alexametrics
vendredi 19 août 2022
Heure de Tunis : 06:31
Dernières news
Tunisie – Plainte d'un élu français victime collatérale de l'assaut des salafistes à Bizerte
22/08/2012 | 1
min
Tunisie – Plainte d'un élu français victime collatérale de l'assaut des salafistes à Bizerte
{legende_image}

Un élu français, victime collatérale de l’assaut des salafistes à Bizerte à coups d’armes blanches  (il se promenait en compagnie de sa femme et de sa fille de 12 ans dans le quartier du port de Bizerte) a porté plainte.

En effet, selon les médias français, Jamel Gharbi, 62 ans, conseiller régional PS de la Sarthe depuis 2010 et chargé de mission insertion à la Ville du Mans, originaire de la Tunisie, a été violemment agressé, jeudi 16 août 2012, par les salafistes qui se sont rués sur lui le «frappant à coups de matraques et de gourdins».
Ainsi, M. Gharbi explique : «Nous avons croisé un groupe d'une cinquantaine de salafistes qui nous ont agressés verbalement en raison de nos vêtements d'été, qui n'avaient pourtant rien de choquant (…). Ils nous disaient qu'on était dans un pays islamiste et j'ai vite compris que ça allait dégénérer. J'ai crié à ma fille et ma femme de s'enfuir et les agresseurs se sont rués sur moi pour me frapper à coups de poings, de pieds et de bâtons. Si j'étais tombé à terre, je pense qu'ils m'auraient lynché».

Jamel Gharbi a été pris en charge par l'ambassade de France en Tunisie. Il souffre de nombreuses contusions et d’un choc psychologique. Il s'est vu prescrire 15 jours d'ITT (incapacité totale de travail). Il a donc reçu des soins sur place, puis rapatrié d’urgence en France avec sa famille.
Notons que, toujours selon plusieurs médias français, le président PS du Conseil régional des Pays de la Loire Jacques Auxiette, a «condamné fermement l'agression tout en appelant à ne pas faire d'amalgame entre une minorité obscurantiste et le peuple tunisien».

A lire également :
Photos des victimes de l’agression barbare des salafistes à Bizerte
Arrestation de 4 salafistes, parmi les 200 agresseurs de Bizerte

I.N.
22/08/2012 | 1
min
Suivez-nous