alexametrics
Dernières news

Ennahdha repose la question de la Chariâa en demandant la suprématie de l'Article 1

Ennahdha repose la question de la Chariâa en demandant la suprématie de l'Article 1

Après avoir achevé le préambule de la Constitution, la commission en charge du préambule et des principes fondamentaux s’est attelée à l’étude de l’Article 1 de la Constitution de 1959. Une polémique s’est alors engagée lorsque les députés d’Ennahdha ont fait part de leur souhait d’imposer la suprématie de ce premier article sur l’ensemble des autres articles de la Constitution.
Abdelmajid Najjar, rapporteur de la commission et membre du Parti Ennahdha a affirmé, selon la TAP, qu’il était nécessaire d’étudier la possibilité que les autres articles contiennent des points contraires aux dispositions de l’Article 1, spécifiquement en ce qui concerne la souveraineté et la religion. La députée Ennahdha, Hajer Azaiez a expliqué cette proposition par le fait que les préceptes de Islam, qui est la « religion de l’Etat », ont été violés par le passé et qu’il faut s’assurer qu’ils ne le soient plus dans l’avenir. Sana Haddad a précisé que l’Article 1 est la référence de la Constitution et que rien ne doit le contredire.

Sahbi Atig, président de ladite commission a émis, quant à lui, le souhait de faire appel à des juges et des experts pour aider à la décision de la commission à ce sujet.
Les voix condamnant une telle proposition se sont, d’ores et déjà, élevées. Ainsi, commentant sur son compte twitter, l’élue CPR et membre de la même commission, Mabrouka Mbarek, considère que consacrer la suprématie de l’Article 1 sur le reste de la Constitution revient au même que de mentionner la Chariâa. Cette dernière affirme également que cette proposition, si elle venait à être adoptée, comporterait de nombreux risques et diminuerait la valeur de la Constitution dans son ensemble.

Monia Ben Hamadi

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

toro
| 08-06-2012 17:36
A ceux qui affirment que chariaa est une 'uvre humaine on leur rappellent que ça signifie loi divine

canalou
| 08-06-2012 13:19
la chariaa est une oeuvre humaine tres diverse qui est tiree d un large concept difficile a cerner . chaque imam a son explication . appliquer la chariaa c est comme regarder dans le retroviseur sans faire attention devant soi

j.trad
| 08-06-2012 11:53
parce -ce que ,c'est accepter ,le DIEU de tous comme arbitre suprême ,ni zayd ni 3amr imposent leur loi ,c'est la loi d'Allah qui prévôt ,ALLAH (harrama 3ala nafsihi adhoulm) sa loi est la justice même ,les "Fou9ahaa" interviennent pour élucider les détails ,

deçu
| 08-06-2012 11:22
si ghannouchi se retirerait de la nahdha...ce sera les salafistes ellouze et chourou et... d'appiquer la chariaa en mobilisant les salafistes dans la rue et retardant la constitution... donc pas d'election !

toro
| 08-06-2012 09:58
citer l'exemple de l'élastique comme rigidité!!!!!!!!!!!

canalou
| 08-06-2012 09:45
mr atig nous fait perdre un temps precieux et de l argent a cause de sa rigidite mentale .il est comme l elastique qui se distend quand tu tires dessus et qui revient a sa position initiale des que tu laches .

benz49
| 08-06-2012 00:24
Cette, soit disant, constitution que certain sont entrain de rédiger au nom du peuple ne serait elle pas, une fois votée, le texte de loi suprême? Alors ne devrait elle pas être précise, nette et concise ? pour cela je propose, pour éviter une perte de temps et des discutions interminables, je propose donc à ennahdha et compagnie de nous concocter une constitution composée d'un seul article, puisqu'ils proposent pour que tous les autres articles doivent se référer à l'article 1 et cet article tire déja son inspiration du préambule. Alors on pourra avoir une constitution avec un seul article et pour le reste des idées proposées comme les libertés par exemple notre cher premier ministre " si Hamadi " nous signera une série de décrets, d'arrêtés,ou de circulaires pour organiser la vie politique, économique, sociale et culturelle en Tunisie. Ainsi on aura une constitution pure nahdhaoui et à 100 % certifiée musulmane salafiste wahabite talibane.

Anti Religieux
| 07-06-2012 23:58
On n'en veut pas de votre chariaa *** OK? Vous allez nous faire detester l'islam!
Ce n'est pas TUNISIEN ce que vous faites. Depuis l'independance de notre pays on a vecu tranquilles sans qu'aucun ne nous oblige a rentrer ds les rangs de la religion. La religion comme guideline ca ne nous conviens pas. appliquez la entre vous. On n'en veut pas. Et puis qd bien meme, on n'en n' aura rien a foutre! On continuera a boire de la vodka qd en on a envie, de s'habiller comme on veut et *** Vous allez faire quoi? Nous foutre en taule? On est Tunisiens avant d'etre musulmans ou juifs ou chretiens ou boudhistes. ok?

canalou
| 07-06-2012 19:17
hajer azaiez parle de la chariaa violee dans le passe elle prefere peut etre que les femmes soient frappees et violees comme dans sourat ennissa c est a dire le mari a le droit de frapper sa femme au lit . c est bon a savoir que bourguiba a defendu des femmes et que grace a lui elles ont pu etre a la constituante et qu elles n approuvent pas ce privilege .il y a des masochistes mais la loi ne doit pas cautionne ce genre de pratique et eviter les derapages

1/Raisonnable
| 07-06-2012 18:58
Conscient qu'ils sont échés dans tous les domaines ; les ignares du gouvernement qui n'inspirent que de rester longtemps au pouvoir pour servir leurs intérêts. Les voilà ils cherchent un autre moyen pour enduire la population en erreur. Ils n'ont trouvé que vers l'obscurantisme, la charia des pratiques inhumaines et dégradantes qui grâce à elles que le monde musulman a resté en bas de l'échelle et ne risque pas de lever la tête de l'eau, dès lors que, les prédicateurs et dirigeants terroristes ne cessent le gagner le terrain par les voies de corruptions et non par démocratie

A lire aussi

Pour Ridha Belhaj, cette entreprise se manifeste à travers l’amendement du code

15/07/2019 22:58
0

près de 10 000 nouveaux inscrits au Bardo n’ont pas participé au

15/07/2019 20:50
2

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, et celui des Affaires locales et de

15/07/2019 19:05
10

Newsletter