alexametrics
Dernières news

Hassouna Nasfi : les propos de Patrice Bergamini compromettent la souveraineté du pays !

Hassouna Nasfi : les propos de Patrice Bergamini compromettent la souveraineté du pays !


Le secrétaire général de Machrouû Tounes, Hassouna Nasfi s’est indigné, ce jeudi 11 juillet 2019, contre les déclarations de l’ambassadeur de l’Union européenne à Tunis, Patrice Bergamini.

Des déclarations publiées dans le cadre d’une interview accordée au journal « Le Monde », le 9 juillet courant, qui concernent les négociations avec l’Union européenne autour de l’Accord de libre échange complet et approfondi (Aleca).

 

M. Bergamini avait relevé que l’Aleca est attaquée « sur des arguments infondés, mal renseignés ou de mauvaise foi » ayant précisé que la résistance à l’Aleca revenait aux positions monopolistiques et aux pressions de la part de « certains groupes familiaux qui n’ont pas intérêt à ce que de jeunes opérateurs tunisiens s’expriment et percent ».

 

Sur les ondes d’Express FM, Hassouna Nasfi a, en effet, exprimé son étonnement face à de tels propos émis publiquement par un responsable européen de haut niveau s’interrogeant, ainsi, sur le contenu de ses rapports confidentiels.

 

Et d’ajouter que ces propos « portent atteinte à la souveraineté du pays de la part du premier partenaire stratégique » contestant l’inaction des autorités tunisiennes face aux déclarations de M. Bergamini ainsi que l’absence des procédures nécessaires dans un tel cas.

 

B.L


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Mansour Lahyani
| 12-07-2019 17:26
Bien plus profondément qu'"apparemment", vous vous êtes passé(e) complètement à côté de la plaque ! Quelle preuve voulez-vous que quelque chose touche à votre souveraineté ? Et dire à tort que l'UE est notre partenaire stratégique vous grandit encore moins : autant dire franchement que ce n'est pas le cas - tout le monde saura exactement, et personne ne se prendra les pieds dans le tapis...
Quant à l'antienne "si ça ne vous plaît pas, vous pouvez vous retourner vers les pays du Golfe", on l'a entendue tellement souvent que ça devient un peu trop éculé pour faire un quelconque effet...

Justinia
| 12-07-2019 16:35
Apparemment,vous n'avez pas lu l'entretien que Mr.Bergamini a accoordé au journal Le Monde. Vous l'accusez de compromettre la "souveraineté" du pays sans preuve et cela ne vous grandit pas.(Souveraineté?)
"En campagne électorale l'Aleca fait facilement de bouc émissaire.On crie au loup,au néocolonialisme".Dixit Mr. Bergamini.Vous nous dites que 'UE est votre partenaire stratégique.Rien et personne ne vous empêche de changer de partenaire "stratégique" s'il ne vous convient pas.Tâtez le pouls des pays du Golfe...

Citoyen_H
| 12-07-2019 13:43
@zamharir
"Les politiques de libre échange prônées par les plus riches aux plus pauvres, sous le fouet, se sont soldées par l'écrasement des plus faibles et le renforcement des plus forts"

Absolument vrai.
Sans parler de tout ce qui est OGM, Glyphosates, Roundup et autres saloperies telles que les viandes trafiquées...etc.
N'oublions surtout pas l'infiltration de toutes nos administrations par les ignares affamés imposteurs traitres de la nakba, géniteurs incontestés de la corruption de très haute voltige.


@Mansour Lahyani
"Bergamini n'est pas en Tunisie pour défendre la Tunisie..."
"Son Excellence est ici pour défendre d'autres intérêts que ceux de la Tunisie, qui sont le cadet de ses soucis !!"

C'est clair comme l'eau de roche.

@Hadou
"Nous sommes infiltrés jusqu'à la moelle épinière"

Rien à ajouter.


L'installation des bagla-liha au pouvoir en 2011, n'a aucun rapport avec la pseudo-dictature.
Ce terme fut le porte étendard des tueurs de NATIONS.
Le degré d'ignorance des commerçants de l'Islam a été du pain béni certains pays occidentaux sans foi ni loi.
Les prêts faramineux contractés par les représentants exclusifs de l'ignorance, à savoir les béni hillel de jbéli et laarayedh est un exemple tout con de la bienveillance des financiers de la planète.
Quant on veut mettre un pays sous sa botte, prêtez lui de l'argent à gogo. Une fois embourbé jusqu'au cou, on peut faire de lui ce qu'on veut!!!!!!!!

N'oublions jamais la quenelle du sang contaminé refourgué par l'assassin laurent fabius.
N'oublions jamais le don de blé grecque qui était hautement contaminé par des poussières radioactives.

Soyons vigilants, et élargissons le rayon d'action des retombées à moyen long terme de nos actes et de nos engagements.
La philanthropie n'existe plus depuis belle lurette.
L'intérêt est le courant dominant.
Tout le reste est foutaise.
Quand on veut faire ce qu'on veut d'un peuple, la propagation de l'ignorance devient vitale.

Salutations










zamharir
| 12-07-2019 11:31
L'Union Européenne est constamment à la recherche de nouveaux marchés comme relais de croissance. C'est la raison pour laquelle elle fait pression pour que la Tunisie signe l'accord Aleca qui lui ouvrirait sans contrepartie la totalité des marchés tunisiens. Nous n'avons pas les moyens de nous mesurer frontalement à la concurrence européenne. Nos faiblesses sont structurelles. Il nous faut du temps, beaucoup de temps, pour espérer relever les défis d'une aussi grande et puissante coalition économique que l'Europe. Ses normes contraignantes dans tous les domaines nous lamineraient sans pitié. Sa compétitivité forgée sur une très longue période mettrait à bas le peu d'entreprises nationales ' y compris dans le tourisme et les services -- qui comptent encore dans le pays. Il ne faudrait sans doute pas plus de deux à trois décennies pour que la Tunisie retombe sous la coupe d'investisseurs européens en perdant évidemment sa précieuse souveraineté politique, recouvrée à l'issue d'une long combat des nos élites nationalistes. C'est la leçon de toutes les ouvertures de marché opérées depuis une trentaine d'années, qui sont basées sur l'échange inégal, un concept abandonné depuis que la "mondialisation" est devenue l'horizon indépassable de l'économie internationale, orchestrée par des hégémonies ' encore un concept oublié -- qui ne camouflent même plus leur jeu de puissance derrière des « aides » orientées. Censées servir de levier pour relever les pays en développement, ces "dites" n'ont jamais fait que préparer le terrain à l'asservissement de leurs clients, tout en creusant les inégalités et en propageant la pauvreté. Les politiques de libre échange prônées par les plus riches aux plus pauvres, sous le fouet, se sont soldées par l'écrasement des plus faibles et le renforcement des plus forts. Le peuple tunisien, qui se trouve encore, hélas !, dans le camps des économiquement faibles, en serait incontestablement la victime, plus qu'il n'en bénéficierait. Une planche de salut possible devant la déferlante de cette mondialisation dévastatrice, serait de construire un rapport de force solide avec nos voisins immédiats de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), dans le cadre d'une intégration économique, qui disposerait des moyens démographiques, matériels et culturels pour relever à terme tous les défis de la mondialisation. Pour l'instant, c'est la volonté politique qui manque le plus.

Mansour Lahyani
| 12-07-2019 10:29
Bergamini n'en a rien à foutre, de la souveraineté du pays ! Son Excellence est ici pour défendre d'autres intérêts que ceux de la Tunisie, qui sont le cadet de ses soucis !! D'ailleurs, en toute logique, plus il serrera le licol, plus il rédura la résistance de cette pauvre naïve de Tunisie, plus il aura droit aux félicitations de ses commettants, qui l'ont briefé dès le premier jour : "les intérêts de la Tunisie, on n'en a rien à foutre, c'est bien compris" ? Des fois qu'on n'aurait pas été assez clairs...

Khneji
| 12-07-2019 09:45
Je pense que le depute' Nasfi ne compred pas le Francais...!!!!!.les de,clarations de l ambassadeur Europpen refletent la realite'et il n a rien invente'.....Oui nos jeunes quittent le pays car ils sont sous estimes! Mr Nasfi je vous prie de laisser votre populisme a cote' car il ne servira jamais les problemes du pays.

0 pointé en logique de bonne foi
| 12-07-2019 09:21
cela nous fait revenir à la Logique :
- Protestants contre Catholiques
- Familles contre jeunes
- Manque d'eau car les touristes boivent bcp
- O en Bac car le Prof ne m'aime pas


Belha
| 12-07-2019 08:09
hssouna nasfi manipulateur et de mauvaise foi. tout ce qu'a dit bergamini est vrai . si son explication de l'aleca est juste ,cest une opportunite a saisir a nos conditions.

Kane
| 12-07-2019 06:01
M. Nasfi n'a pas dit un mot sur cette partie de l'interview de M. Bergamini: "...C'est pour cela que l'Europe met autant d'argent sur la table : 300 millions d'euros par an ' dons, coopérations'?' ' sur la période 2016-2020. C'est énorme. La Tunisie est, par habitant, le pays au monde le plus soutenu par les Européens. Et il y a cette offre, le fameux Accord de libre-échange complet et approfondi (Aleca) qui est en cours de négociation." Mais quand M.Bergamini parle d'une des failles du système tunisien, il hurle et s'indigne.

Maxula.
| 12-07-2019 00:55
Ce pauvre Nasfi n'a vraiment pas capté la Chine !
Nasfi n'a compris que le "nosf" de l'interview de l'ambassadeur européen.
Nasfi monte sur ses grands-chevaux pour nous jouer le nationaliste bien sourcilleux et très obtus à la fois.
L'Europe parle d'un minimum de 300 millions d'euros par an de subventions accordées à la Tunisie sur une période 2016-2020.
Il est normal que l'Europe veuille savoir où vont ses talbins et à qui vont-ils profiter ! Non ?
J'engage "l'honnête homme" à lire in extenso l'interview en question, il constatera que le souci de l'Europe ce n'est pas (comme Nasfi le fantasme) "de porter atteinte à la souveraineté du pays" mais plutôt de voir la Tunisie "s'en sortir", et avoir un bien meilleur sort que ses voisins immédiats !
Maxula.

A lire aussi

La Banque internationale arabe de Tunisie (Biat) a enregistré une hausse de 16,72% de son produit

23/07/2019 15:04
0

Ennahdha a dévoilé ses têtes de liste pour les législatives, lors d’une conférence de presse tenue

23/07/2019 14:58
0

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a présidé aujourd’hui, mardi 23 juillet 2019, à la Journée

23/07/2019 14:45
0

Le dépôt des listes pour les législatives a débuté depuis hier et les noms des têtes de liste des

23/07/2019 13:07
2

Newsletter