alexametrics
A la Une

USS Arlington: Un navire américain en Tunisie

Temps de lecture : 4 min
USS Arlington: Un navire américain en Tunisie


Le navire de guerre USS Arlington a accosté mercredi dernier au port de la Goulette et y restera pendant quelques jours. Provenant de la Virginie aux Etats-Unis, le USS Arlington (LPD-24) fait partie de la 6ème flotte de la marine américaine opérant dans la mer méditerranée et s’ajoute à plus de 40 autres navires, 175 avions et une équipe de 21 mille personnes. Un navire impressionnant dont nous avons fait la découverte lors d’une visite à bord.


C’est dans le cadre d’une coopération conjointe entre les forces navales tunisiennes et américaines que le USS Arlington est amarré au port de la Goulette, dans la banlieue nord de la capitale. Une coopération sous forme de formation et d’exercices militaires qualifiés par la partie américaine de solides, relevant la confiance établie entre les deux pays ainsi que le professionnalisme des forces armées tunisiennes. La Tunisie fait, en effet, partie de plusieurs destinations dans la Méditerranée qui accueilleront le USS Arlington. Un tour qui devrait durer 7 mois avant de retourner aux Etats-Unis. 

 

Mis en service le 8 février 2013, ce quai de transport amphibie de la classe San Antonio pèse 28 mille tonnes et mesure 208 mètres de long et 32 mètres de large. Le navire comporte à bord 1000 membres d’équipage répartis entre 400 relevant de la marine des Etats-Unis (US Navy) et 600 relevant du corps des marines américains (US Marine Corps) capables de mener des opérations sur le terrain.

 

Dès l’entrée et à première vue, ce sont les véhicules blindés servant de moyens de transport des troupes des marines qui attirent l’attention. Des dizaines de véhicules stationnant au premier étage et gardés par des experts du corps des marines américains.

 

 

Passant à la 2ème aire de stockage principale parmi 3 à bord du navire, nous apercevons les véhicules militaires amphibies. Des véhicules dotés d’une technologie de pointe dont l’ensemble pèse 100 tonnes.

 

Sur le toit du navire, nous trouvons 8 hélicoptères de type Bell AH-1 Cobra, appelé aussi HueyCobra, SeaCobra ou encore Viper. Il s’agit d’un hélicoptère d’attaque qui est remplacé, de nos jours, par l’AH-64 Apache par l’armée américaine mais toujours utilisé par l’US Marine Corps.

Avec ces hélicoptères, les pilotes américains s’entraînent dans l’espace aérien tunisien jour et nuit en vue de perfectionner leurs compétences consolidant, selon le capitaine du navire, Paul Lanzilotta, le partenariat tuniso-américain.

 

Outre le renforcement des liens bilatéraux en termes de collaboration militaire, la mission de l’USS Arlington (LPD-24) est de conforter la confiance entre les deux pays en conduisant des opérations et des exercices militaires en toute sécurité et sûreté. Les forces navales tunisiennes et américaines sont, également, capables de communiquer verbalement par le biais des radiocommunications entre les navires.

 

C’est, de surcroît, dans le cadre du partage des idées, des expériences et des tactiques et techniques classiques que l’USS Arlington a accosté à la Goulette. Le but ultime, toujours d’après Lanzilotta, est de devenir interopérables.

L’USS Arlington peut, par ailleurs, outre ses missions militaires, intervenir en cas de catastrophes naturelles à l’instar des inondations, des tremblements de terre ou encore des incendies.

 

Avant même son arrivée, l’USS Arlington (LPD-24) a déclenché une controverse. Des voix se sont élevées rejetant l’intervention américaine dans les affaires sécuritaires de la Tunisie allant jusqu’à prétendre que les Etats-Unis visent à implémenter une base militaire sur notre territoire. Des soupçons qui ont été amplifiés par un article du New York Times affirmant une collaboration militaire entre la Tunisie et les Etats-Unis, en février 2017, lors d’une opération menée contre Al Qaïda. Le corps de marines américains et les soldats tunisiens auraient combattu sur les frontières ouest de la Tunisie et des drones de surveillances américains non armés ont effectué des missions de reconnaissance depuis la principale base aérienne tunisienne à l’extérieur de Bizerte, chassant les terroristes susceptibles de chercher à s’infiltrer à travers la frontière avec la Libye et d’autres régions.

 

Depuis la Révolution de 2011, les Etats-Unis ont fortement contribué au renforcement de la sécurité en Tunisie, fournissant les équipements nécessaires à la police et à l’armée et formant les forces sécuritaires aux techniques de contre-terrorisme. Les aides militaires américaines à la Tunisie ont, d’ailleurs, augmenté de 30% en 2017 par rapport à 2016 pour atteindre 205,4 millions de dollars.

 

 

Boutheïna Laâtar

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Famous Corona
| 25-03-2019 19:04
La Tunisie ne cesse de tourner le dos à la Russie (à part quémander des touristes!) de crainte de mécontenter le gourou USA, à l'opposé de la voisine Algérie, qui n'a aucune crainte du méchant loup, a bâti la 2ème armée du monde arabe en se fiant plus à la technologie militaire russe, qui ne cesse de rafler des marchés y compris des pays alliés traditionnels des USA et autres membres de l'OTAN, grâce à une industrie à la fois innovante, performante, fiable et moins coûteuse pour ne citer que les système anti-missiles S400 et S500 (réservé à la Russie), le tank Armata (reconnu meilleur au monde), les avions de chasse Sukhoï et Mig qui défient toute concurrence en terme de manoeuvrabilité et systèmes d'armes, le meilleur hélicoptère d'attaque au monde le KA50 etc... La Tunisie devrait revoir sa stratégie d'acquisition de matériels militaires avec pour objectif d'optimiser compte tenu des ressources limitées du pays, au lieu d'acheter américain, réputé trop cher, coûteux à l'entretien et peu adapté à certaines conditions, donc peu compétitif. Ce n'est plus un secret que les US dominent le marché par la pression politique qu'ils exercent sur leur "clients", à l'exception de certains pays tel que l'Algérie, qui rejette tout chantage quel qu'en soit la nature!!!

Gg
| 25-03-2019 16:30
Merci pour cette partie de votre commentaire:
"l'Algérie , n'aboutira au chaos qu'à cause du peuple algérien et cela dégénera de l'intérieur sans que personne n'intervienne : ni Israel, ni les Usa ou la France ni même la Tunisie...
Dieu nous en préserve et longue vie à l' Algérie !"

C'est la première fois que je lis un commentaire objectif sur un sujet aussi sensible!

tounsi blid
| 25-03-2019 13:00
le bahrein achète DIX hélicoptères AH1 Z VIPER pour 250 Millions de dollars alors que nous ,
nous achetons 24 Kiowas et 8 Blackhawks et les roquettes HYDRA et missiles AGM 114 HELLFIRE pour 1 MILLIARD de dollars
(soit 40 AH1 Z VIPER )

Quand on connait la capacité d' un AH1 VIPER , véritable hélicoptère de combat polyvalent pouvant engager des chars, des pièces d'artillerie mais aussi des hélicoptères légers et des avions volant à basse altitude on se dit qu'on s'est fait rouler avec des hélicos civils en mode militaire !!!!
pour ce qui est du complot des usa qui voudrait détruire l' Algérie : faut pas se monter des films
l'algérie , n'aboutira au chaos qu'à cause du peuple algérien et cela dégénera de l'intérieur sans que personne n'intervienne : ni israel, ni les usa ou la France ni même la diabolique tunisie qui accueille , avec le maroc des bases de drones us et peut être à l'avenir ,des avions de chasse F 16 et F 15 ......
Ces mauvais Américains seront peut être obligés
d'intervenir pour stopper la répression sanglante d'une Armée qui tient à garder les rênes et à montrer au peuple qui commande !!!!!!!
Dieu , nous en préserve et longue vie à l' Algérie !

veritas
| 25-03-2019 09:50
Je l'espère pas comme beaucoup d'autres sauf bien sûr les khwanjias qui attendent que l'algerie Sombre dans le chaos,les Algériens ne doivent pas tomber dans le piège comme l'ont fait les tunisiens qui ont contribué et aidé les puissances étrangères ennemis a sombrer le pays dans le chaos le plus totale avec la complicité de traîtres et de vendu de tout bords .
Que le bon dieu sauvegardera l'algerie ,j'espère que la Tunisie ne soit pas complice d'un éventuel chaos qui se trame contre l'algerie Comme l'a été contre la Libye de Kadhafi la Tunisie a offert son sol son espace maritimes et aériens a ceux qui ont détruit la Libye .
La Tunisie paye les frais de ses bêtises jusqu'à ce jour si elle commet la même connerie contre l'algerie Bonjour les dégâts et les algériens se vengeront tôt ou tard .

Supertramp
| 25-03-2019 09:35
Mis en service le 8 février 2013, ce "quai" de transport amphibie ....C'est quoi ce "quai"

tounsi blid
| 25-03-2019 08:05
Ce navire fait parti de la 6 EME flotte Américaine
qui compte prés de 25 Navires dont un porte avions.......
IL ne transporte que huit cobras viper, Quatre sikorky stallion à deux hélices,et une vingtaine de huey venom (version reboosté avec turbine de 15.000 Chevaux pour aider les rotors )
autant dire que l'aviation tunisienne avec ses huit blackhawks et ses 24 Kiowas sont largement sous équipés et qu'ils leurs faut bien deux semaines jusqu' au 5 Avril pour leurs apprendre à s'en servir face à d'autres hélicos hostiles!
pour les pilotes tunisiens, c'est Noel avant l'heure ! la technologie nécessite des formations poussées sur le terrain !
Et nos amis anglais qui vont nous évaluer et nous observez
" god save the queen " by the "african lions " !

beni hilal
| 25-03-2019 06:50
Essaye plutôt de dire Algérie.
Les protestations en Algérie, intrigue les yanks. Et puis, depuis la Tunisie. ils ne sont plus qu'a un jet de cailloux de notre voisin de l'ouest.
Imaginez un peu. Le Maroc à l'oust et la Tunisie à l'est. Le Mali et le Niger au sud en proie à une guerre sanglante avec Boko Haram. L'Algérie est littéralement encerclée par l'Otan . On ne compte pas ici la Libye, complètement détruite ni la Maurétanie qui est aussi une poudrière et ou les noirs, CAD le peuple originaire est considéré comme esclave. Les blances étant d'origine Arabe. Seulement voilà, les Tunisiens, les Algériens et les Marocains souffrent d'un vice méconnu du reste du monde. En effet, ces trois pays ne font qu'un. Si on attaque l'un d'eux, les citoyens - je dis bien citoyens- des 2 autres pays prendront aussitôt les armes. à titre d'exemple flagrant.
'? Marseilles, pendant la coupe du monde, les hooligans Anglais ont attaqué les supporters Tunisiens et puis tout d'un coup il y avait des Algériens et des Marocains qui leur faisaient face aussi. Le tout spontané .

tounsi blid
| 24-03-2019 22:56
l' USS Arlington , avec ses 80 ( uh1 cobras et huey viper ) surarmés ,ses pilotes expérimentés , et surtout ses missiles tactiques tomahawks et sa force Blindé de prés de 1000 Marines équipés de véhicules blindés amphibie dernière génération peut venir à bout de l'Armée Tunisienne en trois jours grand max ( par ko technique EN UNE NUIT !!! )
le tout se faisant à distance dans un premier temps , pour anéantir les aéroports et avions de chasse et les plus grandes casernes et centre de transmissions , ensuite les hélicos arrivent pour parfaire le boulot au plus prés du terrain et enfin le navire vomi ses véhicules amphibies et voilà les marines à carthage
land !!!!
je ne vous dis pas si une dizaine de F 18 HORNET passent par là en renfort pour asseoir la suprématie aérienne juste avant les tomahawks pour faciliter le débarquement !!!!!!!

on a raison de se mettre bien avec la superpuissance qu'est l' Amérique ! nos militaires ne peuvent en sortir que grandis et meilleurs !

Le vaillant
| 24-03-2019 21:05
Quelle coïncidence est l'arrivée de ce bâtiment de guerre avec la tenue du sommet arabe.
Cela laisse beaucoup à réfléchir non?

jemjem
| 24-03-2019 20:30
On dit pont et non toit comme barraket essahel !!!!

A lire aussi

Les signaux envoyés par la présidence sont assez

25/02/2020 19:59
0

c’est vers l’Italie qui dénombre en ces derniers jours plus de 72 nouveau cas d’infection avec 5

24/02/2020 19:59
3

Des revenus boursiers en hausse, mais un marché qui ne suit pas avec des indices sectoriels en

23/02/2020 15:59
0

Un fonds de commerce qui peut s'avérer

21/02/2020 19:59
30

Newsletter