alexametrics
mardi 18 juin 2024
Heure de Tunis : 00:05
Dernières news
Anis Kharbeche : les lobbies des circuits de distribution sont plus forts que l’État
25/05/2023 | 09:32
3 min
Anis Kharbeche : les lobbies des circuits de distribution sont plus forts que l’État


Le membre du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap), Anis Kharbeche, est revenu, jeudi 25 mai 2023, sur l’évolution de la situation dans le secteur de l’agriculture, notamment la pénurie de farine et la production en baisse des céréales.  
 
Invité de la Matinale de Shems FM, il a indiqué au micro de Malek Khaldi que les prévisions de production de blé ne dépasseraient pas 2,5 millions de quintaux sachant que les besoins du pays en graines sont de deux millions de quintaux. « Il y a une vraie crise de production », a-t-il déclaré expliquant que cela était dû à l’insuffisance des préparatifs à la saison agricole, en plus de la rareté des précipitations. 
 
Outre les préparatifs qui incombent à la fois à l’État et aux agriculteurs, Anis Kharbeche a noté que sur les trois dernières saisons seuls 20% des graines semées étaient de qualité supérieure et que la superficie de terres arables diminuait. Il a évoqué, également, le coût élevé des intrants. 
 
Interpellé sur le rôle de l’Utap, le responsable a affirmé que l’organisation était force de proposition et avait avancé plusieurs recommandations mais sans réactivité de la part du gouvernement. Il a dénoncé, dans ce sens, une absence de stratégie du côté du ministère de l’Agriculture, la fuite des compétences et l’inapplication de l’ancien ministre de l’Agriculture. 
 
Précisant que la crise du secteur – qui s’est aggravée durant les quatre dernières années des effets du changement climatique – incombe aux gouvernements qui se sont succédé depuis la révolution, il a souligné que le ministère se devait de fédérer l’ensemble des acteurs. « Cela fait des années que nous appelons à créer un conseil national pour la sécurité alimentaire qui puisse garantir la souveraineté alimentaire du pays », a-t-il signalé. 
 
Anis Karbeche a ajouté, toutefois, qu’il y avait eu « un changement de vitesse » au ministère depuis l’arrivée de l’actuel détenteur du portefeuille, Abdelmonem Belati. « Nous avons perdu beaucoup de temps avec l’ancien ministre et nous n’avons avancé sur aucun dossier. La porte était fermée au secteur », a-t-il assuré. 
 
Revenant sur les besoins du pays en céréales, il a signalé que la Tunisie serait dans l’obligation d’importer 100% de ses besoins en blé dur, de blé tendre et d’orge, pour cette année. « Nous ne produisons que 10% de nos besoins même durant les bonnes saisons », a-t-il relevé expliquant que la production nationale de blé tendre utilisé pour fabriquer de la farine ne couvre que les besoins de trente jours sur l’ensemble de l’année en cas de bonne récolte. 
 
Le responsable a noté l’importance de mettre en place une stratégie nationale même en termes d’importation de céréales expliquant que le phénomène de monopole n’affecte la crise actuelle qu’à un taux de 15 à 20%. Il a ajouté, dans ce sens, que plusieurs lobbies qui opèrent au niveau des circuits de distribution étaient « plus forts que l’État ». « Certains ministres du gouvernement de Najla Bouden ont œuvré contre la volonté du président de la République et ses choix. Il y a des lobbies qui contrôlent l’administration et le ministère du Commerce », a-t-il martelé. 
 

N.J

25/05/2023 | 09:32
3 min
Suivez-nous
Commentaires
A4
L'état ? Quel état ?
a posté le 25-05-2023 à 22:25
L'ETAT (3)
Ecrit par A4 - Tunis, le 26 Février 2021

Peut-on encore parler d'état ?
Quand ce pauvre état se disloque
Quand sans but et sans résultat
Il se transforme en vieille loque
Subissant les lois et diktats
Des détraqués et des loufoques

Que reste-t-il de cet état ?
Que des chiens enragés dévorent
Qui de désastre en cata
Nous jette dans un corridor
Où l'on ne peut faire qu'un constat:
Ses longues nuits sont sans aurore !

