alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 13:35
Dernières news
Le procès de Seïf Eddine Makhlouf n’aura pas lieu avant décembre 2021 !
02/08/2021 | 09:46
2 min
Le procès de Seïf Eddine Makhlouf n’aura pas lieu avant décembre 2021 !

 

C’est du jamais vu. La Tunisie pourrait être l’unique pays au monde où un procès pour outrage à magistrat se tient près de trois ans après les faits. D’habitude, les outrages à magistrat se jugent en comparution immédiate.

Un jour ou l’autre, on devrait pencher sur cette justice de deux poids deux mesures qui ne protège même pas ses propres magistrats.

 

Ainsi, on apprend que le procès du député islamiste radical Seïf Eddine Makhlouf n’aura pas lieu avant décembre 2021. Il s’agit de cette affaire pour laquelle il a été condamné à vingt mois de prison par contumace en décembre 2019.

Seïf Eddine Makhlouf avait, lors de l'affaire de l'école coranique de Regueb dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, insulté et défié le procureur de la République près du Tribunal de première instance de Sidi Bouzid pour avoir ordonné la fermeture de l'école en question et l'appréhension des responsables, en février 2019, et ce pour suspicions d’endoctrinement et de pédophilie.

Il l'a également accusé d'exercer des pratiques inhumaines suite à sa décision de soumettre les élèves de l'école coranique à des tests pour révéler les agressions sexuelles qu'ils ont subies.

Mal lui en a pris, car plusieurs des enseignants de cette école ont été condamnés dont l’un à vingt ans de prison ferme.

 

Le magistrat insulté a bel et bien déposé plainte, mais le député (qui n’en était pas un à l’époque) n’a été auditionné qu’en avril.

Son procès s’est tenu en décembre de la même année. Étant devenu député entre-temps, il a envoyé balader la justice et s’est permis de s’absenter pour aller regarder un match à l’étranger.

De retour en Tunisie, il s’est opposé au jugement par contumace de vingt mois de prison ferme le rendant, du coup, caduc. C’est la loi. Par on ne sait quel miracle, la cour a renvoyé le procès aux calendes grecques. Ce n’est qu’aujourd’hui qu’on apprend que la date a été fixée à décembre 2021, c'est-à-dire près de trois ans après les faits.

Comment se fait-il qu’une affaire d’outrage et de diffamation d’un magistrat traine autant de temps ? C’est ce qu’on appelle couramment la justice de Bhiri, du nom du sinistre islamiste, ancien ministre de la Justice qui a manipulé et clivé à souhait le corps judiciaire.

 

R.B.H

02/08/2021 | 09:46
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Mêmepaspeur
A vaincre sans péril on triomphe sans gloire
a posté le 02-08-2021 à 22:02
"la justice de Bhiri, du nom du sinistre islamiste, ancien ministre de la Justice qui a manipulé et clivé à souhait le corps judiciaire."
Un langage dont on n'a JAMAIS LU ICI l'équivalent ou qqc y ressemblant. . .

kif etttih el bagra tok'thor skékin'hé

Est-ce que Bhiri n'est (re)devenu "sinistre islamiste" qu'après le 25 juillet 2021, ou bien l'auteur de l'article a recouvré brusquement et par miracle "courage et impartialité" dans ses analyses et jugements des faits touchant de près ou de loin "les islamistes" bien de chez nous ?
Espérons que l'ensemble de l'équipe de BN profite que le parti-ogre des "sinistres islamistes" soit bloqué et au bord de la disparition et de la forclusion, pour retrouver courage, dignité et pertinence au service d'une information vraie et qui colle aux faits véridiques et non pas fantasmés ou controuvés. . .
A M E N !
MPP.
Virtuel
Urgence
a posté le 02-08-2021 à 14:18
Le president a certainement compris que la 1ere des reformes c est la justice qui accumule des derives de toutes sortes.
yosr
@Bradai: arretez vous-mêmes
a posté le 02-08-2021 à 12:34
@Bradai: arrêtez vous-mêmes vos conneries. C'est certainement à cause de gens comme vous qu'on en est là, justice gangrénée et ciminels et assassins en vacances.
Personne ne devrait être au-dessus de la lois
Zorro
Le dandy avait raison!
a posté le 02-08-2021 à 12:28
Oui il avait raison quand il disait" taw tadharbouli 3atayara " eh bien nous y voilà et tout le monde, est y compris la justice, dharboulou 3atayara.
Mêmepaspeur
Hélas !
a posté le à 22:11
D'ici au mois de décembre, l'oiseau de malheur aura eu mille occasions de trouver une combine pour se mettre à l'abri de toute poursuite judiciaire. . . le temps que la poussière retombe et que le calme soit revenu. . .sinon pire encore, comme l'espère tout islamiste pur sucre. . . car tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir. . .
Bien joué, Callaghan !
MPP.
cavaliero
juste ice
a posté le 02-08-2021 à 12:00
comprend pas cette justice qui est une "juste ice "une simple glace qui se durci et se fond selon le temps
Gg
La photo...
a posté le 02-08-2021 à 11:25
...a été prise à l'apogée de son arrogance et de sa vanité, quand il pouvait étaler au grand jour sa violence et ses malversations de toutes sortes, se croyant immunisé contre la justice.
Je le préfère en plein désarroi, incrédule et assommé par la foudre présidentielle!
Meil
@Madame Abir Moussi
a posté le 02-08-2021 à 11:24
portez enfin plainte contre vos agresseurs à l'ARP afin d'alourdir le jugement au tribunal.
C'est quand-même très bizarre que vous ne portiez pas plainte, certains se demandent si vous êtes encore normale dans la tête.

Houcine
C'est le système qui n'est pas normal.
a posté le à 12:28
Abir Moussi, à ma connaissance, a saisi la justice à de multiples reprises.
Ces plaintes demeurent lettre morte, puisqu'il semble qu'aucune enquête ou décision n'aient suivi.
Qui est anormal ?
Elle a été frappée, on l'a menacée, craché sur elle et fin du fin, on a chargé deux soubrettes de lui faire subir outrages et violences.
Tout cela est documenté.
Qu'attends le procureur de la République ?
Enfin, dans un '?tat de droit, comme nous le récitent les frères et leurs zélés harkis, la justice s'autosaisit quand il s'agit de troubles à l'ordre public.
Qui plus est dans l'enceinte du parlement et filmé.
Que faut-il faire face aux sauvages ?
On s'est habitué en ce pays à faire peser sur la victime la charge des délits et crimes.
Inversion perverse digne des fous de Dieu.
Maintenant, Dieu les a abandonnés.
Si tant est qu'ils les aient compté du nombre de ses fidèles.
Ce dont il est permis de douter.
Meil
@Mr. Houcine
a posté le à 15:11
Merci pour votre Feedback, par contre Madame Abir Moussi doit poser une plainte par elle même. En effet, les arguments que vous venez de donner ne sont plus valables après le 25.07.2021

Il y a un changement de paradigme, et la passivité de Madame Abir Moussi est vraiment bizarre

J'espère qu'elle se rattrape car ses fans sont vraiment déçus de sa non réaction aux coups qu'elles a reçu à l'ARP.

