alexametrics
lundi 15 août 2022
Heure de Tunis : 02:37
Dernières news
Ahmed Néjib Chebbi : L'enlèvement de Noureddine Bhiri s'ajoute à la longue liste des violations de la loi
31/12/2021 | 14:53
1 min
Ahmed Néjib Chebbi : L'enlèvement de Noureddine Bhiri s'ajoute à la longue liste des violations de la loi

 

Le politicien et président du parti Amal, Ahmed Néjib Chebbi, a rappelé que la loi n’autorisait pas l’arrestation d’individus sans mandat d’amener.

« Cet enlèvement s'ajoute à la longue liste des violations de la loi et une menace pour les libertés individuelles et publiques », a-t-il écrit le 31 décembre 2021 sur sa page Facebook.


Il a estimé que l’arrestation de Noureddien Bhiri s’est déroulée dans des circonstances mystérieuses et suspicieuses. Il s’agit d’un dangereux précédent qui poussera les parties prenantes de la crise politique à s’affronter directement.

« Cette décision provocatrice représente une menace pour la paix civile et la sécurité publique alors que la situation sociale et régionale est très mouvementée », a-t-il ajouté.

Ahmed Néjib Chebbi a confirmé que Noureddine Bhiri devait être libéré immédiatement et que les procédures légales devaient être appliquées. Le politicien a souligné l’importance de la préservation de la neutralité et de l’intégrité de la justice et des forces de sécurité.



S.G

 

 

31/12/2021 | 14:53
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Naim
Il faut savoir quitter la table...
a posté le 02-01-2022 à 07:20
Ceci n'est qu'une analyse simpliste d'un éternel raté de la scène politique tunisienne.
BHN
Les islamo-mafieux et leurs opportunistes
a posté le 01-01-2022 à 15:02
N'en déplaise à cet opportuniste Chebbi et autres droitdelhommistes dégoulinant de bons sentiments, le temps est enfin venu pour que tout ces responsables qui ont du sang sur les mains avec les assassinats de nos sécuritaires, les assassinats politiques, les attentats du Bardo, de Sousse et autres attentats de l'avenue Mohamed 5...plus, la tentative d'invasion par les terroristes islamistes à Ben Guerdane.., soient jugés et rendent des comptes aux familles des victimes et au peuple tunisien qui l'ont ruiné et affamé durant la décennie noire.
BOUSS KHOUK
CHEBBA YA CHEBBA
a posté le 01-01-2022 à 12:50
bjeh RABBI , seyyeb salah ! --- rak wallit kataplasma ---
retraité
Chebbi perdant
a posté le 01-01-2022 à 09:47
il était opposant reconnu légalement par l'ancien régime de Ben Ali il était respectable et respecté après la révolution bénie il s'est jeté à corps et âme dans la bataille et il était le premier à déposer sa candidature mais il a subi une défaite cuisante devant les islamistes qui ont confisqué le pouvoir pendant 10 ans et son parti est l'ombre de lui même il n'a pas levé le doigt pour les premiers assassinats politiques dans le pays les attentats des terroristes radicaux qui ont semé la terreur dans le pays en tuant des tunisiens et des touristes étrangers innocents et de l'appareil sécuritaire secret des islamistes mas cette année il se réveille il s'associe avec tout le monde pour dénoncer un président élu au suffrage universel qui veut sauver son pays et son peuple de l'abîme à cause d'une gestion catastrophique des islamistes pendant 10 ans mais il se meut de la mise en résidence surveillée d'un dirigeant islamiste notoire qui pourra etre libéré rapidement s'il n'a rien à reprocher pendant qu'il a en charge le ministère de la justice de la troïka et pendant qu'il est député l' ARP précédente et de l'ARP gelée wait and see
Mouaten ll
Réflexion
a posté le 01-01-2022 à 09:21
Bonjour
Il été élu en 2011 avec plus 15 sièges dans
Il a choisi d'être dans l'opposition
Il n'a pas su gardé son équipe ni son capital confiance

Et depuis
Il n'a cessé de tourner en rond comme la chienne

Premetter moi monsieur de te dire
Tu es un grand looser
Raad
LAMENTABLE
a posté le 31-12-2021 à 22:59
C'est vraiment lamentable, ces politicards ont tous la mémoire courte.
Il fut un temps où ils disaient tout et le contraires.
Voilà qu'aujourd'hui ils ou elles viennent au secours de ces islamistes rebelles à savoir pour quelles raisons.
Ce qui vient de se passer en Tunisie est un fait tout à fait normal dans le cadre d'une enquête
Dans certains pays occidentaux, des ministres et des premiers ministres ont été arrêtés et mis en garde à vue, ou est donc le mal à sa...
On arrête pas de réclamer au Président d'aller plus vite, de faire les choses au plus pressé et maintenant on va crier dur les toits et les plateaux de télévision le contraire.
Eh bien c'est un beau cadeau que vient de faire K.S aux citoyens.
C'est le resultat qui compte, et a la justice de faire le reste.
Et comme on dit, PIANO PIANO ARRIVA SANO.....
Mais
qu'est-ce qu'il raconte...
a posté le 31-12-2021 à 22:10
Mais qu'est ce qu'il raconte ce vieux gaga sénile et politiquement périmé...!! Une véritable casse-tête qui ne rime à rien...!!!
Net
Le bellâtre .
a posté le 31-12-2021 à 21:17
il ne s'est jamais autant intervenu pour défendre une cause auparavant , même si les faits étaient plus graves , il n'a pas fait autant d'effort pour demander justice à Mrs Brahmi et Belaïd
et aujourd'hui il ne ménage plus sa peine pour venir au secours de Ayari, Makhlouf , Marzouki et consorts
Il a attendu toutes ces années qu'on lui jette un os à ronger en vain , mais visiblement il ne désespère pas il continue à caresser .
Soussi
Chebbi
a posté le 31-12-2021 à 20:21
Ya Si Nejib
Laquelle des listes d avant 2011 ou celles d apres le 25 juillet
Nous les Pauvres Tunisiens qui souffrent apres revolution
Priere justice pour tous
La Palice
Excusable le pauvre
a posté le 31-12-2021 à 20:11
Bon pour lui on peut toujours trouver des excuses à sa mauvaise foi manifeste.
Vu son age "politique" et ses chances d'arriver un jour à décrocher le gros lot, les horizons sont plutôt sombres et le caractère du mauvais perdant ne peut plus être camouflé .
Tronçonneuse
Il arrive!
a posté le 31-12-2021 à 19:54
Omicron va faire taire tous ces minables
THB
Chebbi, c'est fini
a posté le 31-12-2021 à 19:36
Pauvre nejib Chebbi, le grand perdant de la politique depuis 2011.
Cependant, il vivote, il se crée des occasions pour avoir la tête et dehors de l'eau.
Que vaut son avis aujourd'hui ? Moins que rien.
Il se range au côté des nahdhouistes pour leurs plaire.
Wallah sekhif.
Il devrait renoncer à se montrer sur les plateaux de tv et radios.
Son avis? On tire la chasse.
vavalero
si tu continues ça sera ton tour
a posté le 31-12-2021 à 19:24
l'essentiel pour toi c'est de contrarier KS tes cartes sont brulées occupe toi de ta famille c'est mieux
AVERROES
ABIR MOUSSI L AURAIT FAIT MAIS AVEC LES LOIS REPUBLICAINES
a posté le 31-12-2021 à 18:46
MALHEUREUSEMENT la libération de Bhiri ne saurait tarder. En opérant ainsi, le président a voulu démontré aux islamistes et ses alliés que sa détermination d'aller jusqu'au bout de son engagement politique. Le président ne craint aucune pression d'où qu'elle vienne, il incarne ou croit incarner une mission divine (tel un prophète) pour remettre de l'ordre et montrer le bon chemin. Le XII -ème imam attendu est de retour. Mais il se trompe sur la forme comme sur le fond, ces méthodes d'arrestation vont donner à ennahdha et ses alliées des ailes des forces pour se réhabiliter et s'étoffer d'une virginité politique tant espérée et tant attendue. Le président, malgré, la réticence de la haute autorité de la magistrature a le droit de faire ouvrir des dossiers top secrets, tels les assassinats politiques, l'embrigadement du djihadisme, les fraudes électorales '?'etc., mais en restant toujours républicain et respectueux des lois. La Tunisie est victime de ses présidents post BOURGUIBA, Ben Ali despote et homme d'état, B.C.E déloyal et traitre qui a donné clef en main le pays aux frères musulmans, MARZOUKI fossoyeur et nationalise diviseur nord sud, K. Saied immature et incompris. La seule qui tient la route politiquement parlant c'est ABIR MOUSSI.
momo
ca vous arrive a lire les commentaires sur vous
a posté le 31-12-2021 à 17:40
ah mon pauvre vieillard
c est pas beau de vieillir
il faut mieux se taire
quand je lie les commentaires
j ai mal pour vous Mr
Petit x
@ Nejib Chabbi ll'avocat...
a posté le 31-12-2021 à 17:32
Tu prends les tunisiens pour des cons, c'est ça !

Tu sais très bien, toi qui est supposé être avocat qui connait les textes de lois sur les bouts des doigts (!) que la Tunisie est en état d'urgence et que c'est dans ce cadre que Sir BHIRI vient d'être mis au frais i.e assigné à résidence surveillée.

On te demande si tu as un atome de dignité de t'éclipser (OUGHROUB) une fois pour toute rien qu'en regardant ton score de 0.00 aux différentes élections présidentielles que tu as disputé.

Le peuple n'a jamais voulu et ne voudra pas de toi. Est-ce que tu comprends ça ? et même les Khouanjias à qui tu n'arrêtes pas de lécher les bottes ne veulent pas de toi ?
EL OUAFI
L'ancienne caste est aux abois !
a posté le 31-12-2021 à 17:07
Que les Tunisiens et les Tunisiennes le constatent, il y a à peine cinq mois ils étaient des ennemis(de façades) voilà que Mr Ahmed Najib '?chebbi vient au secours du STRAT'?GE de la dislocation de notre pays, tout ce cirque qui nous montrait n'était que façade pour leurrer les citoyens.
Des renégats sans scrupules, vous espérez quoi. Vous êtes fini, Ennahdah et sa milice le peuple n'en veut plus de cette racaille, l'aviez-vous compris Mr Najib ?
Le train ne mène nulle part, descendez et aller trouver un autre job !
(Manai)
habib
confirmation
a posté le 31-12-2021 à 17:04
un radio privee vient de confirmer que bhiriri a ete arrete suite a un mandat d`amene eis par le procureur d`ariana
Maqhour
Son tour viendra!
a posté le 31-12-2021 à 16:50
Le tour de ce Monsieur viendra bientôt ne serait-ce que parce qu'il n'a pas encore compris que c'est un hasbeen qui ne cesse de montrer sa gueule dans les médias. Le peuple veut jeter tous ces politiciens qui ne font que papoter à longueur de journée dans la poubelle de l'histoire.
Sniper
comédie
a posté le 31-12-2021 à 16:47
Je croyais que ce type a juré de ne plus faire de la politique , mais Hélas il revient et du mauvais côté .
Barra ched sebha c'est mieux pour toi cher chebbi ainsi que pour ton frère d'ailleurs .

les postes c'est fini ! plus rien à distribuer
ntc
"Le silence est d'or"
a posté le 31-12-2021 à 16:07
Dommage, vous ratez encore une fois l'occasion de vous taire et attendre pourquoi l'homme a été arrêté. Et si c'est une question de sécurité nationale ?. Hélas vous êtes incorrigible et vous allez directement aux oubliettes de l'histoire.
Warrior
état de droit ... dictatorial !! ...................................
a posté le 31-12-2021 à 16:04
qd on bafoue la constitution qu'on a juré respecter, il faut s'attendre à tout.
la tactique de ce despote est maintenant connue:
- diviser pour reigner.
- restreindre les libertés, jusqu'à y en a plus.
- vider les prisons pour les reremplir.
- faire semblant d'une road map, qui ne sera jamais respectée.

Tant que l'armée ne bouge pas pour l'arrèter, ce despote sera là pour la vie.
WAKE UP !!
veritas
Le sbire des criminels islamistes.
a posté le 31-12-2021 à 15:57
Plus personne ne prête attention a ce caniche notoire des criminels islamistes'?'il peux toujours continuer à chanter plus personne ne le calcule.
Tunisien Libre
Tu es devenu Obsolète
a posté le 31-12-2021 à 15:35
Game over
Vous êtes tous devenus Obsolète.
On ne croit plus à ce que vous dites et à ce que vous faites'?'
BOUSS KHOUK
CHEBBA YA CHEBBA !!
a posté le 31-12-2021 à 15:35
TERMINUS ! tout le monde descend , t'es finis CHERIE , jettes l'éponge t'es fatigués , tu racontes des conneries tu répètes les dires des cafards de BOURGIL , d'autant plus LES TUNISIENS ne peuvent plus te blairer !! REMECIES TOI et FAIS DE LA PLACE .
DHEJ
Un plouc!
a posté le 31-12-2021 à 15:34
Nous sommes bien dans l'application de la loi et l'article 5 du Décret n° 78-50 du 26 janvier 1978, réglementant l'état d'urgence-

L'article est le suivant:

Le Ministre de l'intérieur peut prononcer l'assignation à résidence dans une circonscription territoriale ou une localité déterminée, de toute personne, résidant dans une des zones prévues à l'article 2 dont l'activité s'avère dangereuse pour la sécurité et l'ordre publics desdites zones.

L'autorité administrative doit prendre toutes dispositions pour assurer la subsistance de ces personnes ainsi que celle de leur famine.