alexametrics
mercredi 25 novembre 2020
Heure de Tunis : 23:17
Dernières news
Après une croissance nulle au 3ème trimestre 2019, elle est d’à peine 0,1% au 4ème
15/02/2020 | 12:51
1 min
Après une croissance nulle au 3ème trimestre 2019, elle est d’à peine 0,1% au 4ème

 

L’Institut national des statistiques (INS) a publié, ce samedi 15 février 2020, les chiffres relatifs à la croissance et au chômage pour le 4ème trimestre (T4) 2019.

 

Ainsi, le ralentissement de la croissance constaté au 3ème trimestre se poursuit. Les résultats préliminaires indiquent que le PIB en volume a enregistré une croissance de 0,8% par rapport au 4ème trimestre 2018 et de 0,1% par rapport au 3ème trimestre 2019. Autre fait important, l’INS révise ses chiffres à la baisse pour le 3ème trimestre par rapport au 2ème trimestre 2019, la croissance devenant nulle (alors que le chiffre annoncé était de 0,2%).

 

 

L’économie a enregistré une croissance de 1% pour 2019, très loin des 3% sur lesquels tablait le gouvernement.

En glissement annuel, les secteurs des services marchands et des services non marchands ont enregistré une augmentation de la valeur ajoutée respectivement de +1,8% et +1,6%. Ceux des industries manufacturières, des industries non manufacturières et de l'agriculture et la pêche, sont en baisse de régime avec -0,1%, -0,3% et-1,9%.

 

S’agissant du chômage, le taux enregistré au 4ème trimestre 2019 est de 14,9% contre 15,1% au 3ème trimestre 2019. Ainsi, le nombre de chômeurs s’établit à 623.900 du total de la population active qui s‘établit à plus de 4,19 millions de personnes.

Le taux de chômage est estimé à 12,1% chez les hommes et 21,7% chez les femmes pour la période précité. Le taux de chômage des diplômés chômeurs de l’enseignement supérieur a diminué de 0,8% pour atteindre 27,8%. Le taux de chômage chez les jeunes s’élève à 33,8 (33,4% chez les hommes et 34,3% chez les femmes).

 

I.N

15/02/2020 | 12:51
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Seb
@Samira
a posté le 15-02-2020 à 16:29
Meme dans les économies les plus développées, il y a toujours une premiere estimation de croissance quelques semaines apres la fin du trimestre, puis une révision du chiffre 3 mois apres le temps de recueillir des données économiques plus détaillées. Rien d'anormal dans ce procedé.

Bref 0.2% ou 0%, c'est juste catastrophique, alors que c'est une année ou les conditions étaient réunies pour faire une bonne performance économique: tourisme record, pas d'attentats majeurs, prix du pétrole modéré, pluies abondantes, récoltes record (je ne sais pas comment ils ont fait pour faire -1.9% sur l'agriculture !)...
Il suffit qu'un ou plusieurs de ces facteurs se retourne (ce qui arrivera tot ou tard), et on se retrouve en récession. C'est juste la cata !!
BORHAN
CROISSANCE PLUT'?T N'?GATIVE...!
a posté le 15-02-2020 à 16:15
La croissance économique, vous connaissez...!
C'est le dernier des soucis de nos politiques.
Depuis des années, ils sont occupés par le partage et de la gestion d'un pouvoir politique tombé du ciel.
Quant aux problèmes du peuple, ils peuvent attendre et rien ne presse du moment que la populace reste passive.
D'ailleurs, en politique, on ne change pas une dynamique porteuse.
Il suffit de savoir vendre du vent et des promesses sans lendemain .
Tronçonneuse
Preuve est faite...
a posté le 15-02-2020 à 14:16
que ce peuple ne produit rien, il ne sait que se reproduire
Samira
Pourquoi maintenant ?
a posté le 15-02-2020 à 13:30
Pourquoi l'INS corrige maintenant les chiffres du 3ème trimestre de 2019?
Il a fallu attendre le départ de Youssef Chahed pour le faire?
Aucune crédibilité pour l'INS
A4
Normal ...
a posté le 15-02-2020 à 13:08
Dans un pays où la fainéantise est reine !!!