alexametrics
Dernières news

L’intervention virulente de Abir Moussi face à Ridha Chalghoum

Temps de lecture : 1 min
L’intervention virulente de Abir Moussi face à Ridha Chalghoum

 

La présidente du bloc du PDL (parti destourien libre), Abir Moussi a exprimé, ce mardi 3 décembre 2019, son regret de voir le ministre des Finances Ridha Chalghoum, « faire partie des membres du gouvernement de l’échec », lors d’une intervention incendiaire au parlement.

 

Abir Moussi a rappelé « le bilan catastrophique » du gouvernement, en s’appuyant sur les chiffres réalisés et en soulignant que la loi de Finances complémentaire est devenue une coutume alors que le recours à une LFC était une exception.

 

La présidente du PDL a épinglé le manque de prévoyance de la part du gouvernement actuel lors de la mise en place de la LF ainsi que les mesures prises, notamment, en ce qui concerne les augmentations salariales « arbitrairement et sans stratégie de contrôle des prix ce qui a contribué à la hausse de l’inflation et la dégradation du pouvoir d’achat ». Elle a, également, regretté la situation de la classe moyenne qui frôle le seuil de la pauvreté.

 

«  Monsieur le ministre, je n’aurai jamais voulu vous voir dans une telle position. Vous qui étiez l’homme de l’Etat patriote, une grande compétence ayant réalisé les meilleurs chiffres de l’économie tunisienne, vous vous retrouvez responsable au sein de ce gouvernement. Cela ne fait qu’appuyer les convictions du PDL, qui avait assuré qu’aucune compétence ne peut faire ses preuves tout en faisant partie de ce système médiocre », assure-t-elle.

 

S.H

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (45)

Commenter

naddou
| 06-12-2019 12:18
bravo Mme ABIR

Microbio
| 04-12-2019 18:28
Un député d´Ennahda à l'ARP "Pourquoi notre parlement a-t-il un dôme?"
Le député du PDL "Avez-vous déjà vu un cirque avec un toit plat?"

watani horr
| 04-12-2019 17:49
J'ai écouté avec attention l'intervention de Mme Abir Moussi,Présidente du Parti PDL, une intervention claire, bien structurée, une compétence de haute qualité, ça n'a rien avoir avec les dirigeants poubelle de Ennakba qui ne sont pas capables de lire un mot sans avoir sous la main un écrit. La Tunisie nous pourra être sauvée des islamistes corrompus, voleurs de notre argent, menteurs que par cette dame de Bourguiba. J'ai peur pour elle car les islamistes *** comme sahbi atigue, une figure dangereuse pleine de haine pourraient lui faire du mal. J'espère que le MI la protège des monstres méchants. C'est la seule chance qu'a la Tunisie pour sortir de cette situation merdique, un diamant pour notre société à ne pas la perdre et à soutenir à fond dans les événements importants. Merci Mme Abir

J.trad
| 04-12-2019 17:26
Comme écrivaient ,les écoliers du primaire ,à la fin des textes de rédaction , lorsque le sujet est ( une promenade collective,) (wa roudtou ila'lbayti fari7an masrouran)

J.trad
| 04-12-2019 17:19
Un grand procés doit être ouvert au nom du peuple Tunisien , contre ceux qui ont donné de l'argent contre des taux d'intêrêts excessifs , les prêts ont étés lapidés dans le luxe , alors que le peuple Tunisien ,est interdit par sa religion de pratiquer l'usure ,prohibée par ALLAH ,et qualifié (Sou7t) qui conduit à la banqueroute ,la faillite ,et la misère ,l'avocat du peuple doit donner tort à ceux qui ont mené le peuple à la faillite ,et ceux qui ont aidé et encouragé ,Bourguiba ,et Ben Ali ,doivent aller à leurs tombes revendiquer ,les taux d'intérêt ,le peuple ,ne doit rembourser que le capital NET.pas les taux d'intérêt , le Tribunal mondial ,doit trancher .

J.trad
| 04-12-2019 17:01
Le peuple se réveille ,c'est le choc ,le peuple est épuisé ,il réalise que le délicieux progrès , était réalisé dans presque 50% d'argent fourni généreusement par les Banques mondiales ,sous quotient de taux d'intérêts exorbitant ,(wfat essakra ,wa hadhret almdaynyya) ,bBourguiba est parti '? Ben Ali ,aussi ,mais les dettes ,ne sont pas liquidées ,3abir Mousi n'était pas encore née,elle ne connais Bourguiba ,que par les journaux ,et les textes scolaires , le PROGRES ,est factice , Bourguiba a formé une générations d'intellectuel , il sont presque tous en retraite ,ils vivent dans des maisons à eux ils ne payent pas de loyer ,ils touchent des pensions , les nouveaux diplômés ne vont même pas trouver du boulot dans le bâtiment ,la seule solution ,c'est le retours aùx champs , même les avocats iront cultiver et exercer le métier des prophètes, (suivre les troupeaux au pâturage , loin des chamailles et de la rage , NAHDHA son rôle est les prêches ,la Tunisie n'a même pas besoin ,de parlement ,ni de ministre du tourisme ,

