Omar S’habou : Le budget 2018 est un budget de tromperie et de félonie

Businessnews.com.tn | publié le 04/12/2017 21:11

 

L’ancien fondateur de Nidaa Tounes, Omar S’habou, a fait parvenir en ce lundi 4 décembre 2017, une vidéo à Business News dans laquelle il fustige le budget de l’Etat pour l’année 2018 qu’il qualifie de trompeur et de dangereux.

 

« L’endettement de la Tunisie a atteint un degré dangereux et effrayant. Le ministre des Finances a annoncé que le budget de l’an prochain est estimé à 36 milliards de dinars et les rentrées ont été estimées à 26 milliards de dinars ce qui nous fait un déficit de 10 milliards de dinars, ce qui n’augure rien de bon pour le pays.

milliards seront couverts par un prêt intérieur et 2 autres milliards par le FMI ou les institutions financières affiliées au FMI. D’où vont venir les autres 3 millions ?

Le ministre des Finances dit qu’on aura recours au marché financier libre qui prête à des taux exorbitants quand il daigne le faire, surtout pour les pays qui ont des difficultés comme la Tunisie en ce moment.

 

Nous avions en effet l’habitude d’être solvables et nous avions, grâce à la tradition bourguibienne, honoré nos dettes en temps et en heure, une tradition qui a duré jusqu’au 14 janvier. De plus, cet argent ne va pas au développement, 9 milliards de dinars serviront à payer la dette, si nous arrivons toutefois à rassembler toute la somme.

 

Jusqu’à quand cela va-t-il durer, surtout avec un tel taux de croissance ? Un jour nous ne pourrons ni rembourser ni emprunter ! C’est cette vérité que je veux dire aux Tunisiens. Un Tunisien sur trois vit sous le seuil de la pauvreté et le gouvernement d’union nationale est pire que la Troïka, car il s’était engagé à relever le pays et à dire la vérité aux Tunisiens, au lieu de cela il les a trahis et menés en bateau.

 

Le chef du gouvernement dit qu’on va réaliser un taux de croissance de 3%, chiffre estimé irréalisable par les experts. Nous construisons donc un budget sur un mirage ! Il dit aussi que l’investissement extérieur a augmenté de 12%, ce qui est faux car calculé en dinars au lieu de le faire en euros, il a aussi dit que la conférence Tunisia 2020 a été l’occasion d’avoir des promesses d’investissement de 36 milliards de dinars dont 15, selon le chef de l’Etat, transformés en projets.

Où sont-ils ? Il n’en est rien !

 

Pareil pour le tourisme, on dit que le nombre de touristes a augmenté, d’accord mais les revenus ont-ils augmenté pour autant ? C’est la troisième tromperie. En mai dernier, le chef du gouvernement d’union nationale a envoyé une lettre en catimini au FMI dans laquelle il s’est engagé à libérer 20 à 25 mille postes dans la fonction publique et à geler les augmentations jusqu’en 2020 ainsi que les recrutements… Nous vivons en ce moment les impacts et les retombées de ces engagements pris unilatéralement et sans avoir consulté personne…

Les billets de banque sont du papier et non de l’argent ! Ce gouvernement imprime des papiers sans qu’il n’y ait de contrepartie pour leur donner de la valeur. 11 milliards de dinars ne sont que du papier ce qui est très dangereux car l’argent qui circule dans le pays est supérieur aux produits offerts. Il s’avère que les produits deviennent plus chers et donc inaccessibles au point d’imposer à l’Etat d’imprimer encore plus de billets et nous arriverons au point de devoir remplir un couffin d’argent pour acheter une botte de persil… ».

 

Omar S’habou : Le budget 2018 est un budget de tromperie et de félonie

publié le 04/12/2017 21:11

 

L’ancien fondateur de Nidaa Tounes, Omar S’habou, a fait parvenir en ce lundi 4 décembre 2017, une vidéo à Business News dans laquelle il fustige le budget de l’Etat pour l’année 2018 qu’il qualifie de trompeur et de dangereux.

 

« L’endettement de la Tunisie a atteint un degré dangereux et effrayant. Le ministre des Finances a annoncé que le budget de l’an prochain est estimé à 36 milliards de dinars et les rentrées ont été estimées à 26 milliards de dinars ce qui nous fait un déficit de 10 milliards de dinars, ce qui n’augure rien de bon pour le pays.

milliards seront couverts par un prêt intérieur et 2 autres milliards par le FMI ou les institutions financières affiliées au FMI. D’où vont venir les autres 3 millions ?

Le ministre des Finances dit qu’on aura recours au marché financier libre qui prête à des taux exorbitants quand il daigne le faire, surtout pour les pays qui ont des difficultés comme la Tunisie en ce moment.

 

Nous avions en effet l’habitude d’être solvables et nous avions, grâce à la tradition bourguibienne, honoré nos dettes en temps et en heure, une tradition qui a duré jusqu’au 14 janvier. De plus, cet argent ne va pas au développement, 9 milliards de dinars serviront à payer la dette, si nous arrivons toutefois à rassembler toute la somme.

 

Jusqu’à quand cela va-t-il durer, surtout avec un tel taux de croissance ? Un jour nous ne pourrons ni rembourser ni emprunter ! C’est cette vérité que je veux dire aux Tunisiens. Un Tunisien sur trois vit sous le seuil de la pauvreté et le gouvernement d’union nationale est pire que la Troïka, car il s’était engagé à relever le pays et à dire la vérité aux Tunisiens, au lieu de cela il les a trahis et menés en bateau.

 

Le chef du gouvernement dit qu’on va réaliser un taux de croissance de 3%, chiffre estimé irréalisable par les experts. Nous construisons donc un budget sur un mirage ! Il dit aussi que l’investissement extérieur a augmenté de 12%, ce qui est faux car calculé en dinars au lieu de le faire en euros, il a aussi dit que la conférence Tunisia 2020 a été l’occasion d’avoir des promesses d’investissement de 36 milliards de dinars dont 15, selon le chef de l’Etat, transformés en projets.

Où sont-ils ? Il n’en est rien !

 

Pareil pour le tourisme, on dit que le nombre de touristes a augmenté, d’accord mais les revenus ont-ils augmenté pour autant ? C’est la troisième tromperie. En mai dernier, le chef du gouvernement d’union nationale a envoyé une lettre en catimini au FMI dans laquelle il s’est engagé à libérer 20 à 25 mille postes dans la fonction publique et à geler les augmentations jusqu’en 2020 ainsi que les recrutements… Nous vivons en ce moment les impacts et les retombées de ces engagements pris unilatéralement et sans avoir consulté personne…

Les billets de banque sont du papier et non de l’argent ! Ce gouvernement imprime des papiers sans qu’il n’y ait de contrepartie pour leur donner de la valeur. 11 milliards de dinars ne sont que du papier ce qui est très dangereux car l’argent qui circule dans le pays est supérieur aux produits offerts. Il s’avère que les produits deviennent plus chers et donc inaccessibles au point d’imposer à l’Etat d’imprimer encore plus de billets et nous arriverons au point de devoir remplir un couffin d’argent pour acheter une botte de persil… ».

 

Omar S'habou
Commentaires (36) Commenter
Bravo Amor shabo
BABAMOMES
| 06-12-2017 20:49
Je ne peux qu applaudir le courage de cet homme qui étalé toute la vérité et rien que la verite sur la situation explosive de notre pays
Nous le savions, Monsieur Shabou....
je dis la vérité
| 05-12-2017 20:03
Tout ce que vous dites, nous le vivons.

