BN TV

Hamma Hammami : L'ambassadeur américain a effectué quelques visites au Front populaire

 

Dans une intervention sur les ondes de la radio nationale, Hamma Hammami, le porte-parole du Front populaire, a déclaré aujourd’hui 30 décembre 2015, que l’ancien ambassadeur américain a effectué quelques visites au Front populaire, et qu’il était content de voir que le parti tient à ses idées et ne change pas de discours, ni de positions.

 

Il a également déclaré que le délégué de l’université américaine Columbia est en visite en Tunisie pour écrire un livre sur les raisons qui ont empêché la Tunisie de s’impliquer dans un coup d’état militaire ou une guerre civile. « Je lui ai recommandé de lire dans l’histoire de la Tunisie ; où ce pays a été le premier à abolir l’esclavage en 1841 ; le premier pays à introduire une constitution ; le premier pays à avoir un syndicat, le premier pays arabe à émanciper la femme et introduire l’égalité des sexes, avec Tahar Haddad ».

Le porte-parole du Front populaire a ajouté « c’est en fait la continuité de la réforme sociale et politique qui a empêché le pays de tomber dans des problèmes de la sorte ».

 

E.B

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiéss le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (32)

Commenter

Tunisienne
| 31-12-2015 15:16
Ai-je cru déceler une pointe d'ironie?
En tout cas, et même si votre description imagée ne correspond pas exactement à mon rythme de vie, je vais prendre votre commentaire comme un compliment. Et certainement comme de la reconnaissance pour les milliers de femmes tunisiennes qui militent au quotidien pour le bien-être de leurs familles.
Merci donc pour elles et pour moi et meilleurs voeux!
Cordialement

Fares
| 31-12-2015 14:11
J'aime beaucoup lire vos interventions. Finalement, la Tunisie n'est toujours là que grâce à ces femmes. Elles travaillent toute la journée et puis elles rentrent chez elles pour s'occuper des générations futures alors que Mr est au café entrain de jouer aux cartes avec les copains.

citoyen
| 31-12-2015 13:54
Bien dit pour la Tunisie, être initiateur "premier" pour pas mal de réformes.
Le plus important c'est de savoir continuer l'élan des réformes et ne pas se perdre de chemin en évitant de dépenser notre énergie et nos efforts dans des disputes non fructifiantes comme celle liée à l'augmentation salariale.
Les organisations syndicales de toutes tendances gagneraient en efficacité pour leur collectif et pour le pays en entier à être partenaire et raisonner avec une logique de gagnant gagnant pour trouver des solutions durables et solides au mal que vit l'entreprise et à travers elle toute la société.
Tous les tunisiens sont appelés à faire des sacrifices pour sortir de cette situation de stagnation et qui est profondément liée à une mentalité de recherche du gain facile avec le moindre effort qui s'est incrustée depuis quelques décennies et qui nous empêche de décoller comme l'ont fait d'autres pays qui étaient dans une situation pareille à la notre et les exemples sont multiples qu'ils soient asiatiques (Corée du sud, Malaisie, ...)ou autres.

rebelle
| 31-12-2015 10:08
oh la langue de bois ,c'est flagrant excusez moi mais j'ai arrêté de lire au bout de la première paragraphe, voila un homme qui s'est fait éjecter de la constitution d'une coalition pour gouverner le pays car COMMUNISTE après les élections et il ne tarit pas d'éloge devant ses maitres qui avaient préféré leur copains islamises pour soumettre le pays

Tunisienne
| 31-12-2015 09:47
Et ça, c'est valable indifféremment pour les communistes, socialistes, modernistes, islamistes, "nationalistes"... Et même pour les extraterrestres qui veulent se définir comme TUNISIENS !
Bonne journée

Forza
| 31-12-2015 09:28
Les commentateurs peuvent visiter le site du front populaire et écouter par eux ce qu'il a dit et vous aurez une autre position. Il a raison de dire que Tahar Elhaddad est le premier qui a défendu la femme et il a raison que la force du message du Haddad est qu'elle vient d'in zitounien qui n'a pas fait la Sorbonne. Hamma montre de cette façon que la culture arabo-musulmane est capable de s'auto reformer. Aussi, il n'a pas dit qu'il est fier que l'ambassadeur américain soit content. Il a adit il a discutée avec lui et défendu les positions d'Ejabha et que l'ambassadeur est retourné chez lui presque content car Eljebha n'emploie pas de doubles langage.
Je ne suis pas un supporteur du front populaire et je suis même un adversaire des nationalistes arabes comme Elbaath que je trouve qu'il présente une mouvance fasciste mais il faut rester fair dans les discussions,
Lien pour voir la vidéo sur la page facebook du FN :

