alexametrics
A la Une

Noirs et fiers de l’être !

Noirs et fiers de l’être !

 Copyright photo : Mourad Dachraoui


La Tunisie a adopté hier loi criminalisant les atteintes racistes. Bien que certains s’obstinent à le nier, des citoyens tunisiens et des étrangers sont victimes d’attaques racistes en Tunisie. Les incidents racistes, dénoncés par les associations défendant le droit des minorités et les diversités, ont incité le Parlement à adopter la loi antiraciste dans son intégralité afin de protéger ceux qui en sont victimes.

 

Qu’ils soient tunisiens ou étrangers, les Noirs semblent être ceux qui sont les plus sujets aux agressions racistes. Victimes de leur couleur de peau, ils sont maltraités par ceux qui les considéraient comme inférieurs. Dans la culture tunisienne très répandue, leur couleur de peau est associée à l’esclavage. Par ignorance, le Tunisien est raciste et cela est un fait évident.

 

Ghofrane Binous était une hôtesse de l’air à Tunisair. Victime d’une agression verbale de la part d’une passagère à bord d’un vol de la compagnie aérienne, elle a partagé sa mésaventure sur les réseaux sociaux afin de sensibiliser sur les assauts que subit encore un Noir en 2018. Des propos racistes et des injures infâmes lui ont été adressés par la passagère lui causant beaucoup d’amertume. Cette passagère a été rapidement débarquée de l’avion et une vague de solidarité a été réservée à l’hôtesse de la part de tous les membres de l’équipage, des passagers et des internautes.

Outre cet incident, une étudiante originaire du Burkina Faso a également affirmé qu’elle a été agressée dans la région du Kram par des jeunes de 18 ans. Ces jeunes lui ont jeté des œufs sur la tête tout en se moquant d’elle. Qu’il s’agisse d’un acte de racisme ou pas, cela reste une honte pour la Tunisie qui ne sait pas protéger la dignité de ses hôtes.

En août, des ressortissants Ivoiriens qui ont été attaqués au centre-ville de Tunis. Ces derniers ont été impliqués dans une bagarre qui a dégénéré par la suite. Des motifs racistes derrière cet assaut n’étaient pas exclus et ont été dénoncés par l’Association tunisienne de soutien aux minorités (ATSM). Cette dernière a annoncé l’établissement d’une stratégie conjointe avec l’ambassade de la Côte d’Ivoire afin d’améliorer la prise en charge des victimes d’actes racistes.

 

De telles agressions perpétrées contre des individus, physiques ou verbales soient-elles, ne doivent pas être tolérées ou passer impunément. Le chef du gouvernement avait annoncé depuis le 26 décembre 2016 qu’une loi incriminant le racisme et les discriminations en tout genre sera promulguée. Cette loi sera appliquée de manière stricte et ferme, a-t-il dit, annonçant, par ailleurs, l’organisation d’une journée nationale pour combattre ce fléau.

Cependant, il a fallu 2 ans, soit le 2 juin 2018, pour que la commission parlementaire des droits et des libertés approuve cette loi criminalisant ainsi la ségrégation raciale. Cette loi définit les crimes racistes, leurs sanctions ainsi que les mesures auxquels les victimes peuvent recourir. 

Ce n’est que le 9 octobre 2018 cependant, que la loi antiraciste a été adoptée dans son intégralité à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avec 125 voix pour, 5 abstentions et 1 voix contre. Une loi qui a été qualifiée de révolutionnaire par le président de l’ARP, Mohamed Ennaceur. Pour lui, « cette loi place la Tunisie au même rang que les pays civilisés et modernes étant l’un des premiers pays dans le monde entier et le premier en Afrique à pénaliser le racisme ». 11 institutions assureront également la veille l’application de cette loi y compris une commission nationale pour la lutte contre le phénomène qui sera sous l’égide du ministère des Droits de l’Homme et qui soumettra un rapport annuel à la commission des droits et des libertés à l’ARP.

