alexametrics
vendredi 03 décembre 2021
Heure de Tunis : 17:20
Dernières news
Affaire des Stents périmés, la CNAM soumet les dossiers à la justice
25/06/2016 | 18:02
1 min
Affaire des Stents périmés, la CNAM soumet les dossiers à la justice

 

La Caisse nationale d'Assurances maladies (CNAM) a indiqué, dans un communiqué publié ce samedi 25 juin 2016, sa décision de suspendre sa coopération avec les utilisateurs des stents périmés utilisés lors des opérations de cathétérisme cardiaque, et de soumettre leurs dossiers à la justice.

 

Rappelons qu’après vérification des faits le ministère des Affaires sociales a ordonné à la CNAM d'ouvrir une enquête immédiate et approfondie sur les infractions rapportées et a appelé à renforcer le contrôle médical afin de garantir la qualité des services proposés aux assurés.

 

Le communiqué souligne que « ces pratiques mettent la vie des patients en danger, et violent les termes du contrat établi avec la CNAM et la déontologie de la profession ». Il affirme, par ailleurs, que des mesures préventives et des vérifications minutieuses ont été opérées par le ministère des Affaires sociales en coordination avec le ministère de la Santé et la CNAM, sur toutes les factures relatives aux implantations des stents cardiaques.

 

Ces mesures, indique la même source, font suite à la mise en garde émise par la CNAM et l'inspection médicale relevant du ministère de la Santé sur des infractions détectées, les équipes de contrôle médical de la Caisse ayant relevé que la date d'expiration des stents a dépassé d'un mois la date de validité mentionnée sur l'équipement médical implanté chez certains patients. La CNAM a ainsi épinglé dix cas d'utilisation de stents cardiaques périmés. Une équipe d'inspection médicale a ouvert une enquête sur l’affaire en mai dernier.

 

D’après le communiqué de la CNAM, le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) interroge actuellement un chirurgien cardio-vasculaire qui a implanté huit stents périmés sur des patients, dans une clinique privée de Tunis.


M.B.Z

25/06/2016 | 18:02
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (13)

Commenter

pit
| 27-06-2016 12:32
...à tous les niveaux...nous sommes devenus la lie de l'humanité...et plus le nom d'Allah fleurit sur nos parebrises plus nous sombrons dans les malversations...nous sommes un peuple sans âme et sans honneur!

Tunisien
| 26-06-2016 14:53
Devant de tels faits il faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Il faut citer la clinique coupable et le nom du cardiologue : est-ce clinique *** ou *** ??

mve@gnet.tn
| 26-06-2016 11:59
Pour moi ,c'est un acte criminel et il faut fermer cette clinique et poursuivre toute l'équipe médicale en justice .Où allons -nous avec cette mafia ???

Farid
| 26-06-2016 10:45
Comprendre que le Ministre de la santé actuel, l'ambitieux Aidi est l'otage des lobbys est la clé de toutes les actions à entreprendre.
Nida est financé par des fortunes qui ont des intérêts dans ce domaine: cliniques, usines de médicaments et j'en passe.
Le ministre actuel de la santé est un intime de ses groupes. Ils l'ont mis là pour qu'il défende leurs intérêts. BASTA. Il ne faut pas chercher loin. L'affaire des stents n'est que la partie visible de la grande braderie de la santé.

Givago
| 26-06-2016 08:37
Je suis choqué de lire des choses comme ça
Moi j'ai un stent depuis le 01/2011 et je suis dans les voies en pensant qu'on puisse implanter des accessoires périmés et je me rappelle que le cardio qui m'à opéré me proposer deux choix un stentor à 580 dinars et un autre à 2500 dinars pendant que j'étais sur le braquer pour étre opéré. Mois je dit que tous fou le quand dans ce pays,il va falloir sévir.

pseudo
| 26-06-2016 01:19
combien de patients ont survecu?A COMBIEN s'eleve la note dont ils se sont acquités ;des médecins ou des arnaqueurs

Citoyen_H
| 26-06-2016 00:38

Mais quand il s'agit d'appliquer des mesures disciplinaires, on se rend rapidement compte que l'on vit un désert de rétorsions, particulièrement quand il s'agit d'atteindre des criminels côtoyant le lobby des chameliers.





G&G
| 25-06-2016 22:55
Tout est bien dans les meilleurs du monde.
Les responsables de cardiologie forment un lobby intouchable et plus fort que le ministre.
D'ailleurs un chef de service de cardiologie d'un CHU de Sousse qui a l'habitude d'implanter les stents de l'hopital chez ses patients en consultation privé. Il y a quelques jours ce même chef de service empêchait un responsable du même établissement d'accéder au service cardio pour contrôler le stock de stents acquis de façon non conforme. Bhim wa gdim kar3a.

J'ajoute
| 25-06-2016 20:53
C'est surprenant. Comment se fait-il que l'Ordre des médecins n'a pas crié au scandale en faisant croire que la cmam, les journalistes et le reste de l'humanité ne cherchent qu'à ternir l'image des médecins. Tous les médecins sont blancs comme la neige et ils n'agissent que dans l'intérêt de leurs patients. Loin d'eux Toute idée mercantile.

sadok chikhaoui
| 25-06-2016 19:44
Il est du devoir des médias, face à des pratiques inqualifiables, aussi bien d'un medecin véreux et d'une clinique qui agit de la façon la plus vile, la plus basse et la plus mercantile de DONNER DES NOMS