alexametrics
Tribunes

Abdelkarim Zbidi…un choix qui s’impose

Abdelkarim Zbidi…un choix qui s’impose

Le vote du 15 septembre est déterminant pour les décennies à venir en Tunisie. Durant des années, avant et après la révolution, nous avons vu régner le manque de patriotisme, l’égoïsme, les intérêts personnels et familiaux, et la médiocrité. Le climat politique et social continue à être marqué par la prédominance de ces traits, qui sont à la source des crises et des problèmes que nous vivons, dans un pays dont les institutions se délabrent, l’économie est en chute et l’avenir incertain.

Abdelkarim Zbidi nous donne la chance de redonner un nouvel élan aux grandes valeurs qui sont nécessaires à la consolidation de la démocratie et la reprise de confiance dans le pays si nécessaire et centrale à la relance économique. Nous avons besoin d’un président de la République qui incarne, qui porte et qui renforce les grandes valeurs de patriotisme et d’amour pour le pays, d’intégrité, de compétence et d’abnégation.

Qu’un candidat porte pleinement ces valeurs n’est pas suffisant, mais c’est certes nécessaire pour commencer la reconstruction de la Tunisie en tant que nation solidaire, la reconstruction de son Etat, de son économie, et de ses institutions. Abdelkarim Zbidi a la capacité de catalyser cette reconstruction en entreprenant les réformes politiques qui s’imposent, et en orientant les autres réformes fondamentales relatives à l’Etat, la sécurité et la diplomatie.

Au vu de la situation où se trouve la Tunisie, et des candidatures exprimées, le choix de Abdelkarim Zbidi s’impose. Il me parait évident. C’est un choix que je fais.

 

NB : Les opinions exprimées dans la rubrique "Tribunes" n'engagent pas la Rédaction de Business News.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (50)

Commenter

EL OUAFFY Y
| 14-09-2019 13:07
Pourquoi ces jugements anticipés vous rien à commenter que le régionalisme ? faible argument .
Abdelkrim Z'Bidi c'est l'homme du terrain .

Abou Louay
| 12-09-2019 21:52
Le 24 juillet 2012 suite au limogeage de Mr. Kamel Nabli de son poste de Gouverneur de la Banque Centrale par le l'ex Président de la République, le dénommé Moncef Marzouk et ses misérables ministres et conseillers du Gouvernement de la Troika, je j'ai soutenu sans réserve, car à mon avis n'avait commis aucune erreur professionnelle, sauf son refus d'autoriser le passage de l'argent illégal provenant de l'Etranger (les pays du Golfe) par le circuit de la BCT, chose faite par son successeur Chadly Ayari (selon ses propres déclarations en 2018). . Aujourd'hui, je soutiens Mustapha Kamel Nabli pour son choix justifié sur docteur Abdelkarim Zbidi: un homme du peuple, un homme d'Etat, intègre, patriote et surtout anti- Nahda !

lami
| 12-09-2019 20:44
Débarrassons nous des islamistes et la Tunisie ira mieux

observator
| 12-09-2019 11:47
Aux régionalistes bien évidemment.

MFH
| 12-09-2019 10:22
Lorsque les haineux, les régionalistes, les atteints de troubles mentaux auront compris que ce n'est pas en insultant ou en diffamant ou en moquant une frange donnée des tunisiens qu'ils amélioreront la situation, à ce moment là on pourra espérer avoir dépassé tous les obstacles entravant le passage vers le décollage économique et social.

rz
| 12-09-2019 10:05
La mauvaise gestion de l'argent public, la corruption généralisée presque sont 2 handicaps majeurs qui empêche l'économie de se redresser. Zbidi peut ouvrir une brèche pour qu'on puisse s'en sortir ensuite. Chahed on l'a vu à l'?uvre et le résultat est devant nous.

Momo
| 12-09-2019 08:39
Quand les sages parlent, les autres doivent écouter. C'est un proverbe de chez nous.
Les 9nanou9rates sont encore trop jeunes, avec leurs bêtises, ils ont montré leur manque de maturité. Ils ont encore besoin d'apprendre. Ils auront leurs chances dans quelques années, à condition bien entendu de se remettre en question pour évoluer.

Lecteur
| 12-09-2019 08:15
Ils veulent tous la peaux de Chahed. POURQUOI ?
Donc
IL FAUDRAIT VOTER CHAHED

majida
| 12-09-2019 07:11
Je vous parle plus court , j'ai assez parlé, la seule personne honnête et Watania et intègre et ne ment pas à 100% c'est Abir Moussi , notre Tunisie va changer vers l'avant et vers le mieux !

Saymoucha
| 12-09-2019 01:39
Tout à fait d'accord avec vous si Mustapha , j'espère que les tunisiens sont pleinement conscients de l'importance de l'etape actuelle et de la nécessité du choix de M.Zbidi vu son expérience , s, ses compétences et son patriotisme .

A lire aussi

Plus que jamais la rupture de confiance entre le politique et le citoyen n’a été aussi

14/09/2019 11:55
5

Je vote pour un candidat qui annonce une rupture en douceur.

13/09/2019 18:46
38

Il est indéniable que ce que nous vivons aujourd’hui est historique à plus d’un titre

13/09/2019 17:30
5

C’est là que réside l’équilibre national à long

13/09/2019 11:54
0

Newsletter