 

En vertu de cette loi, les victimes bénéficieront d’une protection légale selon les réglementations en vigueur, d’un encadrement psychologique et social, au cas par cas, ainsi d’une indemnisation en cohérence avec les dégâts matériels et moraux engendrés par l’agression raciale.

L’agresseur écopera d’un mois à un an de prison et/ou paiera une amende de 500 à 1000 dinars ou s’il profère des propos racistes en vue de dénigrer ou humilier une personne. Cette pénalisation sera doublée notamment si la victime est un enfant, si elle est dans un état de faiblesse à cause de son âge, d’un handicap ou s’il s’agit d’un réfugié, si l’agresseur dispose d’une autorité sur la victime ou s’il use de son pouvoir. Pareil s’il s’agit d’un groupe d’agresseurs et non d’un seul individu.

Une sanction d’un an jusqu’à 3 ans d’incarcération et/ou une amende de 1000 à 3 mille dinars seront également imposées à l’agresseur qui contribue à répandre un discours haineux qui sème la division sur une base raciale, qui propage des idées puisées de la ségrégation raciale ou de la suprématie, qui fait l’éloge des pratiques raciales ou encore qui forme un groupe ou une organisation soutenant le racisme et les activités ou les associations fondées dans ce sens.  Par contre, s’il s’agit d’une personne morale, l’amende variera de 5 mille dinars à 15 mille dinars.

 

L’adoption de cette loi représente un pas géant pour la Tunisie, contribuant à l’appui des valeurs de tolérance et du respect de la diversité humaine. Elle a été accueillie très chaleureusement et saluée au parlement, auprès des organisations de lutte contre le racisme et même par la communauté internationale. Ce, alors que certains minimisent l’ampleur du racisme en Tunisie, comme la députée  d’Ennahdha, Hela Hammi, et que d’autres refusent de voter pour, comme le député Yassine Ayari, cette loi est incontestablement une avancée. En tout état de cause, si elle n’éradiquera pas d’une manière définitive le racisme, elle sera en mesure d’inscrire la Tunisie dans la culture du respect de l’Autre et de la protection de sa dignité contre toute humiliation et toute atteinte. Reste aujourd’hui à appliquer ses dispositions dans les faits afin que les  Noirs, tunisiens ou étrangers en Tunisie, puissent enfin être fiers de l’être !

 

Boutheïna Laâtar

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (16)

Commenter

l'idiot du bled
| 11-10-2018 18:45
Où est passé mon commentaire?

Lolo69
| 11-10-2018 18:03
Moi qui suit franco/tunisien et fière de l être !!
Quand on a vécu le racisme en France
Pas rentré en boite de nuit
Refus de certains job
Regard méprisant
Pire encore quand j amène ma maman a des consultations hospitaliers regard des médecins assez méprisant...
J en ai encore pas mal bref ....
Maintenant mon souhait ce que mais enfants ne vive pas ce qu'on a vécu ...
Alors la loi je l approuve dans tout les sens du terme
Comme disait l autre vaut mieux tard que jamais...
Certains commentateur diront qu' on rien fait pour s intégré ....je leur répondrai que 98% des immigrés travail paie LEUR impôt comme TOUT citoyen ordinaire et surtout honnête et serviable...


HatemC
| 11-10-2018 17:23
Ces gens ont dénaturés notre pays, les islamistes sont des ennemis de ce pays, je suis désolé mais ils ne bâtissent ils démolissent .... HC

Mansour Lahyani
| 11-10-2018 17:23
Je ne suis, peut-être, pas noir ou du moins pas assez, mais je suis très fier de l'adoption de cette loi ! Et je comprends parfaitement bien la réaction de ceux qui le sont un peu plus que moi : ils l'ont trop longtemps attendue ! et nous nous réjouissons avec eux!

Mounir H.
| 11-10-2018 16:43
Je crains qu'en défendant les barbus et les voilées, vous risquez de vous faire traiter d"islamiste" vous aussi par certains habitués de BN...

Je rigoles pas là, je suis sérieux.

Phèdre
| 11-10-2018 16:19
"Jusque-là pour ceux et celles qui ont été à l'école comprennent, les autres barbus et assimilés voilées virez vos gueules de mon commentaire ... "
si c'est pas du racisme et de la discrimination ça !!
mes respects!

Pan
| 11-10-2018 14:38
Cher ami, c'est bien de s'autoflageller. Car notre Tunisie aurait pu devenir l'un des dragons économiques en méditerranée, soudain tout devient mirage, la Tunisie est devenu la plus grande merde en méditerranée.
Il est vrai, qu'il faut toujours dire que le mal est en nous, mais ceci n'empêche pas qu'on a été trahi par l'Europe (la France et l'Allemagne) qui nous soule tout le temps par la charte des droits des êtres humains. L'argent des pays du Golfe les ont amené à nous faire avaler leur pilule : « les islamistes sont démocrates et républicains (je vous demande de revenir au discours prononcé par François Hollande dans le parlement tunisien).
Mais bon les relations internationales sont basées sur le jeu des intérêts, les pays du golfe ont plus d'argent que nous, donc c'est tout à fait normal qu'en Tunisie et en Occident la prostitution politique est devenue un moyen pour gagner les élections.
Cependant, et pour revenir au drame de la Tunisie, on ne peut incriminer une race, une religion où une culture. Le problème en Tunisie est tout simplement : tant qu'on ne respecte pas les droits des êtres humains, comment voulez-vous alors que l'autre nous respecte.
On est raciste parce qu'on est inculte, parce qu'on veut masquer notre complexe d'infériorité par la supériorité sur l'autre. On est ignorant et arrogant ; on est impoli ; la haine en nous est socioculturelle mais pas génétique.
J'aimerai vous posiez cette question : si votre garçon veut épouser une fille tunisienne de couleur noire, Est-ce que vous acceptez ? Vous allez me dire : OUI. Je vous crois. Mais est-ce que vos compatriotes qui ont manifesté pour les droits des noirs en Tunisie sont comme vous : NON.
Cher ami, je vais vous racontez une histoire vraie : à Carthage, dans un quartier chic, et, dans une famille riche qui se dit aristocrate, cette famille bourgeoise avait une femme de ménage. Mal payé mais comme elle travaille la pauvre. Un jour elle a demandé à cette famille de l'affilier à une caisse sociale. La réponse de la famille était la suivante : elle a été renvoyé. Elle avait trouvé refuge chez une française, connue à Carthage, qui l'a hébergé. Cette française m'en a parlé un jour, et, quand elle m'a parlé de cette affaire, je n'ai trouvé qu'une seule phrase pour cacher ma honte et ma hantise : « on est une sale race ».

HatemC
| 11-10-2018 13:33
J'ai envie de dire à ces discriminants pour la plupart des basanés de se regarder dans un miroir ... vous n'êtes ni blanc ni noir ... mais un mélange ....

Le génome humain compte 23 paires de chromosomes: 22 homologues et 1 paire de chromosomes sexuels. Les filles possèdent la paire XX.
Les garçons possèdent la paire XY et la couleur de peau est déterminé par la couleur des parents '?' si le père est teinté le baby sera teinté '?'.

Jusque-là pour ceux et celles qui ont été à l'école comprennent, les autres barbus et assimilés voilées virez vos gueules de mon commentaire ...

Pour en revenir aux racismes en Tunisie ... c'est souvent le Sud Tunisien qui est raciste et ces racistes ne se sont pas regardé devant un miroir et ils constateront qu'ils sont basanés, crépu et difforme pour les plupart ....

