alexametrics
Communiqués

TELNET Holding signe un accord avec le groupe japonais FUJI IMVAC pour la fabrication des drones

TELNET Holding signe un accord avec le groupe japonais FUJI IMVAC pour la fabrication des drones

Le Groupe TELNET Holding signe un accord avec le groupe japonais FUJI IMVAC pour la fabrication des drones,

entame la conception et la fabrication du premier nanosatellite tunisien « CHALLENGE ONE » pour 2020

et lance le projet Sfax Aerospace Valley qui va employer 500 ingénieurs

 

Sfax, le 25 Avril 2018

A l'occasion du séminaire international organisé à Sfax sous le thème « L'Espace : nouvel horizon pour l'entreprenariat », le Groupe TELNET Holding a signé un accord avec le groupe japonais FUJI IMVAC, spécialisé dans la fabrication des drones. L’objectif est de lancer un écosystème inédit en Tunisie pour concevoir et développer des drones par des ingénieurs tunisiens. Le groupe japonais se chargera des phases de marketing, de la formation ainsi que des transferts de compétences.

 

 

Dans ce cadre, le technopole de Sfax a accueilli le jour même la cérémonie du lancement du projet "Sfax Aerospace Valley" qui installera une unité de recherche dédiée aux technologies de l'espace avec une capacité d’employabilité de 500 ingénieurs dans un objectif de fabriquer des drones tunisiens et de lancer à l’horizon 2020 le premier nanosatellite tunisien « CHALLENGE ONE », dont les composants ont été dévoilés à cette occasion.

Il importe de noter que le séminaire « l'Espace : nouvel horizon pour l'entreprenariat », qui se déroule les 25 et 26 Avril 2018 à la ville de Sfax, est organisé par le groupe TELNET en partenariat avec le technopôle de Sfax et l'UTICA régional de Sfax, et avec la participation du groupe "Aerospace Valley Toulouse".

 

 

Au menu de ce séminaire inédit, cinq plénières consacrées à des sujets les uns aussi importants que les autres. A savoir l'écosystème et la formation, l’IOT par satellite, l'observation de la terre par satellite, les potentialités de financement et de coopération autour des activités spatiales ainsi que l'observation de la terre par drones et leurs caractéristiques techniques.

Par ailleurs, il importe de rappeler que l'intérêt du Technopole de Sfax et du groupe TELNET Holding pour les technologies de l’espace ne date pas d'aujourd'hui. En août 2017, ils avaient déjà signé un protocole de partenariat ayant pour objet l’implémentation d’un centre d’ingénierie pour les microsatellites au Technopole de Sfax.

 

 

 

Lors de la dernière visite d'Etat du président français en Tunisie (31 Janvier au 1er Février 2018), un accord de coopération tripartite avait déjà été signé entre Aerospace Valley Toulouse, le Technopole de Sfax et TELNET Holding, dont le directeur général est Mohamed Frikha.

Cet accord de coopération spécifie les axes de collaboration, les processus et le plan de développement de la filière nanosatellite en Tunisie. TELNET mettra à disposition des ressources qualifiées aux Technopole de Sfax et Aerospace Valley Toulouse, pour assurer la coordination et le pilotage des projets du présent protocole.

 

Communiqué

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

KARRAY
| 29-04-2018 00:10
Le projet est bon puisque Mr Frikha engage Telnet.

Sauf qu' il est réalisé avec l'argent des actionnaires de syfax Airlines qui eux ont tout perdu , l argent des salariés non payés, l argent du contribuable tunisiens ( Shell est payé ?!!)
Cette histoire me rappelle l histoire d homme d affaire actuellement en prison.
J espère pour Mr Frikha qu' il sera toujours la pour les élections 2019 et qui il sera élus afin d'éviter le procès.
Si non il doit commencer à penser comment s'en sortir,
Il doit aussi réfléchir à trouver un pays qui va l accueillir.

Mr Frikha bon courage et bonne continuation.

Gg
| 28-04-2018 18:01
Il n'est pas courant de lire de pareilles bonnes nouvelles, bravo!

Imad
| 28-04-2018 12:32
Encore une fois Fakhfakh donne la preuve qu il est un homme d affaires competent et un grand patriote.....la preuve n en deplaise a ces jaloux qui portent une haine viscerale a tous ceux qui reussissent....la caravane passe ...les chiens aboient

A lire aussi

Le nouveau fournisseur d’accès Internet en Tunisie, baptisé BEE, sera officiellement lancé pendant

15/12/2018 15:55
0

Consciente de l’importance des startups dans la dynamisation de l’économie et leur rôle dans la

13/12/2018 15:19
0

La turbine à gaz et l’alternateur de la Centrale Electrique à Cycle Combiné de Radès « C » ont été

12/12/2018 15:15
0

Vingt ans c'est l'âge de la maturité. Présente sur le marché tunisien depuis le 8 décembre

12/12/2018 14:47
0

Newsletter