alexametrics
Dernières news

Sami Lajmi : l’appel de détresse d’un jeune entrepreneur !

Temps de lecture : 1 min
Sami Lajmi : l’appel de détresse d’un jeune entrepreneur !

 

L’artiste Sami Lajmi a publié un long statut, ce jeudi 21 mai 2020, décrivant la dégradation de la situation financière de son entreprise à la suite de la crise du Covid-19, considérant qu’il s’agit d’une véritable descente en enfer et remettant en cause les mesures de soutien décrétées par le gouvernement.

 

Célèbre pour son spectacle Ziara et œuvrant dans le secteur culturel, de divertissement et de l’évènementiel, le jeune entrepreneur indique qu’il a été lésé par les mesures de confinement sanitaire, bien que ses affaires aient été assez florissantes. N’ayant pas eu recours aux primes du chômage technique, il comptait sur le secteur bancaire et les mesures annoncées par le gouvernement pour pouvoir payer ses salariés et ses fournisseurs, sauf qu’il n’a pas eu les réponses qu’il attendait. Les banques exigeaient des garanties réelles et ni son chiffre d’affaires, ni son historique n’étaient pris en considération.

 

« Aujourd’hui, ma situation est la suivante : mon entreprise va vers la faillite, des retours de chèques, des poursuites judiciaires sont en perspective, l’arrêt d’activité et par la suite l’arrêt officiel du spectacle Ziara. Ma demande à l’Etat : placez-nous en prison ! Pourquoi tout ce stress ? Nous n’avons pas peur des prisons. Placez tout le secteur en prison Que ça nous serve de leçon ! Pour qu’on apprenne à vivre comme des contrebandiers ».

 

Les mesures de confinement ont impacté plusieurs secteurs. Les PME sont les plus touchées. Les autorités ont pourtant promis des aides aux entreprises.

Tous nos articles sur le Covid-19

 

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

Conseiller anonyme
| 22-05-2020 02:00
Je ne sais quelle moustique t'a piqué pour faire ce choix de devenir entrepreneur et de surcroît dans le secteur de " Divertissement"?!
Tu aurais mieux fait de choisir le confort et la sécurité que t'aurait assuré l'une des entreprises publiques citées ci-haut dans la chronique de Houcine Ben Achour. Ceci bien évidement, avant qu'il ne soit trop tard.

Dans ces temps-ci et à l'occasion de la Nuit Sacré, une Créature Céleste visita tes semblables " Entrepreneurs " de notre pays! Regarda leur travail, ça lui as plu! S'informa de leurs difficultés procédurales, puis de leurs salaires, se retourna et se mit à pleurer!

Trump
| 22-05-2020 01:14
La prison est ,ça se voit que vous n'avez pas d'expérience pénitentiaire, elotf aalik d'abord.

Je vous souhaite un rétablissement équilibré, par ailleurs les banques ne peuvent te prendre qu'à l'enfer même si vous disposez de mille hypothèques.

C un pays de cartoon

Ghazi
| 21-05-2020 23:10
C'est malheureusement la situation de tous les chefs d'entreprises de moins de 3 salariés. Dans ma famille proche 5 ont déjà fermés leurs commerces (salon de coiffure, Cafétéria, Sté maintenance informatique, Sté service import-export, Pizzeria)..
En outre, le "Divertissement' n'est pas vraiment la tasse de thé de ce système. Surtout n'essayez pas de vous adresser à ce fond d'aide de l'état, ils vous diront faites une demande et on verra si vous serrai éligible à une aide de 200d ... Non ce n'est pas une anecdote, ça s'était passé avec mon neveu fin Avril, il leur a tout présenté, la CNSS, impôts.... il avait pour 9615d (arriérés Mar et Avr), la bonne nouvelle qu'il était éligible à 200d, qu'il n'a pas reçu à ce jour.
Bon courage.

kamel
| 21-05-2020 22:19
Le pauvre il est de bonne foi. Réveillez toi mon frère nous sommes tous petit et grand dans la même situation que la votre.

chèques retourné impayée
harcèlement moral de la part des fournisseurs qui sont eux même dans la merde.
Moi personnellement je ne fais confiance à l'état qui va droit au mur de faillite.

ZIARA
| 21-05-2020 22:17
https://www.youtube.com/watch?v=4PrgPJF1Jik

A lire aussi

Après deux mois successifs de hausse.

05/06/2020 12:46
0

C'est notre adversaire politique

05/06/2020 12:24
0

Il faut s’unir pour relever les

05/06/2020 12:17
0

Dont le projet de loi sur l'économie solidaire et la Haica

05/06/2020 11:41
0