alexametrics
Sur les réseaux

Salim Ben Hamidane se rappelle de la présomption d’innocence quand il s’agit de terrorisme

Salim Ben Hamidane se rappelle de la présomption d’innocence quand il s’agit de terrorisme

 

 

Comme plusieurs dirigeants du parti Irada, l’ancien ministre et actuel avocat parisien Salim Ben Hamidane est monté aux premiers rangs pour défendre les suspects de l’affaire de Regueb. Une grosse affaire où se mélangent suspicions de terrorisme, suspicions de pédophilie, esclavage, endoctrinement, et ce selon les propos mêmes du ministère de l’Intérieur et du ministère de la Femme et de la famille et les premiers éléments fournis par le parquet.

Ne se rendant même pas compte qu’il tombe dans ses propres contradictions dans un seul texte, Salim Ben Hamidane a publié ce matin un nouveau post Facebook (le 3ème en quelques heures) dans lequel il dit la chose et son contraire. S’agissant des suspects dans cette grave affaire, Salim Ben Hamidane estime qu’il est grave de porter ce type d’accusations et de diaboliser les suspects, ce qui est contradictoire avec la présomption d’innocence. Il estime que cette affaire a été montée de toutes pièces par le journaliste Hamza Belloumi dans un objectif de diversion politique pour que le public ne s’occupe plus des affaires de corruption. Dans ce même post Facebook où il parle de présomption d’innocence, Salim Ben Hamidane accuse (sans preuves) le même Hamza Belloumi et une mystérieuse chambre d’opérations d’avoir truqué une vidéo contre son président Marzouki. L’affaire est pourtant devant la justice qui ne s’est toujours pas prononcée dessus. Dans ce même post, il met une image de Marouen Mabrouk et l’ancien ministre Mabrouk Kourchid en évoquant la corruption, alors qu’il n’y a aucun tribunal qui les a condamnés. Mieux encore, Marouen Mabrouk a même été disculpé dans plusieurs affaires.

Pourquoi la présomption d’innocence serait-elle valable quand il s’agit de terroristes, mais pas valable quand il s’agit d’un journaliste-vedette (à l’idéologie opposée à celle de Ben Hamidane) ou encore à un ancien parent de l’ancien régime ? Ainsi va la logique de Salim Ben Hamidane et de plusieurs autres dirigeants de Irada. Il n’y a point de terrorisme que dans nos têtes, la corruption est partout sauf dans nos têtes !

R.B.H


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

Citoyen_H
| 04-02-2019 19:38
Ces enfoirés sont des accidents biologiques, des erreurs de la nature, des frustrés complexés dotés d'un instinct animal qui régit la mare d'égout située sous leur calotte crânienne.
Qu'ils s'estiment déjà heureux d'avoir l'apparence de bipèdes.
Salutations


Justinia
| 04-02-2019 17:55
Présomption d'innocence? en tout cas ces petits ont été violés.Mr.,vous n'avez pas honte *** surtout qu'il s'agit d'enfants.Savez vous Mr. que le viol est un crime?Alors vous défendez des criminels parcequ'ils sont islamistes comme vous?Nous savions déjà quel islam vous voulez importer.Comment peut on être répugnant à ce point?Et n'oubliez pas que Dieu ne vous le pardonnera jamais.

dalel
| 04-02-2019 15:05
avocat parisien, on se demande avec quelle langue il communique avec les français?

abouali
| 04-02-2019 14:16
Il ne faut plus se faire le relais des divagations infâmes de ces individus et de leurs gourou. Marzouki, Daïmi, Ben Hmidane sont véritablement la lie de la société. Ils salissent et avilissent la notion même de tunisianité et ne méritent ni attention ni égard. Ce sont des personnages nauséabonds qu'il faut ignorer totalement !

Citoyen de Tunisie
| 04-02-2019 13:29
Mais pourquoi tous ceux des partis de Moncef Marzougui sont-ils si brillantissimes ?

MFH
| 04-02-2019 12:34
Ben Hmidène. Ce nom renvoie à l'affaire BTL. Une escroquerie monumentale, ... jusqu'à preuve du contraire.

Bourguibiste nationaliste
| 04-02-2019 11:38
On ne peut être vraiment avocat et islamiste: c'est une contradiction qui n'échappe pas aux Tunisiens.

A lire aussi

Olfa Youssef a affirmé qu’elle a été invitée à remettre le prix du meilleur scénario mais que les

17/06/2019 11:48
10

Même si tu es contre l’amendement de la loi électorale et même si tu ne rates pas une occasion pour

17/06/2019 10:17
2

Plusieurs messages ont été adressés à des papas célèbres qui ont quitté ce monde, afin de leur

16/06/2019 18:40
5

" élaborées sur mesure pour s’opposer aux fraudeurs et aux escrocs".

16/06/2019 13:00
13

Newsletter