L’incendie de Aïn Drahem et Fernana ravage sept maisons

Businessnews.com.tn | publié le 01/08/2017 09:14

Les incendies enregistrés le lundi 31 juillet 2017 dans les zones forestières de Aïn Drahem et Fernana du gouvernorat de Jendouba ont fait des dégâts mais heureusement sans pertes humaines. Ainsi, sept maisons ont été incendiées, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié le jour même tard dans la soirée. Les chaleurs intenses seraient en cause, toujours selon la même source.

 

La protection civile s’est mobilisée avec l’appui de l’Administration des forêts et l’armée nationale pour maîtriser le feu et l’éteindre. Elle a, également, reçu des renforts humains et matériels de la part des unités régionales de Bizerte, Zaghouan, Le Kef, Siliana, Ben Arous, Manouba et les unités spécialisées.

Grâce aux efforts conjugués de toutes les structures intervenantes et des ministères concernés, ceux de la Défense nationale, de l’Equipement et de l’Agriculture, plusieurs incendies ont été maitrisés alors que certains ne le sont pas encore.

 

Une cellule de coordination au sein du gouvernement, composée de représentants des ministères de la Défense, de l'Intérieur, de la Santé, de l'Agriculture et de l'Equipement et de l'Habitat, avait été constituée la veille pour organiser les opérations de lutte contre les incendies qui se sont propagés dans le gouvernorat de Jendouba.

En parallèle, une commission régionale pour éviter et faire face aux catastrophes a été tenue sous la présidence du gouverneur de la région avec la participation des parties prenantes pour faire le suivi de la situation.

 

Pour rappeler les faits, plus de 14 incendies se sont déclenchés dans le gouvernorat de Jendouba la veille.

 

I.N

L’incendie de Aïn Drahem et Fernana ravage sept maisons

publié le 01/08/2017 09:14

Les incendies enregistrés le lundi 31 juillet 2017 dans les zones forestières de Aïn Drahem et Fernana du gouvernorat de Jendouba ont fait des dégâts mais heureusement sans pertes humaines. Ainsi, sept maisons ont été incendiées, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié le jour même tard dans la soirée. Les chaleurs intenses seraient en cause, toujours selon la même source.

 

La protection civile s’est mobilisée avec l’appui de l’Administration des forêts et l’armée nationale pour maîtriser le feu et l’éteindre. Elle a, également, reçu des renforts humains et matériels de la part des unités régionales de Bizerte, Zaghouan, Le Kef, Siliana, Ben Arous, Manouba et les unités spécialisées.

Grâce aux efforts conjugués de toutes les structures intervenantes et des ministères concernés, ceux de la Défense nationale, de l’Equipement et de l’Agriculture, plusieurs incendies ont été maitrisés alors que certains ne le sont pas encore.

 

Une cellule de coordination au sein du gouvernement, composée de représentants des ministères de la Défense, de l'Intérieur, de la Santé, de l'Agriculture et de l'Equipement et de l'Habitat, avait été constituée la veille pour organiser les opérations de lutte contre les incendies qui se sont propagés dans le gouvernorat de Jendouba.

En parallèle, une commission régionale pour éviter et faire face aux catastrophes a été tenue sous la présidence du gouverneur de la région avec la participation des parties prenantes pour faire le suivi de la situation.

 

Pour rappeler les faits, plus de 14 incendies se sont déclenchés dans le gouvernorat de Jendouba la veille.

 

I.N

Commentaires (10) Commenter
les incendis seraient prémédites
khemaies Moussaoui
| 04-08-2017 21:23
Les canicules qui frappent la Tunisie ne sont pas nouvelles et lui imputer les incendies dans la plus vaste foret du pays n'est pas convaincant. L'accident humain non plus car ces feux se déclenchent simultanément dans plusieurs endroits distancés de plusieurs kilomètres. Certaines zones sont même inaccessibles et vides d'habitations. L'incurie de l'état tunisien est manifeste. Cette foret qui s'étend sur presque 50 kilomètres d'est en ouest abrite 3 grands barrages qui devraient rendre la lutte contre ces incendies faciles. N'oublions pas que la rumeur sur l'introduction clandestine en Tunisie de quatre drones la semaine du 1er aout rend l'origine de cette catastrophe encore plus suspecte (source: journal el sabah).
Origine criminelle
kameleon78
| 01-08-2017 18:35
En France et au Portugal où actuellement il y a des incendies c'est d'origine criminelle, pourquoi pas en Tunisie? J'y mettrais ma main au feu.
Pourquoi ces communiqués du Ministère de l'Intérieur nous MENTENT
Nahor
| 01-08-2017 18:19
Comment 14 vastes incendies en lieux différents se sera déclenchés "par la chaleur"?? C'est une leurre qui défit la LOGIQUE et les lois de nature!!

