alexametrics
jeudi 04 mars 2021
Heure de Tunis : 17:04
Dernières news
Fraude à la CNAM : Le parquet ouvre une enquête à l'encontre de 26 fonctionnaires
02/08/2017 | 16:45
1 min
Fraude à la CNAM : Le parquet ouvre une enquête à l'encontre de 26 fonctionnaires

 

« Le ministère public a autorisé l’ouverture d’une enquête à l’encontre de 26 fonctionnaires d’une clinique privée, soupçonnés d’avoir détourné un montant important d’argent de la CNAM » a affirmé, ce mercredi 2 août 2017, Sofiène Sliti, adjoint du procureur de la République près Tribunal de première instance de Tunis et porte-parole du pôle judiciaire financier.

 

Il a ajouté, dans une déclaration à la TAP, que 22 suspects sont maintenus en garde à vue et que 4 d’entre eux sont en liberté. Sofiène Sliti a précisé que le juge d’instruction a interrogé tous les suspects avant d’ordonner la garde à vue des 22 individus en question pour fraude, soulignant que le pôle financier est sur l’affaire depuis deux mois et que toutes les personnes impliquées seront sévèrement sanctionnées pour abus de pouvoir et abus de biens publics.

 

Le démantèlement de ce réseau, spécialisé dans le vol des médicaments d’une clinique affiliée à la CNAM, a eu lieu le 31 juillet 2017, dans le cadre de la campagne anti-corruption menée par le gouvernement.

 

M.B.Z

02/08/2017 | 16:45
1 min
Suivez-nous

Commentaires (7)

Commenter

ourwa
| 03-08-2017 22:01
Exact, La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) n'assure pas les retraites, celles-ci relèvent de la caisse des retraites. Quant aux "employés malhonnêtes","le manque de rigueur de l' administration", " le vol et le détournement( de l'argent public), la corruption...ça relève du premier ministre Chahed, lui qui gesticule en voulant donner l'impression de "sévir" contre la corruption...Mais il refuse de le faire, car la CNAM est un service public et ceux qui y travaillent( ou font semblant), en fraudant et en volant le contribuable, sont des fonctionnaires. D'ici à ce que Chahed songe à sévir contre la corruption et les vols dans les services publics et les appareils d'Etat, ministères, ARP, douanes..."l'âne aura déjà henni en ayant les pattes dans la mer", comme le signifie le proverbe tunisien...Que voulez-vous, les faits d'annonce, les promesses creuses, les actions en trompe-l''il, comme l'arrestation de quelques hommes d'affaires soupçonnés de corruption, semblent être le plat favori des Tunisiens, lesquels ne voient pas, ou ne savent pas (?) que ce plat est du bouilli de paille, destiné à occulter la raison et à obscurcir toute clairvoyance.
Quant au " système de couverture sante, et des retraites(qui risquent de) tomber", rassurez-vous; ils ont déjà le nez dans le caniveau...Pourrait-on, dans ces conditions, faire confiance à ce "meilleur premier ministre que la Tunisie ait jamais eu" ?Même l'islamo-fasc...te ghannouchi, à sa manière et selon ses propres raisons, l'a compris...Chahed, l'homme-providence pour ses admirateurs, qui tirent la langue, mais aussi le sévère concurrent qui convoiterait le trône de Carthage pour le calife frustré, serait une poupée à double face, une celle de l'ange faux "justicier, l'autre celle du diable à bannir à tout jamais... On vit une époque formidable, mais il n' y a rien de formidable.

LE SYSTEME SOCIAL BOURGUIBISTE EN DANGER....AVEC RISQUE DE GUERRE CIVILE,,
| 03-08-2017 16:39
il faut assurer les comptes de la CNAM. il y de plus en plus d employes malhonettes, qui ne cherchent qu a s enrichir facil...le manque de rigueur de l administration, debouche souvent sur des vols et detournement...la derniere augmentation DES RETRAITES, qui ne regarde PAS la CNAM, ne sont d ailleurs PAS CLAIRES...et la possibilite de fraude y existe.....
si le systeme de couverture sante, et des retraites tombent....le pays le sera avec.....il faut bien suveiller cela...

ourwa
| 03-08-2017 14:43
BN ne veut pas "rectifier"; car s'il le fait, il avoue par conséquent l'indigence linguistique de ses scribes...

Hadj
| 03-08-2017 12:33
pourquoi vous ne voulez pas rectifier? encore une fois il ne s'agit pas de fonctionnaires mais d'employés d'une clinique privée .!!




Givago
| 03-08-2017 08:21
Peut importe qui ils sont,il doivent être condamnés à la hauteur de leur crimes et devront rembourser intégralement tous ce qu'ils ont détourner,

ourwa
| 02-08-2017 20:27
" 26 fonctionnaires d'une clinique privée" ?(sic) Depuis quand on considère les employés d'un établissement privé comme "des fonctionnaires"? A moins que l'Etat- ou les collectivités locales- gère et paie les employés du secteur privé...ce serait étonnant!

Hadj
| 02-08-2017 17:30
les employés d'une clinique privée ne sont pas des fonctionnaires." le fonctionnaire est un agent public rémunéré sur des fonds publics et chargé d'une mission d'intérêt général"tel que formulé votre article jette le discrédit sur les "véritables "fonctionnaires d'où la nécessité de rectifier.