Je suis idiot

Businessnews.com.tn | publié le 18/06/2013 22:22

Par Sami Fehri

Nous avons reçu ce texte en version arabe de la part de Sami Fehri qui croupit actuellement dans la prison de Mornaguia.



Je suis idiot parce que j’ai cru qu’il y a eu une révolution dans le pays, qu’il y a désormais en Tunisie une liberté d’information et une justice et que la loi est capable seule de m’innocenter.

Je suis idiot parce  que je me suis livré et j’ai cru qu’il est impossible que celui qui a subi l’injustice, qui prétend craindre Dieu et qui a croupi en prison pendant des années devienne tortionnaire et injuste.

Je suis idiot parce que j’ai refusé de m’allier avec Ennahdha et d’être son outil de propagande croyant que le travail et la persévérance suffisaient à assurer ma réussite.

Je suis idiot parce que j’ai cru les hommes de loi quand ils m’ont dit que la Cour de Cassation est la plus haute juridiction dans le pays et que le gouvernement ne s’ingère plus dans la justice après le 14 janvier.

Je suis idiot parce que j’ai cru le ministre de la Justice transitionnelle quand il m’a rendu visite à deux reprises à l’hôpital me demandant d’arrêter ma grève de la faim et s’engageant à me libérer le 3 janvier 2013 selon la loi. Je l’ai cru lorsqu’il disait que me libérer alors que j’observe une grève de la faim sera considéré comme un message négatif pour les autres prisonniers, qui croiront que la libération était liée à ma grève et non au fait que je suis innocent.

Je suis idiot, j’ai cru à la délivrance quand le chef du gouvernement a invité mon épouse à Dar Dhiafa et lui a assuré que je serai libéré selon la loi.

 Je suis idiot parce que j’ai cru et je crois encore que le ministre Dilou et le chef du gouvernement Jebali ont fourni l’effort nécessaire. Mais je n’ai pas pensé un instant que la force qui gouverne le pays trompe même son ministre et son chef du gouvernement. 

Je suis idiot parce que je n’ai pas compris que la force qui gouverne le pays ne vise pas mon argent ni ma personne, mais son seul objectif est d’éteindre la chaîne Ettounissiya et de mettre la main sur elle avant les élections, coûte que coûte.

Je suis idiot parce que j’ai pensé que ma défense, le respect de la justice, et la grève de la faim suffisaient pour changer le cours les événements alors que même ma mort suite à une grève de la faim, n’égale en rien l’assassinat de Chokri Belaïd.

Je suis idiot parce que j’ai cru qu’ils n’oseraient pas pratiquer l’injustice ouvertement alors qu’ils ont nommé le gendre ministre et l’ami gouverneur.

Je suis idiot parce que j’ai mis tout ce temps pour me convaincre qu’à la fin, je ne quitterai pas la prison et que les mandats de dépôt se multiplieront.

Je suis idiot et heureux de mon idiotie parce que j’ai réussi à créer une chaîne de télévision à partir du néant et dans les pires conditions et qui est devenue en un laps de temps la chaîne la plus regardée en Tunisie.

Je suis idiot et heureux de mon idiotie parce que mes œuvres artistiques m’ont fait entrer dans le cœur de beaucoup d’entre vous et ont rendu ma famille fière de moi.

A la fin, je poursuivrai mon idiotie et j’essaierai de résister bien que j’aie perdu confiance en tout ou presque...

 

Texte original en arabe, traduction de Business News


Je suis idiot

publié le 18/06/2013 22:22

Par Sami Fehri

Nous avons reçu ce texte en version arabe de la part de Sami Fehri qui croupit actuellement dans la prison de Mornaguia.



Je suis idiot parce que j’ai cru qu’il y a eu une révolution dans le pays, qu’il y a désormais en Tunisie une liberté d’information et une justice et que la loi est capable seule de m’innocenter.

Je suis idiot parce  que je me suis livré et j’ai cru qu’il est impossible que celui qui a subi l’injustice, qui prétend craindre Dieu et qui a croupi en prison pendant des années devienne tortionnaire et injuste.

Je suis idiot parce que j’ai refusé de m’allier avec Ennahdha et d’être son outil de propagande croyant que le travail et la persévérance suffisaient à assurer ma réussite.

Je suis idiot parce que j’ai cru les hommes de loi quand ils m’ont dit que la Cour de Cassation est la plus haute juridiction dans le pays et que le gouvernement ne s’ingère plus dans la justice après le 14 janvier.

Je suis idiot parce que j’ai cru le ministre de la Justice transitionnelle quand il m’a rendu visite à deux reprises à l’hôpital me demandant d’arrêter ma grève de la faim et s’engageant à me libérer le 3 janvier 2013 selon la loi. Je l’ai cru lorsqu’il disait que me libérer alors que j’observe une grève de la faim sera considéré comme un message négatif pour les autres prisonniers, qui croiront que la libération était liée à ma grève et non au fait que je suis innocent.

Je suis idiot, j’ai cru à la délivrance quand le chef du gouvernement a invité mon épouse à Dar Dhiafa et lui a assuré que je serai libéré selon la loi.

 Je suis idiot parce que j’ai cru et je crois encore que le ministre Dilou et le chef du gouvernement Jebali ont fourni l’effort nécessaire. Mais je n’ai pas pensé un instant que la force qui gouverne le pays trompe même son ministre et son chef du gouvernement. 

Je suis idiot parce que je n’ai pas compris que la force qui gouverne le pays ne vise pas mon argent ni ma personne, mais son seul objectif est d’éteindre la chaîne Ettounissiya et de mettre la main sur elle avant les élections, coûte que coûte.

Je suis idiot parce que j’ai pensé que ma défense, le respect de la justice, et la grève de la faim suffisaient pour changer le cours les événements alors que même ma mort suite à une grève de la faim, n’égale en rien l’assassinat de Chokri Belaïd.

Je suis idiot parce que j’ai cru qu’ils n’oseraient pas pratiquer l’injustice ouvertement alors qu’ils ont nommé le gendre ministre et l’ami gouverneur.

Je suis idiot parce que j’ai mis tout ce temps pour me convaincre qu’à la fin, je ne quitterai pas la prison et que les mandats de dépôt se multiplieront.

Je suis idiot et heureux de mon idiotie parce que j’ai réussi à créer une chaîne de télévision à partir du néant et dans les pires conditions et qui est devenue en un laps de temps la chaîne la plus regardée en Tunisie.

Je suis idiot et heureux de mon idiotie parce que mes œuvres artistiques m’ont fait entrer dans le cœur de beaucoup d’entre vous et ont rendu ma famille fière de moi.

A la fin, je poursuivrai mon idiotie et j’essaierai de résister bien que j’aie perdu confiance en tout ou presque...

 

Texte original en arabe, traduction de Business News


Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration