alexametrics
Dernières news

Marzouki dénonce l’examen anal subi par un jeune homo contre son gré

Marzouki dénonce l’examen anal subi par un jeune homo contre son gré

 

Moncef Marzouki a reproduit, aujourd’hui dimanche 27 septembre 2015 sur sa page officielle Facebook, un communiqué du mouvement « Médecins contre la dictature » pour dénoncer l’affaire de l’examen anal subi par un jeune soupçonné d’avoir eu une relation avec une personne du même sexe, sachant qu’il n’y a ni plaignant, ni victime.

 

Ce communiqué s’élève contre cette pratique qui peut générer des abus en devenant une opération banale et qui constitue une violation flagrante de l’intégrité physique assimilable à la torture corporelle, sachant que le respect de l’intégrité physique est un droit garanti par la Constitution conformément aux dispositions de l’article 23 et comme il est stipulé dans l’article 7 du Code déontologique du médecin.

 

Le communiqué conclut en soulignant que « la médecine légale, sous le régime de Ben Ali, était au service des tortionnaires… N’est-il pas temps pour qu’elle devienne au service de l’être humain ? ».

 

Ainsi M. Marzouki prend clairement position en publiant le texte du communiqué, en y interposant son commentaire : « Non à toute agression contre l’intégrité physique et la dignité humaine de n’importe quelle personne et quelles que soient nos positions envers elle ».

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (25)

Commenter

Famous Corona
| 28-09-2015 17:18
Il ne rate rien cet énergumène, même pas le cul des autres?! C'est invraisemblable à quel point il est perspicace quand il s'agit de chercher la petite bête...

TeTeM
| 28-09-2015 15:25
Il faut savoir prendre de la hauteur. Là où vous y voyez une simple affaire de cul, il y a une véritable question de société. Pas seulement sur l'homosexualité mais aussi sur le droit à l'intimité et le respect de la vie privée et l'intégrité physique!

Pour le médecin, il y a aussi une question de déontologie. Pratique t-on la médecine pour dénoncer les personnes ou pour les soigner? Quid du discours d'Hippocrate? La comparaison avec les alcootests ne sont pas opportune car :
1/ Il y a une différence entre souffle dans un ballon et subir un examen rectal assez poussé
2/ La conduite sous état d'ivresse est dangereuse tandis qu'à ma connaissance aucune personne n'a jamais tué quelqu'un parce que son orientation sexuelle était "déviante".

Pour ce qui est de MMM, c'est bien de prendre position maintenant. Il l'aurait été plus audacieux et courageux de prendre position sur ces questions lorsqu'il habitait au Palais de Carthage....

Ahmed
| 28-09-2015 14:10
Marzouki opportuniste profite de cette histoire, pour faire son come-back.

@ Marzouki, nous n'oublierons jamais votre mutisme et votre complicité.

rzouga
| 28-09-2015 14:07
Puisqu'il n'y a ni plaignant ni victime, qui est à l'origine de l'arrestation de cette personne alors?
Il se peut que la Police des moeurs de nahdha est encore à l'oeuvre!

dinosaure
| 28-09-2015 12:47
Heureusement que BEJI CAID ESSEBSI a été élu a la présidence, sinon l'état sera mobilisé pour protéger le cul des TUNISIENS.
ces histoires relèvent des prérogatives de la société civile et non des prérogatives d'un ex président de la république.
malgré que je suis contre l'examen anal, mais MARZOUKI ne rate aucune occasion pour montrer qu'il ne pourra jamais être un homme d'état.

tounsi
| 28-09-2015 11:42
cette pratique et utilisé depuis bcp d'année au temps de votre père zaba et puisque vous juré que par lui, alors ces pratiques de torture ça vous choc que maintenant!, bande de schizophrène.

Citoyen_H
| 28-09-2015 11:38

En effet.
Mais cela n'a pas été fait spontanément.
Il aura fallu un véritable coup de gueule de la part de la société civile et des médias patriotes, et après plusieurs relances, la mise en scène de la réception fut monté pour calmer l'opinion publique hautement remontée contre la justice, administrée par les pingouins de l'époque.
Salutations.

Zenobie
| 28-09-2015 11:09
C'est vous qui avez la mémoire courte car la jeune fille violée par des policiers a été reçue à Carthage avec son fiancé et a reçu les excuses de l'état prononcées par MMM ! IL avait aussi insisté pour que la justice suive son cours dans cette affaire et, si j'ai bien lu, les policiers en question ont été condamnés en appel récemment avec même des peines alourdies par rapport au jugement initial.
Voilà bien de la mauvaise foi de votre part !

rosedessables
| 28-09-2015 09:26
Bravo...tu es formidiable...recyclable...à nouveau présidentiable!
Si mmm avait un peu de jugeote, il lirait les commentaires su BN, modifierait ses prises de position pour surfer sur les vagues et atterrirait éventuellement à carthage en vip.
Il l'a peut-être déjà compris...!!?

Bien des gens ont la mémoire si courte. Recyclables aussi...

Mohamed
| 28-09-2015 08:45
Il dénonce l'examen médical mais pas la peine de prison.
Pourquoi pas supprimer l'alcootest ou les dosages de stupéfiants? Ce sont bien des examens physiques imposés.
Manoeuvre maladroite qui ne va contenter personne.
La vraie question est son avis de droitdelhommiste sur l'emprisonnement des homos.

A lire aussi

Les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ont

21/11/2018 16:49
0

Le ministère du Transport a démenti, ce mercredi 21 novembre 2018, ce qui a été diffusé sur les

21/11/2018 16:17
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé, ce mercredi 21 novembre 2018, au Palais de la

21/11/2018 16:08
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique a appelé, dans un communiqué rendu public le

21/11/2018 14:25
2

Newsletter