alexametrics
Dernières news

Décès de l’ancien ministre Mohamed Sayah

Décès de l’ancien ministre Mohamed Sayah

 

 

Mohamed Sayah, ancien ministre sous Bourguiba et ancien directeur du Parti socialiste destourien (PSD), est décédé, ce jeudi 15 mars 2018, à l’âge de 84 ans après un long combat contre la maladie.

 

Le défunt a occupé le poste de ministre sous Bourguiba dans plusieurs départements à l’instar du ministère de l’Information, des Travaux publics, de la Jeunesse et des Sports, de l’Habitat, de l’Equipement et de l’Education. Il a été également ambassadeur de la Tunisie en Italie ainsi qu’auprès de l’Office des Nations Unies à Genève. Sa carrière politique a pris fin lors de la montée au pouvoir du président Zine El Abidine Ben Ali.

 

Sayah était connu par sa loyauté au président Habib Bourguiba, ayant été l’une des figures politiques les plus proches de l’ancien leader. Il a, par ailleurs, été son historiographe ayant écrit la série « Ma vie, Mon œuvre » ainsi qu’un nombre d’ouvrages retraçant l’histoire du mouvement destourien.

 

Paix à son âme.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (26)

Commenter

Perspectives
| 16-03-2018 10:10
Evidemment certains occultent son role de chef des milices qu il a cree lui meme responsables de l assassinat de plusieurs cetaines d opposants, syndicaliste, etudiants ,opposants de gauche, liberaux ,etc.. Elle est tres tres selective la memoire de ceux qui d une maniere ou d une autre ont servit la dictature! Les memes qui veulent " tourner" la plage au plus vite et qui n ont pas le courage de faire leur autocritique et de s excuser aupres du peuple tunisien..

Abel Chater
| 16-03-2018 09:57
Mohamed Sayah et Amor Chachia étaient les tapis sur lesquels marchait Bourguiba.
Jamais d'autres politiciens amateurs ou professionnels, n'avaient léché les bottes du défunt dictateur déchu Bourguiba, comme Mohamed Sayah et Amor Chachia. Deux symboles de la politique de l'aplatissement et de l'esclavage aux services du dictateur Bourguiba. Mohamed Sayah, ne laissa rien pour chercher l'approche du dictateur Bourguiba. Les connaisseurs racontent que Bourguiba frappait Amor Chachia et Mohamed Sayah avec sa canne, jusqu'à ce qu'elle casse. Ils racontent aussi, que ce même Mohamed Sayah apporta de vieux souliers à Bourguiba, prétendant qu'ils lui appartenaient et qu'il allait créer un musée avec ses anciens objets, cherchant à perdurer au pouvoir par d'autres ruses que par la compétence et le savoir-faire.
Qu'on nous montre ou qu'on nous rappelle une seule bonne chose qu'a faite Mohamed Sayah pour la Tunisie. Une seule bonne chose, s'il vous plaît.
Allah yarham koll Moslèm.

Gridih
| 16-03-2018 08:23
La. Tunisie vient de perdre un homme d' Etat. L' homme fidele au Bourguiba et patriote a l' ^ame. Que . Dieu lui preserve le Paradis. Condoleances a sa famille et aux tunisiens.

Gridih
| 16-03-2018 08:23
La. Tunisie vient de perdre un homme d' Etat. L' homme fidele au Bourguiba et patriote a l' ^ame. Que . Dieu lui preserve le Paradis. Condoleances a sa famille et aux tunisiens.

safari72
| 16-03-2018 08:04
Il existe une servilité permanente et regrettable inscrite et même ciselée dans l'âme de certains tunisiens. On la retrouve dans ce petit article où les noms des deux anciens dirigeants sont cités précédés, avec une certaine insistante, du titre de "président". Et cela donne au lecteur l'impression d'évoquer des noms sacralisés. A quand le jour où chacun pourra se sentir exister en dehors d'hommes providentiels ?

hama
| 16-03-2018 07:45
On dit un long combat "contre" et non "avec".
SVP ne faites pas l'erreur de traduire littéralement de l'arabe en français.

BN : Merci d'avoir attiré notre attention

Abel Chater
| 15-03-2018 21:00
Tu veux dire où sont les non-hypocrites qui disent la vérité?
Eh bien, BN nous censure comme aux veux temps de ce Mohamed Sayah.

Tapakaya
| 15-03-2018 19:08
Un homme merveilleux
Te7ya Tounes
De la part d'un fils de tes collègues de l'UGET .
Te7ya Tounes

déja-vu
| 15-03-2018 19:01
1-Fondateurs.
2-Batisseurs.
3-Destructeurs.
Générations fondatrices. Un grand homme d'état. Tout pour la Tunisie.
Paix à son âme.

dodo
| 15-03-2018 18:57
allah yerahmou

A lire aussi

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
2

Après son départ du ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, l'ancien

17/11/2018 09:30
0

Rachid Khechana vient d'être nommé PDG de l'agence de presse Tap tel que décidé lors de la réunion

17/11/2018 09:12
0

Le nouveau ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed a procédé, ce vendredi 16 novembre 2018, à la

16/11/2018 22:15
0

Newsletter