alexametrics
Dernières news

Le groupe Twensa Wnoss condamne les propos de Safi Saïd

Temps de lecture : 4 min
Le groupe Twensa Wnoss condamne les propos de Safi Saïd

 

Nous Tunisiennes et Tunisiens, libres de cœur et d’esprit, déclarons avec la solennité que nous confère notre appartenance nationale, que figure parmi nos combats celui de la défense d’un principe inaltérable qui consiste à ne pas envisager qu’il puisse y avoir une sous-catégorie de Tunisien pour quelque raison que ce soit. Aucune raison intrinsèque ne justifierait qu’une personne puisse être sous-considérée.

 

 

Nous Tunisiennes et Tunisiens, libres de cœurs et d’esprit, affirmons avec la force que nous apporte notre identité nationale, que dans tout ce que nous ne tolérons pas, figure le fait qu’un citoyen puisse être vilipendé, insulté, injurié, menacé pour quelque raison que ce soit. Nous aurions pu rajouter en raison de ses origines, de sa couleur, de son genre, de ses orientations sexuelles, de ses convictions, de sa religion, de son appartenance sociale, de sa région, ou d’une éventuelle autre nationalité qu’il possèderait. Nous aurions pu le rajouter mais nous ne l’avons pas fait car aucune raison ne pourrait justifier ces ignominies.

 

 

Nous Tunisiennes et Tunisiens, libres de cœurs et d’esprit, affirmons avec la conviction que nous autorise la morale, notre constitution et le droit positif, que nous nous mobiliserons tant que faire se peut et à chaque fois qu’il y aura appel à la haine prononcé contre un individu ou un groupe d’individu, ou qu’il soit calomnié, ou diffamé et ce de façon caractérisée et répétée, ne laissant aucun doute quant à une erreur d’intention, de quiproquo ou d’interprétation de leur auteur.

 

 

Nous Tunisiennes et Tunisiens, libres de cœurs et d’esprit, condamnons avec toute la fermeté que nous confère notre humanité les propos répétés de Safi Saïd, député de la République rappelons-le, contre les binationaux tunisiens. Il les a accusés de traitrise à la nation. Ceci est constitutif d’un appel à la haine. Il les a traités de bâtards. Ceci est constitutif au pire d’une vile insulte et au mieux d’une sordide calomnie. Ces qualifications juridiques ne sont pas limitatives, et restent donc à parfaire.

 

 

Nous Tunisiennes et Tunisiens, libres de cœur et d’esprit considérons avec toute la conviction que nous confère le sens moral élémentaire, que le fait que ces propos soient tenus par un élu de la république, lors d’une session officielle de l’expression démocratique qu’est un débat à l’Assemblée des Représentants du Peuple constitue une circonstance aggravante de cette violation du droit positif et de la constitution.

 

Nous Tunisiennes et Tunisiens, libres de cœur et d’esprit considérons, avec toute la confiance en nos élus que nous autorise le chemin démocratique parcouru par la Tunisie ces dernières années, que l’institution de représentation nationale qui a été le témoin de ces dépassements inadmissibles et honteux saura montrer la voie de l’exemplarité en autorisant une levée de l’immunité parlementaire pour que ces faits graves et caractérisés puissent être poursuivis devant la justice qui, rappelons-le avec force, est rendue au nom du peuple tunisien.

 

Nous Tunisiennes et Tunisiens, libres de cœur et d’esprit considérons avec toute la fierté que nous apporte notre nationalité, que ce Monsieur par son comportement et ses propos, insultants, diffamants, racistes, ignominieux, en plus de violer la loi et la Constitution, en plus de bafouer les Institutions Officielles Tunisiennes et notre République en tenant ces propos au Bardo, temple de là où  s’exprime notre démocratie, en plus de ceci et de tout le reste, et à un moment où le pays a particulièrement besoin d’unité pour affronter les défis graves et majeurs qui se présentent à lui, fait preuve d’une agressivité et d’une violence envers au moins un million de ses concitoyens. Que de ces faits, ce comportement grave et aggravé appelle une réaction sans équivoque de la part de la présidence de la République, garante du respect de la constitution et comptable des mesures de protections apportées aux citoyennes et aux citoyens ouvertement menacés.

 

 

Un groupe de Tunisiennes et de Tunisiens, notamment, libres de cœur et d’esprit, notamment, pour la défense de la citoyenneté tunisienne une, indivisible et sacrée, notamment.

 

Rédacteurs :

 

Ahlem Hachicha Chaker

Soundès Mejdoub

Lamia Slim

Karima Souid

Khalil Ben Cherif

Karim Guellaty

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (23)

Commenter

Ech'chef
| 23-01-2020 10:15
Cher Monsieur, chère Madame. Je suis bi-national et fier de l'être. J'ai toujours travaillé en Tunisie et j'ai toujours contribué à faire de ce pays ce qu'il aurait du être avant l'avalanche de pseudo-patriotes comme SS et compagnie qui ne sont venus (ou revenus) que pour tenter leur chance d'exploiter ce pays et d'en tirer le maximum de profits.
Quand on a l'esprit sale rien ne peut le purifier car comme on dit en tunisien kaskaslou yarja3 laslou. ce qui veut dire que ces gens là (les pseudo-patriotes) ne me représentent pas et ne représentent aucun bi-national car notre esprit est totalement différent (je veux dire entre profiteurs charognards et patriote).

line
| 23-01-2020 04:19
c est un pauvre petit tout petit bonhomme..
ça veut dire quoi safi?

Karim
| 22-01-2020 20:50
Je suis francotunisien et fière de mes 2 nationalités je demande a note ambassadeur de ne pas pas lui délivrer le Visa pour la France merci beaucoup

NadNad
| 16-01-2020 13:55
Comment peut-il accuser les binationaux d'être des traîtres à la nation ? De mariage mixte, nos avons été élevés dans les 2 cultures.
Je travaille chez un tour opérateur en France et je pense contribuer largement à l'économie tunisienne en envoyant des touristes sur place. De nombreuses personnes contribuent à distance à l'économie du pays via l'exportation Perso, je peux donner des data (nombre de passagers ou nuitées vendues en Tunisie depuis plus de 20 ans).
Il serait intéressant de savoir quelle a été la contribution à la création de valeur de la Tunisie de ce monsieur qui se permet de nous accuser de traitrise !

zamharir
| 15-01-2020 16:22
Safi Saïd a commis sans doute un excès, qui ne mérite pas autant d'insultes ni d'invectives, sauf à vouloir créer des rideaux de fumée. Safi Saïd ne s'est pas adressé à tous les binationaux, mais seulement à ceux qui veulent s'engager en politique. Tous les Tunisiens en sont d'accord, ils doivent abjurer leur nationalité étrangère avant de présenter leur candidature à un portefeuille ministériel, à une haute fonctions administrative ou militaire, ou à une fonction représentative, notamment de député. Il s'agit de prévenir d'éventuels conflits d'intérêt ou d'éviter que le passeport étranger ne devienne un bouclier contre des poursuites dans le cas d'infractions graves à la loi. C'est le bon sens. Il suffit de méditer l'affaire Carlos Ghosn, le grand patron de Renuyalt-Nissan, qui, avec ses trois passeports, a désormais toutes les chances d'échapper à la justice. On ne peut pas servir deux maîtres avec la même loyauté et le même empressement. Et si les binationaux veulent prouver leur super-patriotisme, qu'ils commencent, à quelque niveau qu'ils soient, par rembourser tout ou partie des frais que le peuple tunisien a consenti de son travail et de sa sueur pour en faire des diplômés, à forte employabilité dans les pays étrangers de leur résidence actuelle. Qu'ils créent un fond, alimenté par leurs propres deniers, pour le remboursement de la dette de l'Etat. Ce sera une occasion de montrer qu'ils ont encore le pays au coeur. Tout le reste n'est que vain bavardage.

beija-flor
| 15-01-2020 12:31
Oui parfaitement d'accord avec ce groupe pour leur réponse ! Je prie M Safi Aid "d'apporter de l'eau à son moulin!!" & 'd'assumer pleinement voir consciemment son rôle de député

Sémir
| 15-01-2020 12:02
Comment voulez-vous faire confiance à un pays qui traite sa propre population de batards, de traîtres ? ? !
Si ce n'était pas les résidents tunisiens de l'étranger, les montants en devises à destination de la Tunisie ce serait effondré.
On aime bien les tunisiens résidant à l'étranger pour leur extorquer leur argent mais sans plus.
La Tunisie est un pays malade, composé de malades mentaux, de racistes contre les noirs, contre les juifs, contre les immigrés, de corrompus, de machistes, de violents, d'arnaqueurs et de voleurs sans oublier la saleté qui est partout partout partout partout !!!
La saleté dans les rues, la saleté dans le c'?ur des gens.

Nath 89
| 14-01-2020 23:59
Mère deux deux enfants binationaux, mariée à un tunisien franco-tunisien.
Je réclame la nationalité Tunisienne.
Nathalie Saadallah

NoraBhh
| 14-01-2020 23:46
#BiAndProudToBe''#

Alors...!!! Safi SAID prépare toi les bi-nationaux que tu insultes, vont se lever comme un Seul Homme pour te faire regretter jusqu'au jour de ta naissance à tel point que ta Mère elle même te renierait !!!!
Nous refusons tes excuses pitoyables et tes propos abjects... Notre diaspora que tu vomis donne de l'oxygène à notre Nation, pendant que des ignares incultes de ton acabit la dirige... Nous Tunisiens nous ne faisons qu'Un et resterons à ton grand Dam INDIVISIBLES que cela te plaise OU NON.
Tu représentes ce qui tue notre pays à petit Feu... Ta NIAISERIE n'a d'égale que ton vide sidéral intellectuel et ton ignorance....!!!!
Rend nous service et rend service à la Nation: D'?GAGE '

chedly base
| 14-01-2020 19:45
Si nos protestations n,aboutissent pas à notre objectif :des excuses publiques de Mr Safi Said apres ses propos humiliants ...je suis pour sa poursuite devant la Justice Independante ,au nom de notre honneur ... meme si ce Monsieur beneficie d,une immunite...!

A lire aussi

Le secrétaire général du parti Attayar, Mohamed Abbou, a rencontré ce jeudi 23 janvier 2020, le chef

23/01/2020 18:02
0

La biat veut acquérir un bloc de contrôle majoritaire dans Tunisie

23/01/2020 16:35
1

Le bilan de la Conect pour 2019 et son programme pour 2020 a été au centre d’une conférence de

23/01/2020 16:20
0

Le président de l’ARP et chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a rencontré ce jeudi 23

23/01/2020 16:15
12

Newsletter