alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 21:05
Dernières news
L’ATFD appelle à la révision du Code du statut personnel
13/08/2022 | 17:59
1 min
L’ATFD appelle à la révision du Code du statut personnel

 

L'Association tunisienne des Femmes démocrates (ATFD) a réitéré, à l'occasion du soixante-sixième anniversaire de la promulgation du Code du statut personnel, son adhésion à l'État civil fondé sur l'égalité, la liberté, la dignité, la citoyenneté et la justice sociale.

 

Dans un communiqué publié samedi 13 août 2022, l’association a appelé à la révision du Code du statut personnel afin de le rendre conforme aux conventions internationales ratifiées, au premier rang desquelles figure la Convention internationale sur l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes pour notamment abolir la dot, que les conjoints aient tous deux le statut de chef de famille et éliminer la discrimination fondée sur la religion en termes de lignage, de nom, de garde, de tutelle et d'héritage.

L'organisation a estimé, à ce titre, que le Code du statut personnel n’est plus à la hauteur des attentes de la femme tunisienne et qu’il a consacré au fil du temps le modèle familial patriarcal.

 

L’ATFD a souligné son attachement au principe de la parité horizontale et verticale qui doit être statué dans la loi électorale pour faciliter l'accès des femmes aux postes de décision au sein des organes et conseils élus et non élus à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

 

M.B.Z

13/08/2022 | 17:59
1 min
Suivez-nous
Commentaires
ourwa
L'ATFD, un dernier espoir pour la Tunsie?
a posté le 15-08-2022 à 19:26
Mieux vaut tard que jamais; voici enfin l'ATFD qui appelle à la révision du Code du statut personnel et notamment à " éliminer la discrimination fondée sur la religion en termes de lignage, de nom, de garde, de tutelle et d'héritage." L'AFTD est une association et non pas un parti, elle avait déjà demandé l'égalité successorale entre la femme et l'homme dans le projet COLIBE par la voix de sa présidente Bochra Bel-Hajj Hamida, sous la présidence de BCE, lequel BCE, ayant le pouvoir de présenter à l'ARP ce projet comme un projet de loi, n'en a rien fait...et pour cause, gangrené par les idéaux islamistes de nahdha, son alliée majeur depuis 2013, il a fait la sourde oreille. Pour "critiquer" la députée nahdhaoui Meherzia Labidi, n'a-t-il pas dit en substance ; " après tout ce n'est qu'une femme !" ? Sur le même sujet, après son élection à la présidence de la république, KS a renchéri, suite à nahdha, en déclarant que ce sujet serait une ligne rouge à ne pas franchir, car ça relève de la charia et même que le koran en a parlé... Pourtant, comme nous le savons tous, à l'instar de nahdha et de BCE, KS est un vrai républicain, un vrai démocrate...mais nourri au biberon des idéaux " républicains et démocratiques" à la sauce tunisienne. A chacun sa cuisine...Et dans cette cuisine-là, tous les marmitons de tous les partis politiques, à des degrés divers, ont mis ou pas du tout leurs propres épices et ce en dehors de l'interêt général, de celui de la femme tunisienne...au bénéfice personnel et partisan de leurs sectes respectives...
dbh
Elles ne représentent qu'eux-mêmes
a posté le 14-08-2022 à 08:44
Elles ne représentent pas la majorité des femmes tuniennes de ce fait il est nécessaire d'étudier profondément leur demande ( statistiques)
Tunisien
Cessez
a posté le 13-08-2022 à 20:58
Ces autoproclamees "femmes democrates"
devraient cesser de parler au nom de la femme tunisienne, car elle ne representent non la femme tunienne, mais plutot la clique minoritaire de femmes des ghettos embourgoises du grand Tunisie, qui ignorent et meprisent les femmes de la Tunisie profonde. Leur tentatives d imposer au femmes tunisiennes le feminisme nihiliste et anti Islam occidental est pathetique, car le projet du feminisme extremiste occidental est la destruction de la cellule familiale, la lutte permanente entre les hommes et les femmes pour en finir avec la legalisation du mariage homosexuel et lesbien, au nom du la version occidentale des droits de
l homme qui ne veut qu eradiquer les valeurs et les normes des autres cultures et religions. Au lieu de faire du memitisme et du suivisme de modeles pseudo emancipateurs neo coloniaux, nos femmes embourgoisees devraient essayer de vivre mentalement en Tunisie, , et de s inspirera de la lutte des experiences historiques tunisiennes pour promouvoir les droits de la femme en Tunisie sur l initiative de grandes militantes feminines.
DHEJ
O homme!
a posté le 13-08-2022 à 20:16
Bientôt la défloration de l'épouse est une agression physique punissable par qui?


C'est une atteinte à l'intégrité physique de la femme protégée par les conventions internationales.
DHEJ
Demander d'abolir la dote...
a posté le 13-08-2022 à 19:05
Et le summum de l'ignorance...


Comme cette association s'adresse à la France, pour elle la dote est l'indemnité de la partie civile.
DHEJ
Oui il faut réviser ...
a posté le 13-08-2022 à 19:01
Sur la base du CSP vivement ia polygamie!