alexametrics
vendredi 03 décembre 2021
Heure de Tunis : 16:30
Dernières news
Migration clandestine : Italiens et Européens préconisent la fin de la solution sécuritaire
17/08/2020 | 23:11
1 min
Migration clandestine : Italiens et Européens préconisent  la fin de la solution sécuritaire

 

Une séance de travail a réuni, ce lundi 17 août 2020, au siège du ministère des Affaires étrangères, le chef du gouvernement désigné, Hichem Mechichi, la secrétaire d'État chargée de la gestion courante du ministère des Affaires étrangères, Salma Enneifar avec la ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio et les commissaires européens Oliver Varhelyi et Ylva Johansson.

 

La question de la migration clandestine dans l'espace euro-méditerranéen a été l'un des thèmes abordés lors de cette session de travail. Les différents intervenants ont évoqué la nécessité d'adopter une approche holistique et participative, qui prend en compte les différentes dimensions de ce phénomène social et économique et rompt avec des solutions sécuritaires qui, à elles seules, restent inefficaces.

 

Ils ont aussi souligné l'importance de renforcer la coordination et la concertation afin de développer un nouvel accord de coopération entre les deux parties pour réglementer la question de la migration irrégulière sur la base du bénéfice mutuel et de l'engagement envers les accords internationaux en vigueur dans ce domaine.

 

Une coordination qui ferait en sorte que la migration demeure un « outil de rapprochement et de communication entre les peuples, dans des cadres codifiés et organisés, qui respecte la dignité de l'individu et garantit ses droits » indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

 

 

 

 

M.B.Z

 

17/08/2020 | 23:11
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
ali
@Forza
a posté le 18-08-2020 à 13:49
On étudie les expulsions au cas par cas quand il s'agit d'un nombre restreint de migrants illégaux mais quand ils en arrivent par centaines ce n'est plus possible.Si l'Italie décide d'expulser les milliers le même jour elle en a le droit.Vous vous basez sur le droit italie pour leur imposer la manière d'expulser.Si l'immigration massive continue à ce rythme,l'Italie risque d'envoyer sa propre armée sur le territoire tunisien et la Tunisie ne pourra rien faire.Erdogan menace de laisser passer les syriens mais ne le fera jamais car il risque gros.Quand Trump avait menacé le Mexique,le gouvernement mexicain s'etait plié en dissuadant les mexicains de converger vers les frontières et avait même interdit aux autres sud américains de tenter de traverser les frontières américaines en utilisant l'armée
Tuesday
rien compris!
a posté le 18-08-2020 à 08:26
Discours bateau, aucun contenu, on n'a rien compris pour le concret, aucune réponse dans les propos relatifs à cette réunion.
Forza
Dalida chantait parole , parole
a posté le 18-08-2020 à 07:10
On raconte des histoires pour hypnotiser les politiciens tunisiens surtout que l'équipe de Saied n'a aucune expérience et les actions des européens vont dans l'autre sens. Il faut apprendre des pays qui ont mieux négocié avec l'EU, la Turquie et l'Albanie, les paroles n'apportent rien aux jeunes qui sont en train d'être expulsé massivement. Aucun président avant Kais Saied n'a accepté les expulsions massives telles pratiquées aujourd'hui. Normalement chaque immigré a le droit de voir son dossier étudié individuellement. Les émigrants sub sahariens qui sont partis de la Tunisie, eux restent, on n'expulse que les tunisiens car Saied coopère très bien avec la rive nord. Il a déjà montré un profil bas vis-à-vis de Macron lors de sa visite scandale de Paris.
Abel Chater
L'unique solution à la migration clandestine, est la mondialisation de l'argent par une monnaie planétairement unique.
a posté le 18-08-2020 à 00:12
Il n'est pas normal de n'imposer la mondialisation de la planète terre, que suivant les intérêts des pays industrialisés. Ils n'obligent l'usage du dollar américain, que pour la commercialisation du pétrole. Ils appauvrissent les pays et les peuples agricoles, en leur dévaluant leurs monnaies nationales sans cesse et sans limite, pour les appauvrir et les affamer, puis prétendre qu'ils soient plus riches par leurs industries, que les autres par leurs agricultures, alors que ce sont les agraires qui font nourrir les industriels, non pas le contraire.
Qu'ils créent une monnaie unique pour le monde entier, afin que chacun reste chez lui, sans devoir quitter son pays pour gagner un argent qui existe chez lui.