alexametrics
Dernières news

Belhassen Trabelsi ne sera pas extradé de France

Temps de lecture : 1 min
Belhassen Trabelsi ne sera pas extradé de France
 
Un tribunal parisien a refusé ce mercredi 29 juillet 2020 l’extradition de France de Belhassen Trabelsi, a appris Business News d’une source judiciaire à Paris. C’était en réponse à une demande formulée par la Tunisie pour extrader le beau-frère de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali.
 
Belhassen Trabelsi s’était réfugié au Canada d’où il s’est échappé quand un tribunal a décidé de l’extrader vers la Tunisie.
 
Il a été arrêté en France en mars 2019 puis mis en examen pour "faux aggravé et blanchiment en bande organisée". Il a été mis sous écrou extraditionnel en avril 2019, mais il a été libéré sous caution par la suite.
 
Il est sous le coup de 43 mandats d’amener ainsi que 17 mandats de recherche, mais il reste en liberté, suite aux multiples recours juridiques qu’il a entamés.
 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

EL OUAFY Y
| 31-07-2020 01:29
Quelle jalousie quels préjugés qui vous a dit que Belahcen Trablsy est un voleur ou la peur de Dieu ,laissez cet homme tranquille il était un homme d'affaire comme méme ce qu'il possédé d'argent c'est son propre fonds il avait le gagner grace à sa sueur ; sa matière grise oh il possédé beaucoup de devise Euro, Dollar et méme Dinars Tunisien ses comptes sont pleins d'argents c'est normale le fait qu'il est Libyen de race forcement il est un grans bourgeois comme dit la rivière coule vers la mer par mes respects il y a certains qui sont très jaloux des Libyens .

SEB
| 30-07-2020 13:20
Sorry!
Au lieu de:

Il n'est pas trop rêver, la même chose se répètera quand les Libyens demanderont un jour l'argent de Kaddafi en Italie par exemple.

Il faut lire:

Il ne faut pas trop rêver, la même chose se répètera quand les Libyens demanderont un jour l'argent de Kaddafi en Italie par exemple.

SEB
| 30-07-2020 13:05
La France a-t-elle travaillé, depuis 10 ans contre notre processus révolutionnaire en Tunisie, avec l'aide de l´argent des Trabelsia vivants à l´étranger qui financent encore l'opposition (RCDistes) ? Le role de la Douane ?

Il ne faut pas s´attendre á ce que la France, extradie les Trabelsia à la Justice tunisienne,

Le rôle de la France et son soutien au résidu du gang Bel Ali, cela devient évident : les Trabelsia qui savent tout ou trop, ne doivent en aucun cas être extradés en Tunisie, c'est pas si difficile à comprendre.

Il n'est pas trop rêver, la même chose se répètera quand les Libyens demanderont un jour l'argent de Kaddafi en Italie par exemple.

Hermes
| 30-07-2020 12:51
Laissez le mourir de solitude en France, d'éloignement et de chagrin loin du pays.
Nous avons plus besoin de son rapatriement, il finira sa vie par crever à l'étranger à l'instar de sa soeur et son beau frère.

OUA
| 30-07-2020 11:49
Le traitement de la dictature de Ben Ali passe nécessairement par l'extradition de Belhassen Trabelsi à la justice tunisienne.
Chers compatriotes, il faut maintenant absolument faire pression sur la France pour obtenir à tout prix une extradition immédiate.

Si nécessaire, il faut rappeler l'annulation du contrat avec la France concernant l'installation de l'Organisation internationale de la Francophonie à Tunis...

Chers députés de l'ARP, c'est urgent, vous devez réagir à fond et sans compromis !

Irjoulia, Irjoulia !

Rached Mahbouli
| 29-07-2020 20:47
Prétextant l'alibis de l'indépendance de la justice, les autorités françaises ne semblent pas vouloir aider la Tunisie à récupérer son dû de la part d'un notable malfrat, en fuite depuis plus de neuf ans avec un fabuleux trésor amassé en Tunisie, du temps de son non moins véreux beau-frère et dictateur Ben Ali. Preuve de sa richesse mal acquise, c'est que, parti de rien et après une vingtaine d'années de sombres trafics et spoliations, il est prêt aujourd'hui à mettre sur la table de négociations avec l'Etat tunisien l'équivalent de 300 millions d'euros. Avec un impressionnant pédigrée (17 mandats de recherche et 43 mandats d'amener...), ce délinquant notoire risque d'échapper encore une fois aux autorités tunisiennes qui ont à charge, depuis janvier 2O11, de récupérer à droite et à gauche, dans de très nombreux pays et paradis fiscaux, l'argent du peuple subtilisé impunément depuis plusieurs années par une cohorte de voyous et de complices.

Faute, entre autres, de récupérer leurs avoirs éparpillés aux quatre coins de la planète, les Tunisiens se trouvent poussés en ces temps difficiles à de permanents et lancinants prêts usuraires, ainsi qu'à d'humiliantes mendicités auprès d'Etats nantis et de sévères organisations financières internationales.

Est-ce raisonnable que les structures étatiques, judiciaires et politiques des nations permettent de tels scénarios? Où sont les morales religieuses et laïques qui rendent possibles de semblables situations ubuesques.
Le peuple tunisien est aujourd'hui en danger d'implosion, faute de ressources. Il est cynique de ne
pas l'aider dans sa démarche désespérée de récupération de ses richesses arrachées par le brigandage et le crime. Peut-il espérer dans la Macronie bien assise qui a été naguère prompte à le flatter quand il s'agissait de le convaincre d'installer sur son sol l'Organisation internationale de la Francophonie? Lequel "grand machin" serait l'équivalent d'une Agence de renseignements française qui jouirait d'impressionnants privilèges, rayons d'action et immunités à même de lui permettre contrôler, et plus, les aires moyen-orient et afrique.

WAS
| 29-07-2020 20:14
Nous Revendiquons les réponses du côté officiel du ministère de la justice, sur les faits de cette affaire et ce qui a été fait et sera fait bientôt : nous n'avons pas à quémander des informations.

Jaz zen
| 29-07-2020 19:17
Depuis que ce larbin était au Canada, la Tunisie n'a fait aucun effort de le ramener. Les dossiers l'inculpant de corruption, blanchiment d'argent... étaient incomplets. C'est que ses acolytes restés en Tunisie préféraient qu'il reste au large pour ne pas être pris dans l'engrenage.

Alya
| 29-07-2020 18:50
Le monde ne tournera jamais comme nous pauvres créatures intègres,souhaitons.Qu ils le gardent

OUA
| 29-07-2020 18:06
Vous devez être stupide pour penser que la France a encore des cadeaux à faire pour la révolution tunisienne et pour les tunisiens en général !

Bizarre que personne ne l'ait pas encore remarqué !

A lire aussi

Le président de la République a des liens étroits avec plusieurs pays

03/08/2020 21:18
7

Aux partis politiques

03/08/2020 18:29
10