Pourquoi ils nous mentent donc, si non pour ne PAS REVELER LA NATURE CRIMINELLE de ces incendies??

Et tant que certaines crapules qui n'ont pas de patrie ni d'âme humaine appellent au "m'enfoutisme" total dans leur villa en banlieue de Tunis, munie de piscine, ce serait assez plus sensé et RESPONSABLE de la part du MINISTRE de l'Intérieur et de la DÉFENSE, d'assurer la CHASSE IMPITOYABLES AUX MALFRATS TERRORISTES et la JUSTE PUNITION pour ceux qui les protègent en tant que "sportifs", devenus incendiaires, et TOUT LE MONDE SAIT QUI...

N.G.M. - activiste pour les Droits de l'Homme
Rien à foutre
Le Baron
| 01-08-2017 16:25
Épargnez nous ces informations rien à foutre tant que cela ne se passe pas dans la banlieue nord
les mêmes causes donnent les mêmes effets, pourquoii donc
habhoub
| 01-08-2017 16:24
Pourqoui des incendies limités à cette région malgré une chaleur plus suffocante dans d'autres monts( inchallah rabbi youstorhom)? et avec une présence plus confirmée de terroristes?
Bizarre
OBSERVATEUR
| 01-08-2017 15:23
Bizarrement les hauteurs de Kasserine et Sidi Bouzid ont été épargnées
Je crois que ces incendies ont été provoquées pour détourner l'attention
Voir l'article de presse de UNITAR
Modis
| 01-08-2017 12:46
Entre 01 & 13 juilllet, 813 foyers d´incendie détectés par MODIS au nord de l´Algérie http://ow.ly/e0Vo30dD5rP @NASA @PNUDAlgerie #Sentinel2
Suivre à travers MODIS
MODIS
| 01-08-2017 12:04
How to activate UNOSAT Rapid Mapping Service
1. Send a request

No specific format is required for submitting requests, but the following information should be included:
Type (for example tropical storm, flood, earthquake, conflict)
Geographic area/location, ideally sent as KML file or latitude/longitude coordinates, however place names are also acceptable
Contact information UNOSAT can reach requestor at: name, function, e-mail, office phone and mobile phone
Submit requests via e-mail to emergencymapping@unosat.org immediately followed by a phone call to the 24/7 hotline +41 75 411 4998 to confirm submission to UNOSAT on-call officer. Requests can also be submitted to 24/7 hotline directly if no internet connection available for e-mail.
2. Get feedback

We will assess your request and gect back to you with a plan for satellite imagery acqusition and product delivery within the next few hours.

3. Production & follow up

We start the analysis and notify you about the product delivery.

4. Delivery

Satellite Imagery Derived Products are available for digital download in different formats: GIS-ready data, Maps - Live Maps, Reports & Statistcs.

See UNOSAT Geospatial Catalogue for examples of satellite imagery derived products you can request to support humanitarian operations.

See also the UNOSAT rapid mapping video on YouTube for examples and activation procedure.

Who can request?
UN offices and agencies
Government agencies
Red Cross and Red Crescent Movement (ICRC and IFRC)
International and regional organizations
Humanitarian Non-Governmental Organizations (NGOs)
La chaleur ? Non...
Gg
| 01-08-2017 11:24
La chaleur, la sécheresse et le vent sont propices aux incendies de forêt.
Mais il faut allumer le feu, spontanément il ne s'allume pas.
Les causes initiales peuvent être la foudre, une bouteille de verre abandonnée, un mégot jeté à terre encore incandescent, la malveillance volontaire.
Il faut choisir et dire la vérité...
PAUVRES GENS
zohra
| 01-08-2017 10:15
Gelés en hiver et grillés en été
quel malheur.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration