alexametrics
Dernières news

Le ferry « Carthage » quitte enfin Marseille

Le ferry « Carthage » quitte enfin Marseille


Le ferry de la Compagnie tunisienne de navigation (CTN), Carthage, vient de quitter le port de Marseille après avoir été bloqué plus de cinq heures, suite à une saisie provisoire et préventive demandée par l’armateur chypriote grec du CLS Virginia entré en collision avec le navire roulier tunisien, Ulysse.


Le directeur central du transport des marchandises et des voyageurs à la CTN, Noureddine Chaïbi, avait parlé de ce départ, ce soir du mercredi 10 octobre 2018, sur Mosaïque Fm, suite à un accord conclu entre les avocats des assureurs des deux parties. Il a aussi affirmé que la démarche de la partie adverse était compréhensible et légale en vue d’obtenir des garanties. "On a dû mettre un temps relativement long pour permettre au ferry Carthage de lever l’ancre, vu la complexité des procédures d’usage", a-t-il dit.


M. Chaïbi a ajouté qu’on espère séparer le navire roulier tunisien, Ulysse, du CLS Virginia, d’ici demain après-midi tout en souhaitant que le navire chypriote-grec n’ait pas subi de grands dommages matériels.



S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

Letranger
| 11-10-2018 18:16
Installez-vous plutôt à l'arrière du bateau... au moins pendant la prière plus ou moins trente minutes par sécurité.

takilas
| 11-10-2018 18:14
Pourtant il y a à peine une semaine, un reportage télévisé sur une chaîne tunisienne démontre que ce même bateau naviguait, sans aucune assistance dans la cabine de pilotage, et ce à l'aide du pilotage automatique. Et qui avait suscité l'étonnement des téléspectateurs, et puis, deux jours après, comme par hasard ce bateau en question provoque un accrochage maritime rarement vu et pouvant engendrer de graves pénalités et conséquences diplomatiques.

TeTeM
| 11-10-2018 18:14
J'ai lu un article qui avancé une hypothèse c'est que si le CSL Virginia n'avait pas stoppé l'Ulysse, celui-ci se serait fracassé sur l'Ile de Giraglia. Bon cette hypothèse me semble farfelue, le bateau étant sur pilotage automatique et pouvant donc changer de cap.

Par contre, j'ai lu ça : http://www.webdo.tn/2018/10/11/collision-en-mediterranee-le-navire-chypriote-est-fautif-selon-la-ctn/

Si ce n'est pas une blague, c'est très grave car on est dans le déni le plus total !

1/ Le mouillage était licite
2/ Mais mince à la fin, autorisé ou pas autorisé, il doit y avoir une veille à la timonerie ! On a aucune excuse, on a même pas cherché à éviter la collision preuve d'une absence totale de réaction. Alors soit c'est du sabotage, soit il n'y avait personne à la passerelle...

Hermes
| 11-10-2018 15:37
Apparemment l'un d'eux n'a pas respecté le feu rouge au large.

DIDON
| 11-10-2018 15:34
et ils veulent des augmentations encore et encore ...pour la qualité de leurs services et de leur travail
grève le 24/10 maintenue .... alors qu'ils viennent de coûter à la Tunisie -qui s'enfonce- des milliards ...et encore 1 jour de grève ...continuez ainsi

DIDON
| 11-10-2018 15:31
on croirait à un sabotage tellement c'est invraisemblable de foncer sur un bateau à l'arrêt dans une mer immense loin de toute circulation d'autres bateaux ...mais où était le capitaine?

Gg
| 11-10-2018 11:36
"M. Chaïbi... souhaitant que le navire chypriote-grec n'ait pas subi de grands dommages matériels."
Non non, juste un trou d'une quinzaine de mètres de côté.
En ce moment, des plongeurs font des relevés, qui vont être exploités par des experts pour déterminer si le porte container ou le cargo risque de sombrer lors de le désincarcération.


Imed
| 11-10-2018 11:21
C'est curieux: les autorités sont étrangement silencieuses. On a un scandale international sur les bras, avec une chaine de commandement totalement défaillante à bord du bateau (pas de veille dans la cabine de pilotage), et personne ne pointe encore les responsabilités? Attendons de voir la réaction des syndicats lorsqu'on annoncera des sanctions contre le personnel navigant incriminé. Ce genre d'incident signifie que le pavillon tunisien n'est plus fiable... Les propos du ministre français sont une gifle pour la Tunisie.

DHEJ
| 11-10-2018 11:03
Alors silence radio!

Anti gueux
| 11-10-2018 10:50
A l'image du pays ,incompétents .Vous n'etes que des imbéciles et j'espere que l'amende sera très très lourdes.Pfee

A lire aussi

Les grandes dispositions du projet de la loi de Finances 2019 ont été présentées dans un documents à

15/10/2018 13:50
0

Karim Helali, le député de la coalition nationale, a qualifié la fusion entre l'UPL et Nidaa Tounes,

15/10/2018 13:40
0

Le cadre de Nidaa Tounes et ancien ministre du Commerce Mohsen Hassen vient d'annoncer sa

15/10/2018 13:18
0

Le président de la République Béji Caïd Essebsi, le chef du gouvernement Youssef Chahed et le

15/10/2018 12:45
0

Newsletter