alexametrics
mercredi 05 octobre 2022
Heure de Tunis : 10:44
A la Une
Tunisie - Covid-19 : Face au rebond épidémique, Hechmi Louzir répond aux questions de Business News
30/06/2022 | 08:20
4 min
Tunisie - Covid-19 : Face au rebond épidémique, Hechmi Louzir répond aux questions de Business News

 

Devant la recrudescence du nombre de cas positifs au Covid-19 et un taux de positivité qui a presque triplé en une semaine, la question de savoir si la Tunisie fait face à une nouvelle vague de contaminations s’est imposée. Autour d’elle d’autres interrogations portant notamment sur l’efficacité de la vaccination et la virulence du virus responsable de cette reprise ont également été formulées.

 

Le directeur de l’Institut Pasteur de Tunis et président de la commission de vaccination, Hechmi Louzir, a accepté de répondre aux questions de Business News et d’apporter les éclaircissements nécessaires.

 

Avec un taux de positivité dépassant les 30%, peut-on dire que la Tunisie fait face à une nouvelle vague ?  

 

Parler de 34% de taux de positivité n’est pas le réel indicateur permettant de dire que la Tunisie fait face à une nouvelle vague de contaminations par le virus responsable du Covid-19. En ce moment les tests réalisés sont orientés et ciblent particulièrement les personnes ayant des symptômes et les cas contact, ce qui explique aussi les chiffres élevés. Néanmoins nous observons une nette reprise de la transmission qui confirme que la Tunisie, comme d’autres pays, subit, en effet, une nouvelle vague de contaminations.

 

Omicron ou autre variant ?

 

La souche responsable des vagues de contaminations observées est bien Omicron et ses sous variants BA.2, BA.1, BA.4 et BA.5. En France notamment, où on fait beaucoup de séquençages, les variants qui sont apparus le plus sont le BA.4 et le BA.5, cela devrait être pareil en Tunisie mais nous ne l’avons pas encore confirmé.

 

Un variant plus contagieux/virulent, qui échappe à la vaccination ?

 

Ce sous-variant d’Omicron et particulièrement le BA.4, est effectivement plus contagieux mais n’est pas plus virulent. Pour ce qui est de la vaccination, on ne peut pas dire que la reprise est due à l’inefficacité du vaccin car elle est en fait due à la combinaison de deux facteurs. D’abord, le délai écoulé depuis la dernière vaccination et qui fait que le taux d’anticorps baisse et donc l’immunité. Ensuite, quand le virus change, les anticorps risquent de moins reconnaitre la protéine S et donc de perdre légèrement en efficacité, néanmoins la réponse immune continue d’agir sur les formes sévères.

 

Les doses de rappel sont boudées, peuvent-elles réellement avoir de graves effets secondaires ?

 

Il y a une réticence générale, pas seulement en Tunisie, concernant les doses de rappel du vaccin contre le Covid-19. Le rappel peut en effet avoir des effets secondaires, des maux de tête et de la fièvre peuvent être notamment constatés mais la communauté scientifique est unanime, le rapport bénéfice/risque penche largement vers le bénéfice et la vaccination est recommandée pour protéger contre les formes graves du Covid-19. Les rappels ne donnent pas d’effets plus graves que les premières vaccinations et restent le moyen le plus efficace pour réduire les contagions.

 

Comment savoir si quelqu’un a un simple rhume ou s’il a le Covid-19 ?

 

Quand on présente certains symptômes, une pharyngite notamment, des maux de tête, une fatigue ou ce qui s’apparente à un rhume, la première chose à faire est de commencer par écarter le Covid-19. Il faut donc réaliser un test pour s’assurer qu’il ne s’agit pas de cela avant d’envisager autre chose. Cela est normal en temps d’épidémie où le virus responsable circule largement. Il faut donc toujours commencer par éliminer cette option.

 

Quid des conditions de stockage des vaccins disponibles en Tunisie ?

 

Il n’y a aucune crainte à avoir. La Tunisie n’a aucun problème avec les conditions de stockage ou les dates de péremption des vaccins. Il y a un suivi rigoureux de la chaine de froid validé par un contrôle régulier. Aucun problème à ce niveau-là.

 

Faut-il attendre le vaccin qui cible Omicron pour faire les doses de rappel ?

 

Le vaccin adapté à Omicron est en cours de fabrication et a obtenu la validation de la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis. Il faut attendre des mois pour qu’il soit mis sur le marché et à ce moment là nous définirons qui est éligible à l’obtenir. Entre temps il est nécessaire de continuer à se faire vacciner, d’aller recevoir les doses de rappel.

 

Peut-on s’attendre à des mesures de protection plus restrictives ?

 

Pour l’instant non. Les mesures et les recommandations en place restent en vigueur. Le port du masque est recommandé dans les espaces publics, l’aération des espaces fermés aussi et bien sûr la vaccination. La situation reste tout de même évolutive et ces mesures peuvent devenir plus restrictives si le contexte l’exige, ce n’est pas actuellement le cas…

 

 

 

Myriam Ben Zineb

30/06/2022 | 08:20
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Bbaya
Fermez les ports!
a posté le 30-06-2022 à 17:01
J'ai une famille en covid suite à une croisière
Robonot
Al Wazir
a posté le 30-06-2022 à 11:50
Al wazir pas Louzir
Tounsi Fakhour
Synthèse
a posté le 30-06-2022 à 11:37
Attention : Le taux de positivité ne dit pas grand-chose quant à la propagation du virus !
Synthèse au 28 juin :
La moyenne mobile, sur 7 jours, des nouveaux cas testés positifs par jour est de 782 (325 il y a une semaine), tendance à la hausse avec un taux de reproduction de base R0 = 2.41 > 1.
C.-à-d. que 100 personnes contaminées contaminent en moyenne 241.
Le pic de la vague, en termes de nouveaux cas, semble derrière nous (atteint le 22 janvier avec une moyenne de 9431 cas).
La moyenne mobile, sur 7 jours, des décès par jour est de 3 (2.14 il y a une semaine), tendance : à la hausse avec un taux de variation hebdomadaire de 1.4.
C.-à-d. une hausse d'environ 40 % par semaine.
Le pic de la vague, en termes de décès, semble derrière nous (atteint le 08 février avec une moyenne de 66 décès).
Rapporté à 1 million d'habitants, voici le taux de décès par jour, pour quelques pays, dont on est, à peu près, sûr des chiffres :
Tunisie : 0.26 (Avant le 25 juillet, monté jusqu'à 13)
Afrique du sud : 0.29
Turquie : 0.0
Espagne : 0.68
France : 0.64
Le taux de létalité apparent : nombre de décès / nombre de cas testés positifs :
'?' Global = 2.73 % (France : 0.5 %),
'?' Hebdomadaire = 0.38 % (France : 0.27 %).
Un peu plus élevé qu'en France. Mais pas très étonnant, vu le nombre des tests effectués. Ce taux est faible.
Le taux de positivité : nombre de cas testés positifs / nombre de cas testés = 34.77 %.
Personnes entièrement vaccinées : 6 373 862 (53.93 %).
La cinquième vague est toujours là. Et attention, UN REBOND EST LA DEPUIS 4 SEMAINES.
La contagion est forte et, heureusement, la létalité est faible.
Toutefois, afin d'éviter tout rebond fâcheux :
Restons vigilants : VACCINATION ET RESPECT DES GESTES BARRIERES.
A suivre.
Sources :
https://www.worldometers.info/coronavirus/country/tunisia/
https://coronavirus.jhu.edu/region/tunisia