alexametrics
Dernières news

Emna Menif : Le discours religieux ne doit pas être l'apanage des extrémistes

Emna Menif : Le discours religieux ne doit pas être l'apanage des extrémistes

Kolna Tounes, mouvement de la société civile présidé par Emna Menif, a tenu une conférence, aujourd’hui 15 février 2012, suite à la visite de Wajdi Ghenim, prédicateur religieux radical, dans les mosquées en Tunisie.

Emna Menif a, à cet égard, rappelé qu’un huissier notaire avait été dépêché pour transmettre un courrier aux dirigeants du pays, concernant les dérives qui sont aujourd’hui constatées en Tunisie. Elle a précisé qu’un seul huissier, une femme, a accepté de s’acquitter de cette tâche, les autres ayant refusé de transmettre une demande de ce type. Elle a ajouté que la femme en question a, par la suite, subi des pressions de la part de ses collègues, pour avoir accepté de remplir ce rôle.

Emna Menif a par ailleurs affirmé que plusieurs représentants religieux, dont Abdelfattah Mourou, le Mufti de la République et des Imams reconnus, qui n’ont pas pu être présents à cause d’autres engagements, ont également apporté leur soutien à cette initiative, et condamné les discours extrémistes et appelant à la haine de ces prédicateurs. Des extrémistes dont le discours religieux n’est absolument pas en phase avec la réalité tunisienne, selon eux, et qui ne servent qu’à semer le trouble dans le pays, rapporte Emna Menif.

La militante, fondatrice du Mouvement Kolna Tounes, a également réaffirmé son attachement au principe de neutralité des mosquées, principe qui doit être assuré par les autorités compétentes, et demandé à ce que soient empêchés de discourir sur notre territoire tout prédicateur dont les prêches incitent à la haine.

Emna Menif n’a pas manqué, enfin, de rendre hommage aux associations et organisations de la société civile, solidaires avec les personnes en situation précaire, notamment dans le Nord-Ouest du pays, suite à la vague de froid. Elle a insisté sur l’importance de ces élans de solidarité et souligné que la misère favorise les extrémismes.

Plusieurs représentants de la société civile et de la Ligue des Droits de l’Homme étaient également présents lors de cette conférence, et ont appelé à un sit-in samedi devant l’Assemblée constituante pour protester contre ces dérives.

M.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

lahou
| 16-02-2012 15:58
cet homme est un *****,il est condamné chez lui à 5 ans de prison pour blanchiment d argent,il est réfugié à Istanbul tandis que des journalistes sont en prison pour une histoire de photo,je pleure mon pays

Alhambra
| 16-02-2012 12:00
Si des huissiers notaires ont refusé d'accomplir des actes pour lesquels ils sont assermentés, c'est à leur Conseil de l'Ordre de prendre les mesures disciplinaires qui s'imposent.
Il serait tout de même paradoxal qu'il faille faire constater par un huissier notaire le refus d'un de ses confrères.
Encore une fois, où vas-t-on ?

najet
| 16-02-2012 11:48
il faut arrêter ces genres de conférences avec les égyptiens comme wajdi ghanim et laisser la tunisie (tounes) tranquille.

HatemC
| 16-02-2012 11:37
Ce qui prouvent en toute franchise que les tunisiens se mettent la pression seul en refusant de faire leur travail pour lequel ils ont prêté serment, cette frange de la société Tunisienne courbe l'echine devant Nahdha et reproduit les mêmes schemas et stéréotype que sous ZABA, pour moi ces huissiers qui ont refusé sont des minables traitres à la Nation, es ce qu'ils continuent à se regarder en face? j'en doute, je les méprises. Une femme courageuse qui a accepté. Ou sont les hommes ? ils sont là pour battre la femme c plus facile ou se courber devant ghannouchi. C de cette façon que la dictature s"installera, Ghannouchi ne sera pour rien responsable, il ne l'appliquera pas officiellement mais officieusement, c le peuple qui VEUT CELA, comme pour la Charia, C le peuple qui veut cela etc..... Sous ZABA c'était kif kif. Hatem Cahieb

Larabe
| 16-02-2012 01:12
Emna Mnif , lancez un défit à cheikh Ghouneim, invitez le à un débat au lieu de le censurer.

fouderire
| 15-02-2012 23:38
en manque de notoriété cette femme cherche désespérement une infinitésimale reconnaissance qu'elle ne trouvera jamais aupres des tunisien(ne)s......par contre les résidus du rcd sont toujours là pour la soutenir...ils sont à gammarth!!!!!!!!!!!

coco
| 15-02-2012 21:57
Il n'y a pas plus ignard et plus bas que cet égyptien. Tous ce qui se taisent devant ses dires le sont encore plus.

Raisonnable
| 15-02-2012 20:16
Enfin, on trouve des femmes courageuses pour faire face aux sadiques qui sont accueillis sur notre sol, pour attiser la perversions de ceux qui les avait sollicité

JOHN WAYNE
| 15-02-2012 20:05
L'expression de cette femme frêle faisant son discours, évoque immédiatement la scène d'un moustique du lac Titicaca prêchant la dignité du travail a des hordes de fourmis rouges au chômage.
Il s'agit d'une scène loufoque qui, comme celles ou Neila CH s'impose de sa coiffure à 200 dinars aux gueux qui la reluquent en louchant, évoque la définition même de la peine perdue.
Bientôt la Tunisie sera une scène de bataille rangée géante opposant voyous des rues, alcooliques au chômage, et jeunes toxicomanes en manque, a des hordes de salafistes aux kamis ressemblant à des camisoles de forces non bouclées.
Bref, la Tunisie est devenue un cirque géant ou les nationalistes comme moi sirotent leur thé à la menthe en ayant la conscience tranquille, et en attendant la suite des évènements.

F.M. alias JOHN WAYNE
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens
(Avril 1990 au 11 janvier 2011)

Engineer Juridique
| 15-02-2012 19:48
Elle aurait du demander conseil auprès de Jawhar HAZGUI!!!

Comment l'a qualifié déjà John Wayne???

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter