alexametrics
mardi 09 août 2022
Heure de Tunis : 11:34
Dernières news
Tunisie - Démission d'Emna Menif d'Afek Tounes, en attendant d'autres
01/11/2011 | 1
min
Tunisie - Démission d'Emna Menif d'Afek Tounes, en attendant d'autres
{legende_image}

Le parti d’Afek Tounès semble ne pas avoir résisté au séisme entraîné par les résultats médiocres qu’il a obtenus dans les élections pour la Constituante, même si certains de ses responsables assurent que leurs objectifs initiaux ont été atteints.
Cette fois-ci, la cassure semble être bien réelle avec l’annonce de la démission d’Emna Menif de ce parti où elle était membre fondateur, membre du Comité central et du Comité directeur, porte-parole et responsable du pole politique.
C’est dire qu’elle constituait un des piliers du parti où elle s’est « engagée dans l’action politique, et avait pour unique dessein de prendre part à l’édification d’une Tunisie résolument tournée vers la démocratie, le progrès et la justice sociale », selon ses propres dire.

Parlant du dernier scrutin du 23 octobre 2011, elle dit en substance dans son communiqué annonçant sa décision de démissionner du parti : «la Tunisie a réussi la gageure de ses premières élections libres depuis l’indépendance. Il nous revient aujourd’hui de lire leurs résultats et de décrypter le message des Tunisiens. Nous nous devons aussi d’opérer notre autocritique en toute responsabilité, d’en tirer les conséquences et de clarifier nos positions.... »
Mais ajoute t-elle, « un cumul de divergences profondes avec le directeur exécutif du parti Afek Tounes y font obstacle et me poussent aujourd’hui à démissionner de ce parti. Pour autant, je demeure et demeurerai la femme engagée que j’ai toujours été, plus que jamais au service de mon pays, dans une démarche de rassemblement pour la démocratie, le progrès et la justice sociale que j’ai toujours prônés et pour lesquels j’ai œuvré, au delà des calculs politiciens, des egos et des ambitions ».

Ainsi, le divorce est consommé entre Emna Menif et Afek Tounès alors qu’une vague d’autres défections de cadre de ce parti serait annoncée incessamment. Il faut dire qu’on sentait quelque chose en l’air depuis mardi matin avec l’annonce de l’annulation de la conférence de presse, pourtant prévue en grandes pompes.
01/11/2011 | 1
min
Suivez-nous