alexametrics
Dernières news

La Belgique n'en veut pas, non plus, des Tunisiens de Lampedusa


Après la France, c’est au tour de la Belgique de dire "non" aux Tunisiens de Lampedusa. En effet, elle a menacé, lundi 11 avril 2011, de réintroduire rapidement des contrôles aux frontières après la décision italienne d'accorder des permis de séjour temporaires à des milliers de Tunisiens arrivés sur son territoire, selon les agences Belga et Chds .

«L'Italie ayant décidé de procéder à la régularisation de 22.000 Tunisiens arrivés sur son territoire et de ce fait autorisant une libre circulation de maximum trois mois sur le territoire Schengen, la Belgique réintroduira rapidement des contrôles à la frontière», a affirmé Melchior Wathelet, le secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations, à l'issue d'une réunion avec ses homologues européens à Luxembourg.
«Il devient, en effet, nécessaire de vérifier si les personnes qui arrivent d'autres Etats membres remplissent bien tous les critères d'entrée sur notre territoire», a-t-il ajouté dans un communiqué.

Selon M. Wathelet, la Belgique ne peut en effet accepter qu'un pays prenne des mesures de façon unilatérale au préjudice d'autres Etats membres.
L'Allemagne et la France ont également évoqué lundi la réintroduction des contrôles aux frontières.
«Il ne peut être dans l'intérêt de l'Europe que nous soyons contraints d'introduire de nouveaux contrôles», a averti Hans-Peter Friedrich, le ministre allemand de l'Intérieur, en marge de la réunion de Luxembourg.
Le ministre français de l'Intérieur, Claude Guéant, a également fait valoir que la France était tout à fait habilitée à vérifier que les Tunisiens arrivant d'Italie sur son territoire respectent les conditions fixées par la Convention de Schengen, notamment de détenir un passeport et d'avoir des ressources suffisantes pour rester en France et repartir ensuite en Tunisie.

M. Wathelet a ajouté avoir aussi «plaidé et obtenu» de ses homologues européens, avec le soutien de l'Autriche et des Pays-Bas notamment, que les pays dits de «destination finale» (pays vers lesquels les migrants se dirigent après avoir accédé au territoire européen) fassent également l'objet d'une solidarité européenne.
Cela concerne plus particulièrement la Belgique mais également la France, la Suède ou l'Autriche ou encore les Pays-Bas, a-t-il expliqué.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

jdivision
| 16-04-2011 06:03
24% des extra communautaires sont des demandeurs d'emplois... À ce titre, quelques quartiers de Bruxelles sont de belles illustrations. Mais les belges sont de bonnes pâtes, ils se laisseront faire...

espoir
| 12-04-2011 13:04
comment vouslez-vous que la belgique accepte encore des immigrées, le pays depuis depuis 9 mois n'a pas de gouvernement, en belgique il y a beaucoups de chomeurs, des sans abris, la belgique ne sait dèjà pas satisfaires et trouver du travail pr ces chommeurs, c'est beaucoups mieux que ces tunisiens retournent chez eux actuellement leurs pays est libre et je suis sur et certaine que la tunisie va se relever économiquement mieux qu'avant et tous les jeune vont trouver du travail, il suffit de le voulaoir

chedli
| 12-04-2011 09:53
kan est c k ns elites et ns peuples comprendront k l europe est en declin kils cachent et essaye de retarder en voulant saccaparer par la violence et les complots ns richesses i compris ns jeunes kils font semblant de n pa accepter alor kils ont besoin vu k c des vieux san enfant
il fo aller ailleur en asie e en afrik

el manchoue
| 12-04-2011 09:38
ils peuvent aller chez nos frères arabes saoudiens, ils ont accepté Zaba, ils accepteront nos zimigris

observator
| 12-04-2011 08:13
c est avec les jeunes qu on peut construire le pays. Malheureusement nos anciens dirigeants corrompus ont tout fait pour "expulser" ces jeunes a fin qu ils puissent voler le petit gateau au lieu de les garder et leur donner la possiblité de vivre chez eux travailler et créer des richesses. Esperons que ce sera l un des axes de la politique du prochain gouvernement elu librement j espere. Sans la jeunesse la dictature serait encore la et sans eux pas de developpement future. Nous devons inverser l ordre des choses a l avenir.

REBECCA
| 11-04-2011 23:35
AHHAHAHAHAHHA je le savais! finalement l'Europe ne veut, ni du president, ni de son peuple! HHAHAHAHHAHA

l'idiot du bled
| 11-04-2011 19:54
ce n'est pas grave si des tunisiens de lampadusa vous n'en voulez point, nous pouvons vous envoyer de tout frais sans passer par cette ile italienne,il suffit de commander: age région etc...

mohamed ali
| 11-04-2011 19:52
J'appelle nos jeunes à rester chez eux. Croyez moi, notre pays est capable de créer des richesses qui permettent à tous les tunisiens et tunisiennes de vivre dignement dans leur pays. Mais, il faut aider à assurer la sécurité, accepter de travailler avec un petit salaire qui deviendra grand demain, attirer et séduire les investisseurs locaux et étrangers, veiller au calme social, accepter de travailler dur, étudier sérieusement dans nos lycées et universités, respecter la loi et éviter l'extrèmisme politique de droite ou de gauche, etc .. Wallahi, Wallahi on saura mieux que le meilleur pays européen et se seront eux qui chercheront à émigrer chez nous pour chercher du travail!

Mahdi
| 11-04-2011 19:01
Allez frapper a la porte de vos fréres arabes des pays du golfe ils voudront peut etre nous aider.

Vive l'Égoisme

A lire aussi

L’ancien Mufti Mokhtar Sellami est décédé, ce lundi 19 août 2019, à l’âge de 94 ans.

20/08/2019 00:43
0

il estime qu’il a les compétences nécessaires lui permettant d’être à la tête de l’Etat

19/08/2019 23:15
0

« Il y avait de véritables négociations à ce sujet, et j’avais reçu cette information. Il est

19/08/2019 21:11
6

pour avoir falsifié sa signature de

19/08/2019 20:23
2

Newsletter