alexametrics
A la Une

Wydad-EST : la CAF choisit le camp des escrocs

Wydad-EST : la CAF choisit le camp des escrocs

 

Il n’existe aucun texte de loi ou règlement de la CAF ou de la FIFA statuant qu’un match peut être rejoué pour défaut ou problème de VAR (assistance vidéo à l’arbitrage). Il fallait donc que le comité exécutif de la CAF, réuni à Paris, concocte une autre recette pour faire rejouer le match entre l’Espérance sportive de Tunis et le Wydad Casablanca.

 

Ce fut sans aucun doute l’une des finales les plus moches qu’ait connu le football africain. Peu après l’heure de jeu, les casablancais du Wydad ont décidé d’arrêter de jouer et de se retirer du match pour cause de défaillance de VAR. Un comportement antisportif contraire à toutes les nobles valeurs du football mais également un comportement totalement ignoré par la confédération africaine de football qui, non seulement ne le sanctionne pas, mais donne gain de cause à ses auteurs.

Le comité exécutif de la CAF a décidé, le 5 juin 2019 à Paris, après une réunion de sept heures entre ses membres et sous la présidence de Ahmad Ahmed, patron de la CAF, de faire rejouer la finale de la ligue des champions africaine après les coupe d’Afrique des nations en terrain neutre.

« Les conditions de jeu et de sécurité n’étaient pas réunies lors du match retour de la finale de la ligue des champions de la CAF qui s’est tenu le 31 mai 2019, empêchant le match d’arriver à son terme ». Plus aucune trace de VAR, mais on parle plutôt de défaut de sécurité. Le journaliste Patrick Juliard a commenté cette décision en disant : « Une décision contestable qui crée un précédent dangereux, récompense un comportement antisportif et accrédite l’idée déjà répandue d’une présidence sous influence ».

La thèse de l’insécurité, invoquée par le comité exécutif de la CAF est évidemment un mensonge éhonté. Si la sécurité était réellement menacée, les joueurs et le staff du Wydad n’auraient certainement pas pu faire interrompre le match et rester sur la pelouse, tranquillement, pendant plus d’une heure, sans que ça ne dégénère. Si la sécurité était chancelante, les huiles de la CAF, qui étaient tous à Tunis des jours avant la finale, dont Ahmad Ahmad lui-même, l’auraient constaté. Et puis, c’est plutôt au Maroc que les supporters de l’Espérance se sont fait agresser et ont été victimes de jets de pierres et d’insultes en l’absence totale de la police marocaine.

 

Il s’agit donc d’une décision sur mesure prise en faveur des Marocains après des interventions de haut niveau sur l’ensemble des membres. Au vu de la décision prise par le comité exécutif, il parait clair que le Maroc a fait jouer tout son poids au niveau du lobbying pour faire infléchir le comité en faveur du club marocain. Par ailleurs, il est de notoriété publique que l’actuel président de la CAF, le malgache Ahmad Ahmad, n’aurait jamais pu être élu sans l’appui et les efforts marocains. D’ailleurs, il entretient avec ce pays et ses dirigeants des relations solides qui ne datent pas d’aujourd’hui. Des relations qui lui ont permis de limiter le vent de critiques qui balayent sa présidence au regard de la situation actuelle du football africain, des conditions chaotiques d’attribution de la coupe d’Afrique des nations à l’Egypte, une CAN qui verra la participation pour la toute première fois de son histoire de…Madagascar. Toutefois, les Marocains pourront faire tous les efforts qu’ils souhaitent pour protéger un président de la CAF aussi malléable, ils ne pourront pas le soustraire indéfiniment à la justice. En effet, selon nos confrères de Jeune Afrique, le président de la CAF, Ahmad Ahmad aurait été interpellé le 6 juin 2019 à Paris vers 8h30 du matin à l’hôtel de Berri par les services de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclif). Le président de la CAF aurait rompu de manière unilatérale un contrat avec l’équipementier allemand Puma pour s’engager avec une entreprise française dénommée Technical Steel et dont il est très proche. Le contrat en question engloberait un surcoût de 739 000 euros…. Ahmad Ahmad a été libéré quelques heures plus tard après avoir été entendu dans cette affaire.

 

La décision de la CAF de faire rejouer le match a suscité l’incompréhension et l’inquiétude chez les vrais supporters de football. Il s’agit d’une décision injuste qui crée un précédent inquiétant et qui montre à quel point les plus hautes instances du football africain sont sous influence. Mais en évoquant des problèmes de sécurité, la CAF met en doute l’aptitude et la compétence des forces de sécurité tunisiennes ce qui a engendré notamment, la réaction virulente du chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed qui a qualifié la décision de la CAF de « mascarade ». Toutefois, cette décision a aussi suscité la joie de plusieurs supporters de clubs tunisiens qui se sont délectés de voir l’EST dépossédée injustement de son titre et sommée de rejouer le match en terrain neutre et de rendre le trophée et les médailles. Pour l’Espérance sportive de Tunis, le seul recours consiste à déposer un appel auprès du TAS (Tribunal arbitral du sport) pour tenter de faire invalider la décision de la CAF.

Plusieurs théories circulent déjà sur ce recours au TAS. Certains disent que le TAS va, évidemment, statuer en faveur de l’EST tant l’injustice est flagrante et tant la décision du comité exécutif de la CAF est contraire à toute logique. Pour d’autres, le TAS ne pourra rien faire contre cette décision puisqu’elle invoque des motifs liés à la sécurité et qui ne font pas partie, de fait, de la compétence d’un tribunal du sport.

 

Quoiqu’il en soit, et sans tomber dans un nationalisme béat invoqué par certains, il est clair que cette décision de la CAF reflète un déficit de lobbying et d’influence de la part de la Tunisie qui, hormis ce qui concerne les droits de l’Homme et les libertés, se trouve en concurrence sur presque tous les plans avec le Maroc. Il est clair que le royaume a fait jouer ses appuis et se laquais dans une capitale qu’il connait bien. Cet incident devrait nous pousser, Tunisiens, vers une union sacrée, mais c’est loin d’être le cas.

 

Marouen Achouri

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (43)

Commenter

Rifking
| 09-06-2019 22:24
Parler su faux pays création de la France peut prendre des années tellement il y a des choses a dire. On connait la réalité de votre faux pays et on préfère vous laissez la cacher aux yeux du monde, enfin des pays voisin car en réalité personne ne cherche a connaitre votre poubelle. On veut que vous restez dans votre délire imaginaire concernant votre "pays." Toute vos données sont fausses. Vous laissez aucunes ong internationale donner les vrais chiffre vous concernant. Je ne vais même pas parler de pédophilie, ni de la prostitution masculine chez vous. Il faut savoir que vous êtes culotté de parler prostitution sachant que vous êtes un défouloir colonial depuis des siècles pour les Ottoman et Français. Vous êtes le seul pays arabo musulman qui a légalisé la prostitution. 8000 bordel clandestin a alger. Chez vous la prostitution légale et vos prostituer on un numéro siret. 2 millions de prostituer en Algerie http://lequotidienalgerie.org/2009/09/10/voici-larticle-le-plus-choquant-de-la-presse-algerienne-dont-les-chiffres-avances-nont-pas-ete-dementis/

Sans compter le métissage frappant des algériennes avec les chinois lol et les black.