C'est quoi cet état minable ?
Qui ne sait même plus comment
S'assoir autour d'une table
Et arrêter ses aboiements
Nous cacher ses têtes de diables
Qui se chamaillent aveuglément

C'est un état avec trois têtes
Mais hélas sans cervelle aucune
Qui dans son infecte cachette
Rumine haine et vile rancune
Alignant échecs et défaites
Créant malheurs et infortunes

C'est un état où des débiles
Se battent aujourd'hui comme hier
Comme se battent idiots et séniles
A coups de poing ou jets de pierres
Pour voir se remplir leurs nombrils
De la plus grande part de misère

Cet état, il faut bien le dire
Ne nous est pas tombé du ciel
C'est bien le fruit de nos délires
De nos errances démentielles
Nous élevons porcs et tapirs
En espérant avoir du miel !
mehdi
Dans ce cas la prison et la solution
a posté le 25-05-2023 à 20:32
Si les lobbies sont plus forts que l'Etat dans ce cas et si les preuves de leur manipulation de la bonne marche des circuits il faut les mettre en prison
ourwa
@ M. Karbèche
a posté le 25-05-2023 à 16:52
" Le responsable ( Karbèche) a noté l'importance de mettre en place une stratégie nationale même en termes d'importation de céréales expliquant que le phénomène de monopole n'affecte la crise actuelle qu'à un taux de 15 à 20%. Il a ajouté, dans ce sens, que plusieurs lobbies qui opèrent au niveau des circuits de distribution étaient « plus forts que l'?tat ».
Cette histoire de monopole et de lobbies de circuit de distribution est de notoriété publique; quand la disponibilité de la farine, sucre blanc, pointe son nez, elle le fait D'ABORD dans les grandes surfaces, toutes étrangères, y compris MG ( Magasin génral, français). Dans un mall du Sahel la vente du sucre blanc en poudre frise le ridicule, l'insulte aux consommateurs qui affichent des queues d'attente de 80-100 clients...quand le employés délignés pour la vente desrtent le point vente et se baladent, tandique le rayon sucre propose dess centaines de paquets de sucre roux à 11, 000 dinar le kilo. Cherchez l'erreur!... Ce supermarché du Mall est Français et ses bénefs, en euro, migrent régulièrement en France et quand y remarque que le litre de wisky avoisine le 450,000 dinars, l'on peut dire que KS n'a qu'à aller se coucher. Pénurie de sucre, farine, semoule, café, mais jamais d'alcools forts importés et payés en euro par notre excellent ministère du commerce. N'est-ce pas M; Karbèche ?
Abidi
'?tat
a posté le 25-05-2023 à 16:39
Je ne sais pas Mr si vous faites de la publicité pour ces lobbies dont vous parlez mais sachez que personne n'est plus fort que l'état même pas la mafia ni les plus grands narcotrafiquants, l'état finit toujours par avoir le déçu mais certainement pas avec des citoyens comme vous qui ne cessent de prêcher le pessimisme avec toutes leurs forces , une fois vous nous sortez pour dire que les dernières pluies n'ont aucun impacte sur les barrages et vous revoilà avec vôtre négativité cultivée
ourwa
@ Abidi ( e 25-05-2023 à 16:39)
a posté le à 15:19
Votre commentaire succède au mien ...or l'on ne ait pas du 1er coup d'oeil à qui vous vous adressez. Pour être plus clair, permettez que je vous guide : copier le pseudo auquel vous vous adressez, le coller dans la case de droite, précédé de @ , suivi de la date et heure de son texte et le tour est joué..
Dans votre cas ( le 25-05-2023 à 16:39) : case de droite : @Karbèche et enchainer avec votre texte dans la case du bas " J'écris mon commentaire".
FALLAG
L´Etat c´est quoi ?
a posté le 25-05-2023 à 12:26
Dans l´administration (Police, Justice, Douane..), chacun travaille essentiellement pour soi-même, ou bien je me trompe ?
Il faudrait
une réforme profonde
a posté le 25-05-2023 à 11:44
Pour venir à bout de toutes les formes de sabotage et de dépassements, une réforme profonde s'impose au sein de l'Administration. Dans ce cadre, il y aurait lieu de revoir la législation (code du travail) et des méthodes et critères de recrutement et de licenciement. En outre et concernant les méthodes et systèmes de gestion: Détermination des responsabilités dans la prise de décisions, informatisation et contrôle des décisions, création d'une fiche de fonction et de carrière pour chaque cadre et agent, révision et restructuration de l'organigramme de chaque institution,) etc.
Agatacriztiz
L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt...
a posté le 25-05-2023 à 10:59
Le meilleur moyen de contrecarrer un lobby, c'est d'en créer un autre parallèle à ses côtés.
Ce "lobby de l'ombre", ou de la "clarté" préférablement, proposerait de meilleurs tarifs aux producteurs d'un côté et réduirait fortement ses marges de l'autre pour la pratique, par les détaillants, de prix compétitifs sur le marché de la consommation.
Avec un réseau informatique bien pensé et une logistique bien huilée, je ne donne pas cher, à court ou moyen terme, de ceux qui croient faire la pluie et le beau temps dans le pays.
Plus de grasses matinées et au boulot, les jeunes génies...