alexametrics
Dernières news

Lazhar Akremi quitte le gouvernement

Lazhar Akremi quitte le gouvernement

Lazhar Akremi a annoncé, lundi 5 octobre 2015, sa démission du gouvernement. Dans une déclaration à Radio Med, M. Akremi a expliqué qu’il avait lutté contre la corruption qui ronge le pays et entrave son développement, mais les tiraillements entre partis étaient la pierre d’achoppement à ce combat.

 

D’autant plus, ajoute-t-il, le régime « présidentialiste » a ses limites et la politique ne fait pas toujours bon ménage avec la volonté de réformer.

 

Lazhar Akremi a, toutefois, affirmé qu’il ne se retira pas de Nidaa Tounes et qu’il restera fidèle à ce parti. Rappelons que le dirigeant nidaaiste occupait le poste de ministre chargé des relations avec l’ARP.

Par ailleurs, Lazhar Akremi va publier, demain 6 octobre, une lettre explicative sur les colonnes du journal "Akher Khabar". On croit savoir qu'il va, dans cette lettre, s'attaquer au gouvernement, ainsi qu'à deux principales figures du parti Nidaa Tounes : Hafedh Caïd Essebsi et Mohsen Marzouk.

 

E.Z.


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

S.citoyen
| 05-10-2015 18:49
il avait nommé bhib essid , puis il accepte l'alliance avec ennahdha , tout ça laisse des points d'interrogation sur son degré d'honnêteté envers les membres de son parti et les tunisiens qui ont voté pour lui Personnellement je ne participerai plus à aucun scrutin

Bourguibiste nationaliste
| 05-10-2015 12:28
Nous attendons pour savoir ce que M. Akremi a nous annoncer de plus que ce communiqué. La trajectoire de ce Monsieur est bien particulière. Il nous dit qu'il veut combattre la corruption. Soit ! Mais notre plus grave problème, c'est l'islamisme et l'extrémisme religieux. C'est aussi la présence des islamistes au gouvernement, qui est un scandale.
Enfin, M. Akremi (qui porte le même nom qu'un ancien opposant à Bourguiba) ne semble pas faire la différence entre un régime parlementaire et un régime présidentiel : il pense que nous sommes dans un régime présidentiel. Et il se trompe bien sûr.

khNeji
| 05-10-2015 11:19
Je connais les AKARMAS et particulièrement si ARBI et j'étais certain que si LAZHAR ne pourra pas continuer avec ce gvt et les Nidaistes

yosra
| 05-10-2015 11:19
Tant mieux, cela aidera peut être les autres à finalement assumer la réalité: Ben Ali n'était pas corrompu, il était simplement le président d'un peuple de corrompus, et c'est grâce à son intelligence, qu'il a pu se frayer un chemin pour faire quelque chose de ce pauvre pays et n'a pas jeté l'éponge, lui!
La corruption, le mensonge, l'ingratitude et la traitrise sont le propre du tunisien, ce ne sont pas des "valeurs" inventées par des hommes de pouvoir.

((°°))
| 05-10-2015 10:44
Si j'ai bien compris Mr Abbou, plutôt Mr Akermi, voudrait changer de système de gouvernance.

jilani
| 05-10-2015 10:43
Il a raison, rine n'a changé, au contraire on vit bien un pourrissement de l'Etat. La corruption est encore là surtout à la douane. L'administration est occupée par des daechiens qui cherchent à tout bloquer.

Patriotes
| 05-10-2015 10:42
En quelques sortes, Monsieur Akremi déclare aux aveugles, sourds et muets que sont devenus les Tunisiens qu'il ne peut rester au gouvernement parce qu'il y est empêché de lutter contre la corruption qui ronge le pays et entrave son développement ! !

A méditer

DHEJ
| 05-10-2015 10:40
Essid "TETU" est-il ne va pas remanier sa structure gouvernementale, une structure qui commence à fléchir sous les poussées endogènes et exogènes!

A lire aussi

L’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières sous la Troïka et dirigeant à

16/02/2019 22:32
0

Les affrontements à Barraket Sahel dans le gouvernorat de Nabeul ont repris, ce soir du samedi 16

16/02/2019 20:18
4

La dirigeante au sein du Courant démocratique (Attayar), Samia Abbou a précisé, ce samedi 16 février

16/02/2019 17:32
16

La blogueuse Fadhila Belhaj a été condamnée à 2 ans de prison ferme et une amende par la chambre

16/02/2019 16:03
9

Newsletter