Youssef Chahed : une délégation tunisienne sera prochainement à Bruxelles

Businessnews.com.tn | publié le 07/12/2017 12:25

En marge de sa participation à la Conférence nationale sur l’accélération de la mise en place des projets d’énergies renouvelables, le chef du gouvernement Youssef Chahed a exprimé, dans une déclaration donnée à plusieurs médias de la place et relayée dans une vidéo de Shems Fm, son étonnement face à la décision de la classification de la Tunisie comme paradis fiscal par l’Union Européenne. En effet, il a expliqué que l’UE  est un partenaire stratégique important et que la Tunisie devrait prouver qu’elle n’est pas concernée par cette décision. Le chef du gouvernement a affirmé qu’une délégation sera prochainement en déplacement à Bruxelles dans le but de s’expliquer sur la situation économique en Tunisie.

 
Il a également ajouté que « l’économie tunisienne était basée sur l’exportation qui a créé plus de 400 mille emplois dans les régions intérieures et qu’il faut par ailleurs, continuer à l’encourager pour préserver ces emplois ».
Youssef Chahed a aussi souligné que la Tunisie respecte les règles de la transparence. Cependant, la situation économique du pays n’est pas favorable malgré les efforts fournis en matière de convergence entre la fiscalité des entreprises on shore et off shore. 
 
 
Chahed est, en outre, revenu sur la reconnaissance de Trump de la ville d’Al-Quds comme capitale d’Israël, exprimant l’appui absolu de la Tunisie au peuple palestinien.
 
B.L

Youssef Chahed : une délégation tunisienne sera prochainement à Bruxelles

publié le 07/12/2017 12:25

En marge de sa participation à la Conférence nationale sur l’accélération de la mise en place des projets d’énergies renouvelables, le chef du gouvernement Youssef Chahed a exprimé, dans une déclaration donnée à plusieurs médias de la place et relayée dans une vidéo de Shems Fm, son étonnement face à la décision de la classification de la Tunisie comme paradis fiscal par l’Union Européenne. En effet, il a expliqué que l’UE  est un partenaire stratégique important et que la Tunisie devrait prouver qu’elle n’est pas concernée par cette décision. Le chef du gouvernement a affirmé qu’une délégation sera prochainement en déplacement à Bruxelles dans le but de s’expliquer sur la situation économique en Tunisie.

 
Il a également ajouté que « l’économie tunisienne était basée sur l’exportation qui a créé plus de 400 mille emplois dans les régions intérieures et qu’il faut par ailleurs, continuer à l’encourager pour préserver ces emplois ».
Youssef Chahed a aussi souligné que la Tunisie respecte les règles de la transparence. Cependant, la situation économique du pays n’est pas favorable malgré les efforts fournis en matière de convergence entre la fiscalité des entreprises on shore et off shore. 
 
 
Chahed est, en outre, revenu sur la reconnaissance de Trump de la ville d’Al-Quds comme capitale d’Israël, exprimant l’appui absolu de la Tunisie au peuple palestinien.
 
B.L

Commentaires (5) Commenter
Toujours apres coup ?
Abidou
| 07-12-2017 23:23
Envoyer cette delegation ! Pourquoi demain pourquoi pas hier ou avant hier ? Toujours un retard a la detente . Drole d' habitude ?
Trop peu, trop tard!
Beniwatani
| 07-12-2017 15:37
La réponse à tous nos problèmes c'est la constitution d'une commission!!! Y'en a marre! J'aurais souhaité que le chef de notre gouvernement nous donne des réponses claires à cette honte qu'on vient de subir! Je ne suis qu'un simple citoyen mais je n'arrive plus à dormir le soir. Je n'accepte pas qu'on traite mon pays, ma raison d'être, de la sorte. Vous devez avoir honte d'avoir permis cela...oui et oui vous l'avez permis...parcqu'un gouvernement compétent aurait tout fait pour l'éviter comme d'autres gouvernements l'ont fait!!!!! Jusqu'à quand à,lins nous tolérer 7n3 telle incompétence!!!
Je ne le porte pas dans mon coeur, mais j'avoue qu'il s'est bien exprimé!
Famous Corona
| 07-12-2017 13:54
L'export joue un rôle vital dans l'économie du pays et pour l'emploi essentiellement dans les régions reculées et les quartiers populaires, ce que nous ne pouvons nous permettre de pénaliser.
Le gouvernement cherche un contre feu, pour eviter de parler
Ahmed
| 07-12-2017 13:35
Du financement du terrorisme et du black des frérots.
Honte a vous.
Faites de la vraie politique
Mohamed 1
| 07-12-2017 13:26
Il était temps.
Malheureusement en Tunisie, la politique politicienne a pris le pas sur la vraie politique, telle que la conduit actuellement Chahed.
Peut-être que, sérieusement, il faudra penser à modifier le système de gouvernance choisi, car il engendre une perte de temps hallucinante, et nous éloigne des vrais problèmes des Tunisiens.
Alors qu'une prise en charge unifiée et non diluée entre plusieurs partis permettra à Chahed de se consacrer essentiellement aux vrais soucis des Tunisiens.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration