Tataouine - Les manifestants incendient les districts de la Garde nationale et de la police

Businessnews.com.tn | publié le 22/05/2017 13:56

 

Nous avons appris de source sécuritaire digne de foi, aujourd’hui, lundi 22 mai 2017, que la situation a dégénéré à Tataouine et que les forces de sécurité se sont retirées. En effet, les manifestants ont incendié le district de la Garde nationale et le district de la police.

 

Ils ont également mis le feu dans les pneus, causant ainsi beaucoup de dégâts matériels dans la ville. La même source nous confirme que l’armée assure la protection des grands établissements, sauf que la situation semble hors de contrôle pour l’instant.

 

M.G

Tataouine - Les manifestants incendient les districts de la Garde nationale et de la police

publié le 22/05/2017 13:56

 

Nous avons appris de source sécuritaire digne de foi, aujourd’hui, lundi 22 mai 2017, que la situation a dégénéré à Tataouine et que les forces de sécurité se sont retirées. En effet, les manifestants ont incendié le district de la Garde nationale et le district de la police.

 

Ils ont également mis le feu dans les pneus, causant ainsi beaucoup de dégâts matériels dans la ville. La même source nous confirme que l’armée assure la protection des grands établissements, sauf que la situation semble hors de contrôle pour l’instant.

 

M.G

Commentaires (26) Commenter
Quand les anciens BOP de Ben Ali se mettent à citer du Kennedy...
Simon
| 23-05-2017 14:04
...Les signes, c'est certain :-)

Je suppose que les jeunes américains des années 60 se jetaient dans le golfe du Mexique pour aller travailler en Amérique latines au moment où Kennedy faisait cette citation ? Ou qu'ils venaient de sortir d'une période de 60 ans de dictature abjecte ?

Quand l'état est juste et redistribue, que c'est du donnant donnant, là cela marche. Il remportera l'adhésion.

ça fait 60 ans que cet état n'a strictement rien fait pour le sud, tout en pompant la richesse de son sous-sol.

Du donnant-prenant pendant 60 ans....Combien de temps encore ?

Et la plus grande partie de cette richesse EST EXPORTEE sans que l'on sache même combien! Sans compteur et dans l'opacité la plus totale.

C'est une honte et il n'y a que des tordus de la pire espèce pour la défendre.

La base de toute relation, c'est la réciprocité. Sinon, remballez votre état qui n'a rien apporté d'autre que la matraque, l'oppression, la torture.

Je n'approuve pas la destruction des bien, mais je désapprouve encore plus la destruction des vies humaines par l'Etat. Autant ne pas avoir d'état qu'avoir un état criminel.
0 + 0 = la tete a shimon
HatemC
| 23-05-2017 12:21
Pauvre cloche ambulante .... Tu attends tj les subsides au lieu de construire ... Pauvre tâche ... Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous .... Mais demandez vous ce que vous pouvez faire pour votre pays .... Eh oui bougre d'imbécile ... L'assisté ... HC
Qui va réparer les dégats?
DHEJ
| 23-05-2017 09:51
Le F.M.I comme c'est elle qui supporte la REPSONSABILITE CIVIL!
Brûler les brûleur !
Moi
| 23-05-2017 08:20
Les gens qui brûlent des deniers publics, sans aucun état d'âme, n'aiment pas le pays, il faut les détruire avant qu'ils détruisent l'état.
Solidarité avec nos forces de l'ordre.
Ahmed
| 23-05-2017 08:15
La Troïka cherche l'irakisation de la Tunise.
Dire plus haut ce que la majorite pense plus bas....SILENCIEUSEMENT.
L'insulaire
| 23-05-2017 00:39
Au Gouvernement et a l'Autorite du pays:
SVP,sauvez le pays du desastre tant qu'il est encore pas trop tard.
SVP,laissez vos QUERELLES de cote et PENSEZ avant tout a l'INTERET du pays et de LA NATION,de LA POPULATION pour qui le pays est tres CHER.
SVP,la saison TOURISTIQUE est aux portes du pays,les emplois ( hotels,restaurants,transports,les boutiques dans tous LES SOUKS du pays,les artisans et j'en passe ) et avant tout et surtout L'IMAGE du pays,SA SECURITE.....
FAITES QUELQUE CHOSE.
La peine capitale pour les coupables !
Alexandre Dumas
| 22-05-2017 23:01
y compris les commanditaires de ses troubles pour crimes de trahison et soulèvement contre l'état et la nation !!!
La cause de la crise en une seule formule
Simon
| 22-05-2017 20:41
Ce qu'apporte l'Etat "Tunisien" à Tataouine

divisé par

Ce qu'apporte Tataouine à l'Etat "Tunisien"

Ce rapport tend vers 0 et reste à 0 à plusieurs chiffres après la virgule.

Voilà la cause de l'explosion : le manque d'équité et de justice.

Personne n'
La faute au developpement du lac de Tunis
G&G
| 22-05-2017 19:28
Je l'avais crié il y a dix ans. Le développement du Lac de Tunis est une bombe à retardement. Tot ou tard les régions interieures se révolteront contre ce développement à deux vitesses. Ce jour là est arrivé. Le tour est à venir pour la santé à deux vitesses et l'enseignement à deux vitesses. On oublie toujours que les jeunes est une bombe inéluctable. C'est un rouleau compresseur qui passera par dessus des décisions édictées par le FMI. L'unique solution est de chasser les vieux clous rouillés de l'administration pour embaucher les jeunes.
@apolitique et si lié à des enjeux de pouvoir
Nephentes
| 22-05-2017 19:24
apolitique, oui, en apparence.

Mais terriblement liés à des enjeux de pouvoir :

Enjeux de la prééminence du système socio-économique du trabendo, devenu pilier du fonctionnement de la région.

Ennahdha, et notamment trois élus locaux, sont étroitement associés aux barons locaux.

Les barons du trabendo financent le mouvement et peut être même le téléguident.

On serait alors passé à un degré de dangerosité supplémentaire : l'état informel, mafieux, se substituerait de plus en plus à l'Etat officiel.

Le gouverneur précédent , un homme courageux et déterminé, l'avait constaté et informé le pouvoir central.

Les barons locaux sont des notables respectés entretenant des liens solides avec les tribus et clans armés de l'autre côté de la frontière.

Je souligne à nouveau le caractère sécessionniste de ce mouvement, lié à des ambitions politiques des barons de la contrebande.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration