alexametrics
Dernières news

Khemaies Ksila : On tente de nous exclure des médias !

Khemaies Ksila : On tente de nous exclure des médias !

 Le dirigeant au parti la Tunisie d’Abord, Khemaies Ksila, a indiqué lors de son passage chez Myriam Belkadhi sur le plateau de 24/7, ce soir du mardi 12 décembre 2017, que des pressions sont exercées sur son parti pour l'exclure des médias.

 

« Je ne veux pas être un adepte de la théorie du complot, sauf qu’il y a une véritable pression sur les médias privés pour ne pas recevoir les dirigeants de la Tunisie d’Abord. Cela est un fait incontestable », a-t-il assuré. Et d’ajouter que son parti est encore nouveau sur la scène nationale et ne fait que démarrer, il y a à peine 5 mois.

 

Revenant sur le départ de Boujemâa Remili et Abdelaziz Kotti, il a indiqué qu’il s’agit de deux cas  différents. « Boujemâa Remili a quitté la politique, c’est un grand homme et qui reste à la disposition du parti pour le faire bénéficier de son expérience et de ses conseils. Quant à Abdelaziz Kotti, c’est un ami. Il était très hésitant entre la Tunisie d’Abord et Nidaa Tounes. Au final, il a décidé de retourner à « Nidaa de Hafedh » ».

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

takilas
| 13-12-2017 20:36
M.Ksila croit au père Noël !
M.Ksila croit à un temps révolu en Tunisie, lorsque les tunisiens étaient honnêtes et pensaient aux autres.
Lorsque les tunisiens vivaient dans des familles élargies qui étaient comme chez eux même quand ils sortaient dehors.
Qui ne posaient pas des potes supplémentaires en fer aux portes de le urs maisons ; comme depuis 2012 avec la venue anarchique des centaines de milliers de sudistes qui vont tout s'approprier à Tunis (et ses banlieues), à Sfax, à Hammamet et autres lieux (Carthage, Sidi Bou Sais etc...) du territoire tunisien, le tout avec l'argent arnaqué à l'État lors troika.
Soit un vrai complot organisé lors d'une présumée révolution désignée caricaturalementi par "printemps arabe " ; que ceux qui ont improvisé cette désignation sont naïfs comme les traîtres réfugiés politiques qu'ils ont accueilli luxueusement à Londres.
Toutefois, cette manigancé destinée essentiellement à la saisie du pétrole libyen n'a pas donné les résultats escomptés.
Cependant, c'est le peuple tunisien qui a subi les fâcheuses conséquences de ces manigances.

MDO
| 13-12-2017 09:07
La grande source de la corruption et la crise politique en Tunisie c'est l'absence des ABC de l'éthique politique qui exige d'un député qui a déserte son parti de démissionner immédiatement de l'ARP pour ne pas fausser la volonté des électeurs qui l'ont choisi parce qu'il a été parrainé par un parti et non pas pour sa propre personne.

MZIDI
| 13-12-2017 08:53
SI ce Mr dispose d'une excellente mémoire ne pourrait-il pas, par charité citoyenne, rafraichir la mienne et ( celle d'autres citoyens ) en nous rappelant tous ses " voyages" d'un mouvement à l'autre et quels résultats pour le pays il a obtenus !

Givago
| 13-12-2017 07:49
Vous avez trops parler et souvent pour ne rien dire alors faite un effort et épargner nos oreilles de vos 'érémiades.

Lotfi
| 13-12-2017 07:44
Bravo pour une fois aux médias privés Wallahi rathouna min wijhik j'espère qu'ils généralisent cette démarche à tes semblables comme ça nirbhou sahhitna...

le déçu
| 13-12-2017 06:58
Ce monsieur et son acolyte KOTTI SONT DE véritables caméléons et opportunistes de la politique à la recherche de prébendes .Leur disparition de la scéne médiatique ne peut que contribuer à son assainissement

hassib
| 13-12-2017 06:45
Khammouss le pyromane ,les politiciens de notre chere Tunisie ,mais rassurez vous il n'ira pas loin ce balbaz ,detestable et detesté par toutes et tous ,une liste des traitres doit etre dressée et des poursuites lancées contre tous les criminels qui ont saboté la republique.

Tunisien
| 13-12-2017 00:19
Le parti "Tounes awwalan" à 5 mois d'existence et non 5 ans.

B.N : Merci d'avoir attiré notre attention.

kameleon78
| 12-12-2017 23:44
Ghannouchi est comme le monstre du Film Alien, il s'implante dans le corps de ses victimes et le parasite jusqu'à ce que celui-ci implose. Le Gourou l'a fait avec Hafedh Caid Essebssi, une réplique du monstre qui habite le corps de Nidaa Tounès. C'est comme cela que l'Alien Ghannouchi détruit ses victimes par l'Alien qu'il a engendré.

hadj
| 12-12-2017 23:02
il y'a des tronches qui ne passent pas!!

A lire aussi

En visite officielle à Bruxelles, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a souligné, lors d’une

24/04/2018 11:35
1

Le président de l’Association tunisienne des parents et des élèves (Atupe), Ridha Zahrouni, a

24/04/2018 10:33
0

La séance plénière à l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP) qui devait avoir lieu

24/04/2018 10:26
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est entretenu, ce mardi 24 avril 2018, avec Federica

24/04/2018 09:52
0

Newsletter