Très Cordialement

Bradai
Bc
a posté le 02-08-2021 à 10:46
Aretez de vous prendre au gens aretez de semer la haine et la Division par vos articles de merde parlez d'autres choses plus importantes mais vous n'êtes pas à la hauteur vous êtes payé pour mentir et diviser
Abir de Gabès
Arrête de boire
a posté le à 12:39
Tu es tombé sur la tête ?
yosr
arrêtez vous-mêmes
a posté le à 12:36
@Bradai: arrêtez vous-mêmes vos conneries. C'est certainement à cause de gens comme vous qu'on en est là, justice gangrénée et criminels et assassins en vacances.
Personne ne devrait être au-dessus de la loi.
Allez dire vos insanités chez les bandits de votre genre
Gg
Pourquoi?
a posté le à 11:31
Vous avez de la sympathie pour ce déchet de l'humanité?
Houcine
Eh oui ! Il va falloir nettoyer.
a posté le 02-08-2021 à 10:40
Les islamistes ont réussi à installer leur "système" parce qu'ils ont trouvé collaborateurs, hommes de mains, des petites mains anonymes, gens capables de servir et se vendre au plus offrant.
C'est sans doute difficile à entendre, ce pays dont beaucoup vantent les qualités et l'esprit n'est pas différent des autres.
Nos "harkis" sont traîtres, nos collabos sanguinaires, à l'image de ce eut lieu, aura lieu dans des contrées proches ou bien plus lointaines en coutumes et distance.
J'avais utilisé le terme "dénazifier" emporté par l'élan et la colère, je ne me rappelle plus exactement, mais assurément à propos de l'hypothèse post-islamiste.
Je maintiens, et parfois le premier élan est le plus frais, le plus net et surtout le mieux inspiré, il va falloir recourir à une opération type mani puliti si l'on veut sauver notre âme et pas uniquement l'Etat.
Car, il faut nous expliquer comment pour ces "valeureux" suppôts de la terreur, on demande, exige tant de précautions. Et, qui insiste si fortement à nous instruire des règles d'un pays civilisé, d'Etat de droit, je le demande ?
On notera pour les esprits subtils, les plus vigilants, les gardiens de la mémoire, qu'on y recrute ceux qui ont massacré, pendu, fusillé sans autre forme de procès que leur "décision".
Ils ont, encore, la main lourde et qui ne tremble pas, lorsqu'il s'agit de condamner le métèque.
Soudain, leurs préventions, leur amour de la finesse, leur âme les quittent pour ces besognes dignes des amputés du c'?ur.
Nous avons, pour notre malheur, des amis très aimants, sourcilleux et prestes à veiller à notre bonne conduite laissant avec la même agilité et de côté ce que nous enduré et qui nous battent le rappel.
Notre affaire nous concerne seuls. Et, bien avertis ces jeunes gens qui en appellent au soutien du Président, puisqu'ils sentent dans les conseils et les recommandations un peu de ce tropisme comminatoire don't ils pris l'habitude, nos meilleurs amis.
Oui, Makhlouf est une crapule. Il faut le lui faire entendre et comprendre par la force de la loi.
Il est anormal, traître à l'esprit de justice dont ils nous rebattent les oreilles, de lui abandonner des mois, des semaines, lui qui continue à jouer plus haut, plus bête et plus incivil.
Il a frappé une femme.
Dans ce pays qui a sanctuarisé ses droits, avec la volonté de la protéger de l'arrogance des mâles, de la vilenie coutumière, on ne doit pas accepter de laisser faire cela sans répliquer.
C'est aussi cela la démocratie.
Ne pas accepter ce qui nous ramène à l'état de bête.
Et, nos juristes de salon pourront toujours convoquer Hobbes, porter l'estocade contre Carl Schmitt, c'est petitesse et misère de l'intelligence.
On vient de leur administrer par l'épreuve du réel que leur savoir éthéré n'est pas dans l'humeur des peuples.
Il s'agit de la vie.
Rimel
Bandido
a posté le 02-08-2021 à 10:25
Le makhlouk était protégé par son immunité parlementaire et par le gourou. Aujourd'hui, l'étau se resserre, souhaitons que les choses s'accélèrent afin qu'il soit jugé rapidement et qu'il disparaisse définitivement du paysage politique. Svp Mr le président, finissez le nettoyage commencé.
Famous Corona
...
a posté le à 11:58
Absolument, contribuons avec l'achat d'un Kärcher, pour accélérer le nettoyage, qui s'annonce faramineux !!!
Famous Corona
C'est paradoxal, mais simple!
a posté le 02-08-2021 à 09:58
Il suffit qu'un magistrat intervienne auprès du plaignant, pour que la procédure soit gelée, retardée ou même suspendue! Alors, ne crions pas victoire, car sur ce plan, il y a encore du chemin à faire !!!