alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 10:46
BN TV
Nabil Hajji : les Tunisiens sont incapables de supporter cette situation jusqu’à la fin du mandat de Kaïs Saïed
13/01/2023 | 09:42
2 min
Nabil Hajji : les Tunisiens sont incapables de supporter cette situation jusqu’à la fin du mandat de Kaïs Saïed

 

Le secrétaire général d’Attayar, Nabil Hajji a été l’invité La Matinale présentée par Malek Khaldi sur les ondes de Shems FM, vendredi 13 janvier 2023, pour appeler le peuple tunisien à protester au quotidien d’une manière pacifique afin d'exercer une pression sur le président de la République dans le but de le pousser à renoncer à ses politiques et ou à quitter son poste.

 

Nabil Hajji a assuré que les Tunisiens étaient incapables de supporter la situation actuelle jusqu’à la fin du mandat de Kaïs Saïed en 2024, considérant que le président de la République n’a pas respecté le slogan pour lequel il avait été élu, à savoir « le peuple veut ». « Ce slogan a été achevé par les mesures décrétées par la loi de finances 2023 concernant la fiscalité, la levée des subventions et les multiples amendes. Le récit de Kaïs Saïed est fini et de ce fait, il est fini politiquement », indique-t-il.

 

D’autre part, il affirme que président de la République n’écoutera aucune initiative, dont celle de l’UGTT, la LTDH et l’Onat, expliquant que « le président de la République ne conçoit jamais son erreur, ainsi, cette initiative ne sera pour lui qu’un complot ».

 

Rappelons que le secrétaire général d'Attayar, Nabil Hajji, a indiqué, lors d’une conférence de presse, tenue hier que « s’il y a une question à se poser, à mon sens, elle est la suivante : comment quelqu’un comme Kaïs Saïed a pu accéder au pouvoir ? Sans projet, sans parti et sans financement. Qu’il soit parvenu au pouvoir est la preuve indéniable de l’échec des partis politiques et que la confiance qui nous a été accordée, nous ne l’avons pas préservée comme il le fallait et nous sommes appelés à une remise en question », a déclaré Nabil Hajji. « Kaïs Saïed est fini (…) il est fini même auprès de ceux qui l’ont jadis soutenu et cela prouve qu’il a échoué. Kaïs Saïed a été élu sur la base du crédo « le peuple veut » et il fait tout ce que le peuple ne veut pas. Il a fondé son projet et son coup d’État sur la notion du péril imminent et il s’est avéré que le péril imminent c’est lui (…)».

 

S.H

13/01/2023 | 09:42
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Lakhoua
Qui parle au nom des tunisiens
a posté le 16-01-2023 à 11:43
De quel droit si Hajji parle au nom des tunisiens?
Abidi
Tunisiens
a posté le 15-01-2023 à 22:11
Parce que vous êtes tunisien vous et vos semblables politiques qui ont détruit le pays, et qui essaient par n'importe quoi de mettre la faute sur la gouvernance de Saïd qui est le seul politique honnête et propre
Jilani
Bizarre ces hommes soi-disant politiques
a posté le 13-01-2023 à 15:12
Quand les 0, 0000 parlent au nom des tunisiens
BOUSS KHOUK
hajhouj IL FALLAIT PLUTOT DIRE
a posté le 13-01-2023 à 13:54
LES TUNISIENS n'arrivent plus à supporter vos sales gueules de BOULITIK RAMASSES MERDE , c'est plus compréhensif .. .
Naim
Du blablabla, que tu blablabla.
a posté le 13-01-2023 à 12:53
La terre est ronde mais ça jacte dans tous les coins.
Depuis quand
le chef d'un parti...
a posté le 13-01-2023 à 12:51
"Les Tunisiens sont incapables de supporter cette situation jusqu'à la fin du mandat de Kais Saied" ! Bon sang, mais quel culot !? Depuis quand le chef d'un parti microscopique et genre Zéro Virgule ose parler au nom de TOUS les Tunisiens Décidément, l'anarchie et la psychopathie n'ont plus de limites dans ce Bled...!!!!
Houcine
Péril imminent et péril...
a posté le 13-01-2023 à 10:32
Il y a diverses variétés de périls, et des temporalités qui les actualisent sous divers modes.
Il y a, c'est exact, ce qu'on nomme péril imminent.
C'est celui qui n'est pas actuel et n'existe qu'en tant que possible dans un avènement conjecturé.
Il y a, aussi, le péril consommé.
Tout le monde le sait, l'a vécu, le vit encore d'être une réalité tangible et dont l'existence est agissante sur nos vies.
Ce second péril, celui dont vous êtes partie prenante cher monsieur, ainsi que tous nos contempteurs, produit ses effets jusqu'à ce jour.
Sa puissance vient de la complicité de gens comme vous, dont la qualité première est l'opportunisme.
Vous avez fait le lit du pire, vde l'islamisme, vous vous êtes couchés ou bien mieux, avez servi de marche-pied pour une mouvance qui s'est révélée carnivore et vous a avalé les uns après les autres au point de faire de vous des ventriloques.
Vous parlez leur langue, vous les servez en vous parant des plus nobles références, démocratie, liberté.... alors que vous servez un plan et une vision ennemis de ces "valeurs".
Vous êtes nombreux au sein de la classe politicienne dans ce cas. Et pas que..