Rifi maghrebi
| 09-06-2019 02:06
Le petit Ane gerien, on ta reconnu, ne prend pas de pseudo tunisien , occupe toi des généraux grabataire qui ont tué 200 000 algérien

Sara7a ra7a
| 08-06-2019 23:20
J'ai visité plusieurs fois la tunisie et j y ai demeuré des fois pour des mois durant, mais la permettez moi de remettre quelques personnes à l'ordre car trop c est trop. Depuis la fameuse révolution, un air nouveau souffle sur la tunisie, j aurai bien voulu dire un air de démocratie, de bien être, de prospérité économique et sociale et l'immergence de vrai politiciens jaloux de leurs pays et le bien être de leurs concitoyens, mais j'ai le regrets de constater que cet air nouveau n'est nul autre que celui du désespoir , de l incertitude et de la déception qui ont mené en fin de compte plusieurs tunisiens vers l agressivité gratuite et à la jalousie maladive. Pire, politiciens et journalistes qui devraient normalement être la vitrine d'un pays en développement et en évolution, on assiste malheureusement à un fiasco politique, médiatique, économique et j en passe et j en passe. J'ai assisté à un match dans un stade une fois en Tunisie et malgré que l'équipe locale menait par 4 à zéro, on voyait des bouteilles d'eau et des sandwichs être jetés sur l'équipe adverse juste par plaisir d'agressivité. Je regarde a la télé des caméras cachées et la première réaction de ceux qui tombent dans son pièges est de vouloir frapper les pauvres acteurs. Des journalistes en prisons pour fraudes et pour avoir vendu leurs âmes au diable, 250 partis politiques que chacun d entre eux veut sa part du gâteau sans en laisser aux vrais tunisiens nécessiteux......... tout ce que je viens de citer la majorité des tunisiens le savent, et la preuve c est ce désir aveugle d'attaquer une fois les égyptiens, une autre fois les algériens et maintenant les marocain pour un match de foot.
Retourner à la raison chers amis tunisiens et ne tomber pas trop bas. Jouer au foot, combattez les politiciens corrompus et profiteurs, demandez aux média de garder leurs émissions pourri qui n'ont qu'un but et de vendre une publicité de biscuit ou yogourt, encouragez vous les uns et les autres à s'aimer et apprendre à aimer les autres même si......
Ce n'était qu'un match de foot, que vous gagnez ou perdez injustement, ça restera que du foot, du foot, du foot

Paco
| 08-06-2019 09:15
Une presse corrompu a 2 balles au pied du club le plus malhonnête du monde le tarachi, les vrais escros et tt le monde les connais en afrique, c'est vous, demander au tp mazembe, petro atletico, ahly egypt, raja casablanca, etoile sahel, css, etc ....

Djsje
| 08-06-2019 03:17
Vous avez oublie dans votre humble article de citer que vous etiez incapable de mettre à disposition une technologie assez facile a elaborer, ou a la limite il fallait consulter YOUTUBE pour voir la validite d un but ! Arretez de pleurnicher soyez le minimum objectif dans votre jugement et admettez que le but est valable ! Que le meilleur gagne et ce n est pas en trichant que vous allez meriter ce titre. Il y avait but a l aller qu on a pas compter et là un autre !! Come on!!

Moncef
| 08-06-2019 01:38
@Rifi.
C'est vrai que le Maroc est 1er en tout :
- -- 1er producteur et exportateur mondial du Haschich.
- - - 1er pays mondial en matière de Tourisme Sexuel.
---- 1er exportateur mondial de la prostitution exotique.
---- 2ème pays mondial en matière d'attraction de pédophiles après la Thaïlande.
-- - 1er pays mondial en matière d'innovation (femme-mulet) et en matière de soumission (Baise-main et prestations du serment d'Allégeance à un prédateur).
--- je continue ?

Cassius Clay
| 07-06-2019 20:21
il ne s'agit pas du maroc ou des marocains, mais d'un club sportif de Casablanca, le Widad. et la réaction des tunisiens qui ne sont pas supporters de l'Espérance prouve que dans cette affaire, le club de bab Souika ne représente pas le peuple tunisien. les escrocs que vous évoquez ne sont donc que tous ceux qui veulent faire d'une rencontre de football, un contentieux entre deux pays frères, pour des raisons qu'on devine aisément, au moins en partie. le chauvinisme n'a jamais mené nulle part, et le peuple tunisien n'est pas dupe de ceux qui veulent une nouvelle fois le manipuler, après l'avoir fait en 2011, et 2014. le sport est déjà victime de l'argent, épargnez lui au moins la politique.

veritas
| 07-06-2019 20:06
il ne s'agit en rien d'une ligne tgv c'est une ligne Lgv (ligne à grande vitesse )ça n'a rien avoir avec une ligne tgv vous êtes marocain et vous n'êtes même pas au courant de ce qui se passe dans votre pays pour le reste je vous laisse rêver et chanter pour ne pas trop vous décevoir de ce qu'il y'a en vrais au Maroc .
Bon vent pour vos rêves ....?

