alexametrics
Dernières news

Tunisie - Démarrage du mois de la propreté le 10 avril

Temps de lecture : min
Tunisie - Démarrage du mois de la propreté le 10 avril
La Tunisie lance le mois de la propreté à partir du 10 avril 2014, selon une annonce faite par le secrétaire d’Etat, chargé des affaires régionales et locales, Abderrazek Ben Khalifa, dimanche 6 avril a rapporté la TAP, qui a appelé «la société civile, des citoyens et des médias à prendre part à l’effort national de propreté».

M. Ben Khalifa a précisé que 300 mille tonnes de déchets se sont accumulés dans les rues dont 58% se trouvent dans 10 gouvernorats. Environ 600 mille mètres cubes de déchets solides s’amoncellent dans les différentes régions du pays surtout que le volume des déchets de construction a augmenté de 30% au cours de 2013, a-t-il indiqué, en notant que la majorité des municipalités ne disposent pas d’équipements nécessaires pour se débarrasser des déchets.
En effet, selon M. Ben Khalifa, sur les 1.100 équipements destinés au ramassage des ordures, 850 sont en panne. Vient s’ajouter à cela la baisse du rendement des agents de la propreté dont le nombre s’élève, actuellement, à 11 mille agents. Il a précisé, dans ce contexte, que le nombre de certificats de maladie présentés par les agents de la propreté à la municipalité de Tunis est passé de 42 en janvier 2009 à 265 en janvier 2013.

Abderrazek Ben Khalifa a précisé qu’un accord sera signé, prochainement, entre la Tunisie et la Banque mondiale pour le financement, moyennant des investissements estimés à 300 millions de dinars, du programme d’investissement communal afin de contribuer à l’amélioration du rendement des municipalités. En outre, les ressources financières extérieures des municipalités ont été renforcées en 2014 à la faveur de l’enveloppe attribuée par l’Agence française de développement (AFD) aux municipalités et dont la valeur s’élève à 30 millions de dinars, outre un financement de 82 millions de dinars accordé par la commission européenne.
M. Ben Khalifa a annoncé, aussi, le démarrage de l’exploitation d’un nouvel espace à la décharge contrôlée de Borj Chékir utilisée par 34 municipalités ce qui permettra, selon lui, de développer le traitement des déchets au cours des prochaines années.


D’après TAP

Photo d’archives

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Patriotes........
| 08-04-2014 08:50
C'est une très bonne initiative même si elle n'est valable que pour un temps............! Il faudra d'abord commencer par le nettoyage des ""esprits pourries"" et le reste s'en suivra ......!!!!!

sss
| 08-04-2014 08:49
un mois on est propre et onze mois on est sale! non la propreté c'est tous les jours ! enadhafatou minal iman wal wassakhou mina chaytan! alors svp notre pays c notre maison accepte t on de jeter la poubelle en plein milieu de chez soi ? hé oui il faudrait nettoyer notre mentalité pour que notre pays soit propre et là j'ai vraiment des doutes !

Tounsia
| 08-04-2014 08:27
Il ne suffit pas d'une campagne d'un mois! Et après? on retourne aux ordures!!! Il faut sensibiliser les citoyens et s'il le faut pénaliser par des amendes. C'est une honte de voir des personnes manger des sandwitch et jeter les papiers par terre, sans compter les cannettes à travers les vitres des voitures. Il faut aussi nettoyer et remettre en état toutes les lampes des rues et des routes, Tunis et ses environs sont vraiment d'une tristesse lugubre le soir!!!

cameron
| 08-04-2014 05:49
Ne jamais dire que rien n'est impossible, tout est possible. Les musulmans sont des personnes très propres.
Si vous vous déplacer vers Tozeur, il existe une éducation des gens et tout est faisable dans toute la Tunisie.
Je crois à l'éducation des Tunisiens et mes amis vivant là-bas mène une lutte acharnée. J'ai confiance en eux et à tout le peuple tunisien.

Slim
| 07-04-2014 20:09
Nous sommes des animaux. Je suis scandalisé, la révolution de la dignité... La dignité dans la saleté, elle est où? Nous ne sommes même pas capable de gérer nos poubelles sans l'aide des financements de la France ou de l'Europe. Franchement j'ai pitié de notre pays...

st just
| 07-04-2014 20:03
C'est une excellente initiative. Il est temps de sensibiliser les acteurs de la société. Je pense aux professeurs qui peuvent prendre des initiatives dans les établissements scolaires pour informer leurs élèves. Je pense aux chefs de personnels ou d'équipes qui peuvent faire de même.... Je pense également aux autorités qui doivent sévir quand le transport de déchets ne respectent pas les règles d'hygiène les plus élémentaires et traversent les villes sans bâcher ces déchets... L'image de la Tunisie doit changer par des petits gestes de tous ses citoyens.

Slahdiine
| 07-04-2014 19:50
@je dis la vérité


Au XVIII° on définissait les mots avant d'engager la conversation, ainsi on définissait le sophisme :
Argument qui, partant de prémisses vraies, ou jugées telles, aboutit à une conclusion absurde et difficile à réfuter. Raisonnement vicié à la base sous la forme d'argument séduisant mais faux, destiné à induire l'interlocuteur en erreur.
La vitre cassée est créatrice de richesse à l'échelon du pays si le commerçant propriétaire de la vitre cassée décidait en bon citoyen d'aller chez un vitrier acquérir une vitre qu'il aura payé légalement et non pas en dessous de table.
5 dinars ne suffisent absolument pas au remplacement de la vitre cassée, car il faut en plus de la vitre, du mastic et des clous, il faut par ailleurs de l'alcool pour s'assurer de la propreté et de l'étanchéité, aussi, on s'approche des 50 dinars, à ce niveau, l'économie du pays redémarre !
Pour revenir au sujet, le mois de la propreté, c'est un peu la journée de la femme, on la fête durant un jour et on la fait baver durant un an !
Ce qu'il faudrait c'est une campagne civile et militaire qui ne durerait pas un mois mais un an d'éducation des citoyens sur le terrain public. Une année durant laquelle les forces de police et les forces armées, sur le pied de guerre mèneraient cette bataille de la propreté physique pour finir par l'hygiène mentale qui nous débarrasserait définitivement du virus islamique et de ses innombrables microbes.

monastir
| 07-04-2014 19:49
Education répression sont les seuls solutions, les gens sont de véritables abrutis sans civisme

je dis la vérité
| 07-04-2014 18:02
Je me rappelle une réflexion d'un économiste français, Frédéric Bastiat, ayant vécu au 19ème siècle, et dont ses théories sont presque abandonnées. Réellement, ce Bastiat était un génie.

Toutefois, avant lecture, ne confondez pas le "sophisme de la vitre cassée", une approche économique, avec la "théorie de la vitre brisée", celle de Georges Kelling, que je venais d'exposer et qui est autre chose. Alors, il ne faut pas les confondre...

Sophisme de la vitre cassée :

Ce sophisme est simple à expliquer :
Par exemple, des enfants jouant au ballon dans la rue, cassent la vitre de la fenêtre d'une maison. Le propriétaire, furieux bien sûr, est obligé de changer la vitre.
Le fait de remplacer la vitre cassée par une vitre neuve, dira le propriétaire, cela fera travailler après tout, les vitriers, et en amont l'industrie du verre. Tant pis, je paiera 5 dinars cette vitre. Il y a création de richesses.

Raisonnement faux ! dira Frédéric Bastiat. La réflexion du propriétaire est du sophisme. Une fausse vérité.
Les 5 dinars, si la vitre avait été épargnées, par ces mauvais garçons, iraient ailleurs. Par exemple, le propriétaire, pourrait acheter avec des chaussettes pour un de ses enfants.

Le gain final :
*vitre épargnée, toujours en bon état.
*gain d'une paire de chaussettes pour un enfant.
Frédéric, conclut, que la destruction n'est pas profit.
Polémique qu'a soulevé Bastiat.
Il y a même ceux qui pensent que les guerres sont utiles. En dehors des morts et des blessés, cela ferait tourner des usines.

C'est une forme "d'obsolescence programmée"

je dis la vérité
| 07-04-2014 17:46
Je ne sais pas si vous avez entendu parler de la fameuse théorie de "la vitre brisée".
C'était une théorie qui avait été initiée par le célèbre criminologue américain Georges Kelling, en 1969.

Je résume sa théorie :

Abandonnons une voiture en bon état dans la rue d'une ville. La voiture ainsi abandonnée, a de fortes chances de ne pas être détériorée. Elle peut rester garée plusieurs jours, sans risques majeurs, à moins qu'elle ne soit pas volée ou enlevée par les autorités municipales.
Le problème sensible, c'est justement sa dégradation par vandalisme.

Brisons une vitre de cette automobile....Paradoxalement, les choses changent. La voiture, ayant une vitre brisée, devient victime des incivilités de la société.
Ce sont peut-être les enfants qui agiront les premiers.....Peu importe.....L'auto devient une cible potentielle...Et elle sera complètement détériorée....Une épave.....
La conclusion tirée par notre chercheur n'est pas universelle, mais elle attire l'attention sur les comportement de la société dans un endroit donnée. Georges Kelling, précise toutefois, que les sociétés humaines ne se comportent pas toutes de la même manière. A vous d'interpréter ce qu'il voulait dire par là....
Le phénomène de l'incivilité par le laisser-aller est frappant en Tunisie, depuis 2011.
Tas d'ordures dans chaque coin de rue.....Déchets de matériaux de constructions....Trottoirs squattés par des vendeurs du commerce parallèle....Recrudescence des vols....etc.....

La société tunisienne est malade de sa "révolution" et elle subit les effets décrits dans la théorie de G.Kelling. Et, pour sortir de son traumatisme, il lui faudra plusieurs années...

L'initiative de nettoyer les villes est bonne, mais il faudrait qu'elle continue dans la durée.....Il faudrait canaliser les esprits sur la nécessaire propreté de la ville...

A lire aussi

Une réunion s'est tenue ce mercredi

21/10/2020 21:45
0

Ce projet de loi a été retiré pour révision afin de préserver les intérêts du secteur et des

21/10/2020 19:51
1

Selon le bilan du ministère de la Santé

21/10/2020 19:09
0