alexametrics
vendredi 03 décembre 2021
Heure de Tunis : 17:12
Dernières news
Matériel médical périmé : Le ministère de la Santé décrète une mesure préventive préliminaire
21/06/2016 | 19:26
1 min
Matériel médical périmé : Le ministère de la Santé décrète une mesure préventive préliminaire

 

Le ministère de la Santé a décidé de décréter une mesure préventive préliminaire, mardi 21 juin 2016, suite à une mise en garde émise par la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) sur le recours à des équipements médicaux de cathétérisme cardiaque périmés dans une clinique privée à la capitale et à la vérification des faits, indique un communiqué du ministère relayé par la TAP.

 

Ce communiqué précise qu’une équipe d'inspection médicale avait entamé des investigations depuis mai 2016, soulignant qu'un rapport final détaillé a été rédigé à cet effet. Il ajoute que les parties concernées ont été informées afin de prendre les mesures juridiques nécessaires et faire le suivi de l'état de santé des patients lésés.

 

Le ministère a tenu, à cet égard, à souligner son engagement à protéger la santé des citoyens et à imposer le respect de l'éthique médicale et ce, afin de préserver réputation de la médecine tunisienne et de renforcer la confiance en le système de la santé publique.

 

M.B.Z

 

21/06/2016 | 19:26
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (9)

Commenter

Ulysse
| 22-06-2016 10:03
Aidi n'a eu qu'un seul objectif, tuer la santé publique. Suite à la politique laxiste suivie le système de santé ne répond plus à aucun objectif. L'amateurisme de Aidi et sa méconnaissance des problèmes, ses actions désordonnées et non étudiées n'ont fait qu'achever le malade.

404
| 22-06-2016 09:28
Pourquoi ne jamais citer de nom ?

VT6
| 22-06-2016 08:06
Un délai est expiré. Un matériel médical est périmé.


B.N : Merci d'avoir attiré notre attention

DHEJ
| 21-06-2016 23:09
Alors qui sait donner le code NGP du produit et la réglementation spéciale pour son importation???


Le CARTEL ...

Citoyen
| 21-06-2016 22:03
Il faut fermer la clinique et dénoncer publiquement les auteurs. Au prix ou sont facturés les articles pharmacies dans les cliniques c'est doublement criminel. Des mesures urgentes devraient être prises et éliminer ce commerce frauduleux des produits et dispositifs médicaux des cliniques. Laisser le client se faire livrer par des pharmacies privés dans les cliniques serait une mesure à prendre pour éliminer ces tentations de fraudes qui exposent les malades à de tels risques.

St Just!
| 21-06-2016 21:29
Encore un joli coup de pub à l'économie tunisienne. Tant qu'il n'y a pas des sanctions sévères...les charognards continueront à rôder et à écraser les pauvres, les moins pauvres et les gens honnêtes qui font confiance aux cliniques et aux hôpitaux tunisiens!!!

Mohamed DJERBI
| 21-06-2016 20:49
La mesure serait elle secrète ? Le médecin qui utilise du matériel non conforme doit être sanctionné sévèrement afin de dissuader toutpraticien à penser à la fraude.
Imaginez seulement si la sanction est la radiation à vie de l'ordre des medecins

DHEJ
| 21-06-2016 20:32
J'opte pour la Caspayenne. ..


Qui est le cartel derrière ce trafic?


Intouchable il est.

Faouzi
| 21-06-2016 20:16
Merci de modifier "le système de santé publique" par santé tous court ou santé tunisienne car ceci à eu lieu dans une clinique privé et non dans une structure de santé publique.