Scrutator
| 07-06-2019 18:52
Il ne faut pas induire les gens en erreur.
Quand vous dites surcoût de 730.000 '?',cela suppose dans l'esprIt du lecteur que la caf a payé cette somme en plus (et c'est la définition exacte).
Or,au contraire,la caf a résilié le contrat avec Puma car elle a trouvé un meilleur contrat avec un ecart de 739.000 euros en sa faveur,même si le comportement n'est pas louable en soi sur le plan éthique.
Mais comme la plupart des journalistes qui sont restés 7 novembristes dans leur manière de faire en induisant l'opinion publique en erreur, sachez que ce ne sont pas les articles de presse qui vont changer le verdict.
Et la déception est plus grande quand cela provient d'un journal qui bénéficie d'un a priori favorable,mais qui risque de passer à la trappe.
DD'ailleurs il n'y a pas longtemps, une réflexion de ma part qui ne présente aucun caractère choquant n'a pas été publiée.
On verra cette fois ci,sinon ça sera la der.

abouali
| 07-06-2019 17:49
Ho les gars ! Faut vous reprendre ! Il s'agit d'une simple rencontre de foot, fut-elle une finale continentale, qui ne justifie en aucune manière ce déferlement de violence dans les propos, d'injures intolérables, d'insultes envers les peuples, d'accusations malsaines, ... bref, une véritable hystérie collective qui s'est emparée de ce forum et qui n'a pas lieu d'être. On peut bien se permettre quelques invectives de temps à autre, mais cela ne doit pas dégénérer de la sorte ni arriver à ce niveau d'outrance, d'exagération et disons le, d'offense et de malveillance. Nous sommes bien loin de l'idéal d'un grand Maghreb uni auquel certains ont naïvement cru. Chaque pays possède sa spécificité et nous nous devons de la respecter sans se prévaloir d'une quelconque suprématie ou se gargariser d'une prétendue supériorité sur les autres. Il y a des défauts qui nous sont communs et des tares que nous traînons tous. C'est donc quasiment à de l'autoflagellation que nous assistons. Mais il existe par contre des richesses et des atouts dans chacun de nos pays et dont nous devons nous enorgueillir.
En ce qui concerne la cause de ces déchirements, rappelons nous les leçons de sagesse que nous offrent les trois singes (dont l'un se cache la bouche, l'autre se voile la vue et le troisième se bouche les oreilles) de la légende chinoise et dont, plus que jamais, nous devons nous inspirer aujourd'hui : 1 - « N'écoute pas ce qui te mène à de mauvaises actions. », 2 - « Ne regarde pas les mauvaises actions comme quelque chose de naturel » et 3 - « Ne parle pas mal sans fondement ». Alors, posons nous la question de savoir si un tel événement mérite de telles déchirures ! Les titres et les circonstances de leur attribution seront vite oubliés, seuls subsisteront les peuples et les rapports qu'ils entretiennent entre eux.

A lire aussi

Les échéances électorales s’approchent et les nouvelles coalitions partisanes ont commencé à

16/06/2019 15:59
3

Depuis quelques années, les réseaux sociaux ont commencé à devenir un vivier d’ambassadeurs pour des

14/06/2019 19:59
0

Les élections du bâtonnier de l’Ordre national des avocats approchent à grands pas. A peine un mois

13/06/2019 19:59
1

C’était le 11 juin courant que le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) a annoncé, dans un

12/06/2019 19:59
2

Newsletter