BASANE c'est quoi ? C'est une personne de couleur foncée qui tire vers le bleu ou le noir ... brune, noirâtre ou bistrée
Et comment se fait-il que ces basanés sont basanés c'est SIMPLE ... IL Y A EU CROISEMENT ENTRE BLANCS cassés ( Arabe ) venu d'Arabie, des basanés et pourtant les arabes sont communément désignés de race blanche, ce qui est faux pour moitié, donc croisement arabe basané + blancs pur : les berbères , la descendance a donné ce que l'on appelle les MOZARABES ... et il y a eu aussi des croisement entre ces blancs cassés et les noirs captives ... les Arabes étaient des esclavagistes, ceci explique cela ...

L'Afrique du Nord a été le champ où ne cessent de se croiser Sémites, Berbères et Nègres soudaniens... Ne soyez pas offusquer par ce terme Nègre Soudanien, les Arabes pendants leur croisades à travers les temps ont commis divers crimes abominables comme celle de captiver les Soudaniens, Ethiopiens pour la plupart les femmes deviennent leur esclaves sexuelles en les violant et les hommes massacrés, les premiers énuques furent des Soudaniens '?'. Le premier ENUQUE est un soudanais qui se prénommé SAOUB le second Kafour '?' mutilation atroce '?'.c'est bien arabe, ils n'ont aucune comapssion pour leur victime des dégénérs violent et brutal '?'

Lors des invasions arabes en Afrique du Nord Blanche, les arabes massacraient les hommes et violaient les femmes pour perdurer leur race et surtout arabisé et islamisé '?' ça a donné cette couleur BASANEE '?' autrement dit les basanés tunisiens sont un croisement et ne devraient pas être fier en discriminant les noirs '?' C'est malheureux a dire mais c'est les peuplades arabisés du Sud ' les premières conquêtes et installation à Kairouan, c'est bien le Sud '?'-
J'ai envie de dire à ces basanés le NOIR est pur et toi le basané tu es un croisement, métissage '?'.

Si XX+XY sont blancs = baby blanc, pure race
Si XX+XY sont noirs = baby noir, pure race
Si XX+XY sont jaunes = baby jaunes, pure race
Si XX+XY sont bleus = baby bleu
Si XX+XY sont basanés = un basané

Les basanés restent un CROISEMENT donc pas pure du tout et en plus ils se marient entre cousin bonjour les dégâts comme leur ancêtres arabe '?'Wallah khatini sidi el Cadhi ... HC

Mounir H.
| 11-10-2018 12:51
http://www.businessnews.com.tn/saadia-mosbah-en-larmes-apres-ladoption-de-la-loi-antiraciste,520,83046,3

"Le racisme est inscrit noir sur blanc dans le Coran"

"Les règles prescrites dans le Coran sont en OPPOSITIONS avec les règles des droits de l'homme"

Mounir H.
| 11-10-2018 12:29
http://www.businessnews.com.tn/coupe-du-monde-2018-le-public-tunisien-est-lun-des-meilleurs,537,80865,3

"...La FIFA doit revoir le quotas par continent et créer un sous continent dit Zarabe rassemblant toute la racaille zarabe..."

"le Maghreb ne devrait pas jouer en Afrique mais UNIQUEMENT en Coupe ZARABE ... Allez Oust du balaie les zarabes ...
Il est temps d'éjecter les Zarabes d'Afrique ... HC"

A lire aussi

Business News innove et lance, à partir d’aujourd’hui lundi 10 décembre, de nouvelles rubriques pour

10/12/2018 03:17
17

Le fonds de la Dignité, voilà encore un sujet qui a créé la polémique cette semaine. Des

07/12/2018 19:59
10

Le dernier passage du secrétaire général de l’enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi sur la

06/12/2018 19:59
6

Sa plainte contre le chef du gouvernement Youssef Chahed pour tentative de putsch avait défrayé la

05/12/2018 19:59
13

Newsletter