La Tunisie "démocratique" est entre de bonnes mains.
Le scénario de la Grèce est proche.
Omar Shabou reste un de nos meilleurs hommes politiques
M.Naji
| 05-12-2017 19:05
Omar Shabou n a jamais couru derriere les postes,pourtant toutes les portes lui etaient ouvertes,il est reste fidele a ses principes d honnetete au service de l Etat et des prochaines generations.Il est loin mais tres loin des manoeuvres et des coups tordus,il est fier de son independance et de sa liberte de decision,il a ete et il est toujours ce qu il est depuis les bancs du college Sadiki.Avec beaucoup de respect et de consideration je reste fidele a ces principes.
critiquer, facile, !
aboulghaieb
| 05-12-2017 18:55
omar, as-tu donné une seule mesure de rechange? non!
ta gestuelle et ton ton bourguibien n'apportent rien de constructif
tout le monde a compris: tu es un aigri et un dépité de n'avoir pas obtenu de portefeuille à ta mesure
tu espérais même la primature!
un conseil: cache-toi!
On ne vit qu'une fois : Cette fois ci c'est moi et la prochaine fois c´est toi, promi?
Microbio.
| 05-12-2017 16:25
Il se peut aussi que Mr. BCE va accorder à Mr. Gannouchi le soutien absolu pour devenir président en 2019. Alors cette fois c´est moi et la prochaine fois c´est toi ( en ca de mort, mon fils il est encore là), au détriment de la nation tunisienne?
https://www.youtube.com/watch?v=syAkdb_TDyo
Hannibal
| 05-12-2017 15:51
Suivez ce reportage pour mieux comprendre
Réponse à Mr Lotfi Mzid
SELIM
| 05-12-2017 15:48
Cher Monsieur, Je vous remercie de me donner l'occasion de préciser ce qui suit : Je ne signe pas avec un pseudonyme et je milite sur le forum de ce site depuis 2011 et avec le même prénom, je ne suis l'obligé de personne et je n'écris que sous les injonctions de ma conscience qui est elle même uniquement inspirée par ce qu'elle pense être l'intérêt de ce pays. Si je défends BCE ? Oui et je le revendique sans détour car je souscris généralement à ses analyses et je respecte son sens de l'Etat. Toutefois je n'ai jamais hésité à le critiquer, et dans ce forum même, quand je le crois utile. Shabou ? J'avoue que cet individu m'avait déjà donné la nausée quand il avait voulu se présenter à la place de BCE sous prétexte de problèmes graves de santé de ce dernier. La suite de ses déclarations ne m'ont pas fait changer d'avis sur lui dont cette dernière et pitoyable vidéo. Ses arguments ne tiennent pas debout er sont spécieux, même si la situation économique est difficile. Mais de là à en profiter pour dresser un tableau aussi noir et avec des termes aussi insultants pour les gouvernants...Comment voulez-vous donc que je ne dise pas que c'est nul ??
Nabar?
rami sassi
| 05-12-2017 15:43
ca y est les propagandistes camouflés sous des faux noms se déchaînent! Ils ont recu l'ordre de couvrir Omar s'habou de boue et d'insultes gratuites. je retiens le terme de Nabbar! moi qui suis de près le parcours de cet homme depuis dlongtemps , je ne puis que lui témoigner respect et admiration? Nabar quelqu'un que Nida continue de lui courir après pour revenir et qui a dignement refusé de rejoindre la cohorte des parvenus et des médiocres? je souhaite vivement que Si omar se présente en 2019. je parie qu'il devancera largement ce traître de BCE.
@Famous Corona
Zohra
| 05-12-2017 15:36
Bonjour Monsieur,

On peut considérer quand même que c'est positif car on a pas tout perdu du passage de BCE, certain s'il pouvait les balayer il l'aurait fait mais voyez vous lors de leur passage ils ont pris quelques postes clés notamment la justice que sans eux vous ne pouvez pas résister, la politique c'est de la ruse cher Monsieur.

Excellente après midi
????????
fethia
| 05-12-2017 15:20
Moi, je trouve que ce bonhomme est le parfait NABAR tunisien qui est entrain de regarder les autres travailler et de s'arrêter sur la moindre des erreurs pour montrer de quoi il est capable en parfait nabar.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration