
Excellent
a posté le 20-10-2021 à 20:34
Voilà nous allons vers la fameuse démocratie locale dont parlait le Président. La démocratie du concret au niveau communal et régional. La prise en compte des doléances du Peuple dans sa vie de tous les jours sur la base de réalités concrètes.

Un dialogue constructif qui débouchera sur des actes concrets.

Tant d'années de palabres à l'ARP pour n'aboutir finalement qu'à un endettement frôlant la banqueroute...


TAHYA TOUNES