https://ar-ar.facebook.com/Jabha.Tunisie

Sihem Bouzgarou
| 31-12-2015 08:17
Occulter une vérité indéniable dénote la mauvaise foi de Hamma Hammemi ! On peut ne pas apprécier Bourguiba, ni sa politique, ce qui est somme toute légitime, mais qu'il ait au moins la décence de reconnaître une 'uvre inconstatable du premier président tunisien !
S'il est vrai que Taher Hadded fut l'initiateur de la libération de la femme en Tunisie, avec la publication de son 'uvre majeure La Femme confrontée à la Shariâ et à la société, il n'en est pas moins vrai qu'on ne peut, en aucun cas prétendre comme l'a fait Hamma Hammemi qu'il en est le principal instigateur, et on ne peut en aucun cas non plus lui en attribuer la paternité ! N'oublions pas la levée de bouclier déclenchée par les cheikhs de la Grande Mosquée qui voulait maintenir l'esclavage des femmes et son exploitation par la gent masculine, quand Bourguiba avait ordonné la promulgation du CSP. Si, en effet, certains cheikhs zitouniens, à l'instar du cheikh El Fadhel Ben Achour, avaient contribué à la rédaction de ce code et avaient affirmé que ces lois procèdent d'une interprétation possible du Coran, d'autres,d'autres, réfractaires à certaines de ses dispositions accueillirent le projet de Bourguiba avec beaucoup de réticences ! Je rappellerai, à cet effet, l'attitude du Cheikh Al Islam Abdelaziz Jaïet qui, à la tête d'une fronde de douze autres cheikhs, avait exprimé une opposition farouche, surtout concernant l'abolition de la polygamie et l'institutionnalisation du divorce ! À tel point que Bourguiba, ironique, comme lui seul peut l'être, répliqua : « Les défenseurs de la polygamie devraient admettre, dans un esprit d'équité, que la femme soit polyandre, en cas de stérilité de l'époux. » Enfin, certains cheikhs avaient même fustigé le CSP et dénoncé ses dispositions, dans leurs prêches hebdomadaires, à travers les mosquées de la République !
Comment donc peut-on continuer à nier la responsabilité du Président dans la promulgation de ce Code qui demeure, jusqu'à nos jours, inégalé ?

Massinissa
| 31-12-2015 07:50
Le titre est une tentative de désinformation. Les commentaires, une cabale contre Hamma et Jabha Chaaia, sans influence. Hamma n'est pas agressif, ni déterminant, mais il demeure un opposant farouche aux obscurantistes et aux réactionnaires. Pour accéder au pouvoir il faut dialoguer avec les grandes puissances. La gauche radicale ou au centre est l'alternative â l'extrême droite incarnée par le couple des vieux malêfiques Sebsi - Ghanouchi

toxx
| 31-12-2015 06:02
sauf les peuples qui se sentent inferieurs cherche ces histoires du premier machin, premier ceci premier cela etc, arretons ces slogans debiles surtout lorsqu on ai premier en salete premier en opportunisme premier en escroquerie (islamistes et liberaux confondues) premier aux paroles dernier au travail, premier en disordre, premier dit il,,,

les chevaux de l'apocalypse
| 31-12-2015 00:38
ce n'est pas hamma qui m'ennuie c'est l'ambassadeur,il met son nez la ou il ne faut pas ...je ne crois pas que notre ambass. a washington pense meme a contacter un republicain ou un democrat parcequ'il sera virer ipso facto...mais nous avons le complexe d'inferiorite,alors....on est des prostituees politiques..

A lire aussi

Idée lancée en 1994 en grande pompe par l’ancien président de la République Zine el Abidine Ben Ali,

20/02/2018 20:00
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu ce mardi 20 février 2018, le chef du

20/02/2018 15:51
0

Un moment a marqué la manifestation des médecins, ou mouvement 76, hier, lundi 19 février 2018.

20/02/2018 10:17
3

Lors de son passage à la Matinale, ce mardi 20 février 2018, sur Shems FM, Mehdi Ben Gharbia,

20/02/2018 09:08
1

Newsletter