alexametrics
Dernières news

Le café culturel et scientifique de l’Université centrale

Le café culturel et scientifique de l’Université centrale

L’Université Centrale vient de lancer, ce mercredi 23 janvier 2019, un nouveau rendez-vous bimensuel, le café culturel et scientifique (C2S).

Il s’agit d’une série de rencontres de réflexions et discussions autour de thématiques d’actualité qui couvrent tous les domaines socio-économiques, culturels, historiques, etc. Le C2S aura lieu autour d’un buffet, un mercredi sur deux, dans une ambiance conviviale et décontractée, à partir de 17h30 au centre d’admission à l’avenue Kheireddine Pacha. L’entrée est libre et gratuite.

 

 

«Nous avons lancé pour la première fois ce café culturel et scientifique pour faire participer les gens pour l’apprentissage, pour la vulgarisation, pour la découverte, pour la discussion de thématiques de pointe et d’actualité. L’idée est de dire aux gens c’est vrai que nous sommes une université privée, mais on ne fait pas que du commercial, on participe à la vie de tout le monde», explique le recteur de l’université Khaled Ghedira.

Et d’ajouter : «Le premier thème est le lobbying culturel, choisi exprès, parce que, l’université démarre jeudi 24 janvier 2019 la première formation du genre en Tunisie, dans le Monde arabe et en Afrique : un Short MBA en diplomatie économique et lobbying, qui va durer 6 mois, une formation certifiante avec la participation de plusieurs personnalités européennes et tunisiennes, pratiquement tous des ministres et ambassadeurs».

 

 

D’éminentes personnalités animeront ces rencontres. Le coup d’envoi du premier rendez-vous sur le “lobbying culturel” a été donné par Ghazi Mabrouk, docteur en sciences politiques de l’Université de Paris, eurolobbyiste, spécialiste des fonds souverains, conseiller spécial du secrétaire général de l’UMA et Haut représentant auprès de l’Union européenne, président-exécutif du G7 Circle for Tunisia (2015-2016), vice-président de l’alliance économique européenne (2009-2012), président-exécutif de la Convention de Versailles (1992-1993) et Officer Ad Honores.

Ghazi Mabrouk a déclaré à Business News : «Pour la première fois, on aborde le sujet du lobbying culturel, et ce n’est pas commun. (…) lorsqu’on parle de lobbying culturel, il y a deux cotés à la lorgnette : le lobbying en faveur de la culture, qui est le lobbying habituel, et il y a aussi la culture qui sert de vecteur et de lobbying à certains Etats ou nombres d’institutions ou communautés qui utilisent la culture comme un moyen pour intervenir en faveur d’une image ou en faveur d’un message»

 

 

D’emblée, M. Mabrouk a tenu à spécifier que le lobbying est une activité professionnelle qui n’a rien avoir avec le mot du dialecte tunisien «Elloubiyat», qui sont les bandes organisées du crime. Et de préciser que c’est un métier exercé par des cabinets spécialisés. Il a indiqué qu’il y a une différence entre les notions de lobbying, de marketing public et de communication.

C’est l’influence déclinée de différentes manières et avec différentes techniques. Ce métier a toujours existé, mais n’avait pas ce nom, note-t-il.

S’agissant de la relation entre la culture et le lobbying, Ghazi Mabrouk a souligné que le lobbying est incontournable. Il y a ainsi différentes cultures : populaire, industrielle (de masse Etats Unis/Inde), communautaires et dans son sens étymologique (un vecteur de message). Il a profité de son passage pour donner plusieurs exemples concrets sur le lobbying et le lobbying culturel. 

 

 

L’eurolobbyiste a ainsi assuré que ceux qui ont compris l’importance du lobbying en Tunisie, ce sont les islamistes et tant mieux pour eux : ils étaient avec un cabinet américain pendant une dizaine d’année et là ils viennent d’engager un groupe britannique spécialisé.

 

Notons qu’à l’occasion du lancement de ce Short MBA, plusieurs personnalités tunisiennes et internationales ont été conviées à une réception, dont notamment l’homme politique et diplomate français Didier le Bret et son épouse et fille de l’ancien président français Mazarine Mitterand Pingeot.

I.N


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

A lire aussi

Le coup d’envoi de la carte de soins électronique de la Caisse d’assurance maladie (Labess) a été

23/04/2019 12:27
0

Les députés Faouzia Ben Fodha, Kamel Heraghi, et Abdelkader Ben Dhifallah ont présenté leur

23/04/2019 11:58
0

La fédération générale des chemins de fer tunisiens relevant de l’UGTT a appelé à une grève de deux

23/04/2019 11:22
0

Imed Khemiri a souligné que le président d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, a également réitéré

23/04/2019 11:13
1

Newsletter