alexametrics
samedi 13 juillet 2024
Heure de Tunis : 10:37
Dernières news
Brahim Bouderbala : rejeter le projet de Kaïs Saïed implique un retour en arrière
04/05/2022 | 09:48
2 min
Brahim Bouderbala : rejeter le projet de Kaïs Saïed implique un retour en arrière


Le bâtonnier de l’Ordre national des avocats tunisiens (Onat), Brahim Bouderbala, est revenu, mercredi 4 mai 2022, sur le déroulement du dialogue national annoncé officiellement la semaine dernière par le président de la République, Kaïs Saïed. 
 
Me Bouderbala ignore les détails de ce dialogue qu’entend le chef l’Etat en excluant« ceux qui ont détruit le pays ». Interpellé sur les modalités, il a recommandé de revenir au discours de Kaïs Saïed pour comprendre le comment. Il a ajouté, au micro de Sameh Meftah dans la matinale de Jawhara FM, que lors des rencontres qui ont eu lieu entre le président de la République et les différentes organisations nationales, le chef de l’Etat était clair sur cette question rappelant que le dialogue se baserait sur les résultats de la consultation nationale. 
 
 
Samedi dernier, le chef de l’Etat a annoncé la création d’une commission pour préparer l’installation de la nouvelle République en quelques jours. Cette commission sera composée de deux instances dont l’une sera chargée de l’organisation du dialogue avec les organisations nationales. La synthèse des travaux de la commission sera soumise au référendum à la date fixée au 25 juillet.
 
 
Interrogé sur l’exclusion de ceux qui ont affiché leur opposition à l’entreprise juilletiste de Kaïs Saïed, le bâtonnier des avocats a défendu la décision du locataire de Carthage la qualifiant de « rationnelle ». « Le président de la République soumettra son projet au référendum, lequel sera le serment litisdécisoire (…) C’est au peuple d’approuver ou de rejeter ce projet. Si le peuple approuve le projet, la légitimité du président de la République sera ainsi confirmée », a-t-il affirmé notant que le rejet du projet présidentiel implique, politiquement, un retour en arrière. 
 

 

N.J. 

04/05/2022 | 09:48
2 min
Suivez-nous
Commentaires
triki
va dormir
a posté le 04-05-2022 à 22:34
bouderbela
va dormir va!!!
Virtuel
Il faut etre clair
a posté le 04-05-2022 à 19:08
Lorsqu on echoue, on quitte la scene
Abir
Tabel ya tabal
a posté le 04-05-2022 à 14:54
Ce type est un vrai bnadri! La Tunisie ne lui intéresse pas,ya bnadri, ks n'est pas pour longtemps! Celui qui trompe la Tunise rabi lè tbareklou, wa mè yso7 ken ess7i7
Bbaya
'? cet avocat bani oui oui: faut-il exclure aussi les citoyens contre 25juillet de référendum ?
a posté le 04-05-2022 à 13:55
Je ne comprends pas comment est devenu un avocat! Et surtout un bâtonnier!?

Normal ce Mr?
Demain si seulement 500000 citoyens iront voter oui pour le référendum nous pouvons encore parler de légitimité ?
Pour avoir la légitimité il faut absolument au moins la majorité absolue (50%) des citoyens et la base électorale. Un référendum est différent aux simples élections car il n'a que deux choix oui/non contrairement aux élections où on peut avoir plusieurs choix au départ.

Il faut lui faire une formation cet avocat car il semble a raté ses cours
VIO
Lorsqu´on maitrise son métier..
a posté le à 14:46
"Je ne comprends pas comment est devenu un avocat! Et surtout un bâtonnier!? "(sic).

Tout est possible lorsqu´on est RCDiste Sbay7i par excellence !
Fathi
Changer de cap pour evite le naufrage
a posté le à 20:16
Ce monsieur est un sage et qui agit selon La precarite de La situation car si le projet de kais said ne passe pas nous serons de nouveau entre les mains du goureau...certes le president n'a pas l'etoffe d'un grand leader mais une fois debarasser de ces vampires nahdhaouis on pourait apres retablir le cap ...car La tunisie ne manque d'hommes courageux qui aiment leur patrie...note chere tunisie.
J.trad
La Tunisie est un train en arrêt ,nous devons éviter le déraillement
a posté le 04-05-2022 à 10:43
La banque centrale doit se débrouiller ,,tout le peuple. Riches et t pauvres ,le système d'actions , est capable de remplir les caisses ,a condition de couper la main à tous les voleurs ,et la deuxième condition c'est que pas de taux d'intérêt ,financer le budget ,sans opportunisme ,il faut sauver l'honneur de la Tunisie ,je suis sûre qu'il y a des dizaine de Hedi Nuira .
J.trad
L'épouse du président est dans l'embarras
a posté le 04-05-2022 à 10:34
Elle laisse agir sa soeur ,elle me rappelle ,!épouse Barbe bleu lorsqu'elle l'appelle (Nne ma soeur Anne ,ne vois-tu rien venir ?! Et Anne de répondre :je ne vois que !le soleil qui foudroie et l'herbe qui verdoit ,,,les Tunisiens doivent prendre leur mal ,avec courage ,c'est un vrai changement qu'il faut ,le président s'est brouillé ,de bonne foi ,ce n'est pas grave ,9aes S3ayed a intérêt de démissionner ,à Mnihla. Il vivait honorablement ,a Carthage ,il vie une horrible condition de mendicité ,,les Tunisiens doivent prendre leur avenir en main
J.trad
Du courage ,pour sauver les tunisiens ,
a posté le 04-05-2022 à 10:19
Nous vivons ,Wahm kbiir ,il nous faut un leader ,la Tunisie ne manque pas de compétences ,kais S3aeyd,est hors jeu ,ceux qui le soutiennent. Finiront comme ceux qui ont dupé Les Algériens et Boutafli9a ,fin de l'illusion ,
J.trad
J'ai bien peur ,que nous tombions dans le mirage Boutafli9a
a posté le 04-05-2022 à 10:13
Ceux qui s'accrochent à l'illusion de projet ,risquent de nous brouiller dans des illusions. Il faut aller tout droit un ( j'irai )semblable à celui d'Algerie ,pour éviter de faire sombrer les tunisiens dans un mirage .
BBA
Je me demande pourquoi on invite..
a posté le 04-05-2022 à 10:05
chaque semaine ce Putschiste Brahim Bouderbala ?
jilani
Qu'il avance
a posté le 04-05-2022 à 10:00
La majorité des tunisiens lui font confiance et en ont marre de ces histoires à la con de akacha, bouchlaka mekki dilou et surtout ce pyromane ghannouchi etqu'il abrège cette période de longue attente ...