Justinia
| 04-12-2019 16:43
Vous avez écrit:"Dieu merci il n'y a pas eu de Bourguiba en Egypte car ce pays compte 2 prix Nobel".Réponse à vos mensonges:
Un prix" Nobel de la paix" qu'il a eu conjointement avec Menahem Begin.Autant dire que c'est un Nobel de pacotille.
Le deuxième,celui de littérature à Neguib Mahfouz.Ce que vous feignez de nous dire est que Mahfouz a été attaqué par vos amis islamistes sur ses écrits et considéré comme mécréant.Vos amis islamistes égyptiens n'arrêtaient pas de dénigrer le seul prix Nobel arabe.Finalement Mahfouz fut victime d'un atroce attentat commis par les islamo-fascistes.Il en garda de graves séquelles .Il est devenu presque paralysé.
Alors ne racontez pas n'importe quoi.Tout le monde sait que vous êtes l'ami des violeurs des enfants innocents de Regueb. Ce n'est pas en insultant Bourguiba qu'on va au paradis.Vous êtes l'ami des assassins de Brahmi et Belaïd.En vous attaquant à un monument,vous paraissez minable.Vous êtes le ridicule achevé.

J.trad
| 04-12-2019 16:28
Au démarrage du gouvernement Bourguiba ,le grand Tunis d'aujourd'hui était un immense CHANTIERS ce qui donna l'ILLUSION de succès ,le grand chantier immobilier ,marchait à pas galopant , le choix socialiste faisait pousser comme des champignons des milliers de maisons genre SNIT ,plus ou mois modestes ,subitement surgirent des lotissement grandiose genre L'AFH ,qui envaillirent la vaste région D'ElMANAR ,le gouvernement Ben Ali , acheva son chantier ,qui a épuisé le Budget ,le peuple était entourage ,

Carthage Libre
| 04-12-2019 14:40
Moi, l'ennemi du RCD entre 1996 (quand j'ai compris la Dictature de Ben Ali et son RCD), militant pour la démocratie dans les années sombres de Ben Ali.

Moi, celui qui disait dans les réunions de l'opposition que Ennahdha et les islamistes ont droit à la vie politique, ce qui m'a valu de graves problèmes, soit dans mon travail, soit dans ma vie privée et financière.

Moi je dis TOUT HAUT aujourd'hui, que Abir Moussi est la plus belle chose qui soit arrivé à la Tunisie depuis l'année 2011.

C'est une femme de cran, une Patriote sans ambages, logique, acharnée, véridique, de grande classe, une digne héritière de Bourguiba.

Moi, aujourd'hui, ceux que je défendais avant (demandez à Ahmed Néjib Chebi), je regrette amèrement de les avoir défendu ces khicha/serpillières. Oui, j'ai défendu des bandits, des VOLEURS, des terroristes, qui sont venus dans notre pays pour nous gaver d'Islam et "d'interdits" au nom d'Allah.

Je vous avoue, très franchement, que je ne m'attendais pas une seconde que le peuple tunisien allait voter pour eux en les défendant. Je croyait qu'ils n'allaient avoir pas plus de 3% du corps électoral et qu'ils allaient se tenir sages, au carreau, sans interférer dans les affaires du pays.

je me suis rendu compte aujourd'hui que j'ai défendu des voleurs, des tueurs, des assassins. HONTE à moi. Mea Culpa, Mea Culpa, Mea Maxima Culpa.

Rationnel
| 04-12-2019 14:13
L'intervention de Abir Moussi n'a rien de virulent, c'est une intervention posée, calme, complète et véridique. Abir Moussi a très bien résumé l'état financier du pays et a bien montre les fautes et lacunes de la politique financière du pays. C'est un résumé parfait de la situation. BN devrait publier l'intervention dans sa version intégrale et complète ça va devenir une référence et un document historique.

La pays doit changer de politique économique et l'intervention de Abir Moussi peut être le point de départ pour ce virage. On doit sortir de ce système ou on prend aux pauvres pour donner aux riches, ou les monopolistes d'une douzaine d'oligarques asphyxient économie, ou le gouvernement consomme plus de 40% des ressources économiques pour des services catastrophiques et une administration lamentable.

A lire aussi

« les jeunes médecins savent que je suis avec eux corps et âme

12/12/2019 22:10
0

pour décider du plan d’action du parlement jusqu’à la fin de l’année

12/12/2019 21:19
0

Le président du parlement, Rached Ghannouchi a reçu, ce jeudi 12 décembre 2019, une délégation

12/12/2019 20:16
6

Le chef du gouvernement désigné par Ennahdha, Habib Jamli a été reçu ce jeudi 12 décembre 2019, par

12/12/2019 19:28
4

Newsletter