alexametrics
Dernières news

Néji Jalloul évoque les nouveautés de l’année scolaire 2016-2017

Néji Jalloul évoque les nouveautés de l’année scolaire 2016-2017

 

Le ministre de l'Education nationale, Néji Jalloul, a évoqué, dans une déclaration à Mosaïque FM ce mardi 23 août 2016, des nouveautés de cette nouvelle année scolaire 2016-2017.

 

Ainsi, M. Jalloul a annoncé la suppression effective des classes regroupées et qui représentent une des causes principales du décrochage scolaire, la suppression des 25% dans la moyenne du baccalauréat qui a causé beaucoup de tort pour l’enseignement en Tunisie, la mise en place de nouveaux livres et de nouveaux programmes pour les 1ère et 2ème années de l’enseignement de base, la mise en place de la réforme du temps scolaire, etc.

Les réformes ont commencé et cette année les commissions chargées de la révision des programmes achèveront leur œuvre pour qu’en 2017 tous les programmes soient révisés.

 

Autre point, le ministre a démenti les rumeurs selon lesquelles son ministère a arrêté les recrutements ou qu’il n’a pas tenu se engagements. Il a précisé, dans ce cadre, que le ministère de l’Education a recruté 7.000 personnes (3.000 pour les écoles de formation des instituteurs, 3.000 les écoles de formation des enseignants et 1.000 pour les autres recrutements) pour cette année. Par contre, il a souligné que la manière de recruter a changé et que dorénavant il faut passer par une phase d’apprentissage.

Concernant ses engagements avec le syndicat, il a précisé qu’il est conditionné par l’ouverture de postes d’emploi et que le ministère est lié par un budget fixé par le ministère des Finances et par la présidence du gouvernement.

«Les instituteurs remplaçants qui sont en sit-in dans les délégations de l’éducation se trompent d’adresse ! Lorsque le ministère des Finances nous donnera les fonds nécessaires pour l’ouverture de postes, on les recrutera car nous avons besoin de les recruter», a-t-il affirmé.

 

I.N

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Tunisienne
| 24-08-2016 13:29
Bonjour Mounir,

Vous avez certainement raison ! Et si ce Ministre est encore là, c'est sûrement aussi parce qu'il a su manoeuvrer avec les syndicalistes (et même tomber dans un certain populisme !). Je lui reconnais d'avoir entrepris bon nombre de choses positives (mais également d'avoir cédé sur d'autres non moins importantes !)...

En fait, j'exprimais un coup d'humeur général par rapport à cette classe politique qui caresse dans le sens du poil et qui, même quand elle a une vision et un programme, n'ose pas en parler directement et frontalement avec son peuple (quitte à heurter les plus médiocres) ! Je trouve que l'ambiance générale n'est pas au nivellement par le haut, et c'est ce qui me frustre le plus !

Bonne journée !

Wednesday
| 24-08-2016 08:30
Bon courage et bonne continuation Si Jalloul.
Vous avez surtout la confiance de la majorité des tunisiens pour rendre à nos diplômes et à nos niveaux d'instruction la place d'antan, la place de compétitivité et de représentation à l'échelle nationale et internationale qu'elle mérite.

Chaque élève, chaque étudiant ne doit compter que sur soi-meme, sur son travail, sa sueur, son labeur pour acquérir le savoir sur de bonnes bases, "thra3ek ya 3alklef, wyézzi métawèkel wetkarkir!"

Nos enseignants doivent eux aussi acquérir la formation de mise à niveau nécessaire (j'en connais , à l'instar de milliers d'étudiants malheureusement - qui ne savent même pas tenir une discussion en français ou en anglais d'une seule phrase, que dire de la rédaction).

Un étudiant en fin d'étude, en plus de sa spécialité devrait toucher à tout, savoir écrire et s'exprimer couramment et parfaitement - en plus de la langue mère bien sur- en français et en anglais.

Le chemin est encore long et requiert beaucoup de travail et de sacrifice, mais l'enjeu est vital, et l'histoire retiendra le mérite de celui et ceux qui ont semé pour une bonne moisson inchallah.

Bon Courage M. Nagui, j'espère que tous le monde suivra.

Mounir
| 24-08-2016 02:00
Un jour un journaliste a demandé un an après la révolution, au chef du gouvernement qui a l'époque était beji caid essebssi, "cela fait 8 mois que vous êtes chef du gouvernement et vous n'avez rien fait!", beji a répondu (avec le culot qui le caractérise): "Viens prend ma place et montre moi ce que toi tu feras"!
Tout ca pour dire que ce n'est pas du populisme ce que fait nejji, mais on a parfois tellement de bâton dans les roues (suffit de voir le cas de said aidi) qu'on est obligé de faire bcp de bruit autour de nous afin de mettre en place un semblant d'officialisation, et par ses déclarations (qui ne sont pas en totalité des coups de populisme) il s'oblige à agir (car il a promis) et n'a donc plus de retour possible.
D'un autre coté, ce "pseudo populisme" éviter à certaines parties obscures (qui selon le domaine va de l'homme d'affaire à un simple syndicat) de faire comme si de rien n'était et d'attendre que le vent passera et qu'aucune réforme ne se fera.
Cet homme agit et a donné des résultats palpables, il a déjà entrepris des réformes qui certainement prendront du temps a se mettre en place, mais contrairement à bcp qui parle pour rien, lui non!

l'idiot du bled
| 23-08-2016 18:43
Ah au fait pourquoi obliger les collégiennes et lycéennes à porter un tablier et en exempter leurs camarades mâles?Tablier qui leur couvre à peine la moitié des fesses.Et on parle d'égalité des sexes.L'idiot du bled reviendra bientôt sur un autre sujet à polémique.

kameleon78
| 23-08-2016 17:06
"tort" et non "tord".

BN : Merci d'avoir attiré notre attention

Tunisienne
| 23-08-2016 13:40
la «NOUVEAUTÉ» n'est ni obligatoire, ni même recommandée dans votre département !
C'est pas comme si vous deviez préparer une nouvelle collection de mode pour chaque rentrée !

S'il y a changement, il doit s'inscrire dans un effort de réforme finalisé, global, concerté, cohérent et dans la durée !

Stop le populisme !

A lire aussi

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a

20/11/2018 15:07
0

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
2

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

Newsletter