alexametrics
Dernières news

Bochra Belhaj Hmida dénonce les pratiques intégristes de certains enseignants

Bochra Belhaj Hmida dénonce les pratiques intégristes de certains enseignants

 

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook, qu’elle avait adressé une question orale au ministre de l’Education, Hatem Ben Salem concernant des pratiques « qui s’opposent à l’Etat civil » de certains enseignants l’appelant d’apporter des éclaircissements par rapport à ces pratiques et aux éventuelles sanctions.

 

Mme Ben Hmida a évoqué deux incidents ayant eu lieu dans un lycée secondaire à Monastir ainsi que dans une école primaire à la Marsa. Des incidents qui, selon la députée, propagent la doctrine wahhabite, terrorisent les élèves et lavent leurs cerveaux.

 

En effet, au lycée secondaire Habib Bourguiba de Monastir, l’enseignant a tiré les cheveux d’une élève qui s’est opposée à ses propos considérant que la voix de la femme était malvenue (Aoura). Quant au 2ème incident, l’enseignante a demandé aux élèves âgés de 7 ans de dessiner le drapeau de l’organisation terroriste Daech constituant ainsi une violation de la Constitution et du Code de la protection de l’enfant.

 

Bochra Belhaj Hmida avait, auparavant, posé une question écrite au ministre de l’Education concernant le port du tablier obligatoire pour les filles dans les établissements scolaires concrétisant ainsi le principe de l’inégalité de genre. La députée avait exigé également des éclaircissements du ministre et si le département envisageait de réviser cette imposition.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

James-tk
| 21-11-2018 17:16
Le mouvement des frères musulmans tunisiens le luciférien ennahdha tente le passage en force, par des méthodes diverses et variées, et dans tous les espaces publics, administrations, crèches, écoles, universités, et grandes écoles, rien n'est laissé au hasard !

déja-vu
| 21-11-2018 12:02
Derrière un ordurenateur(il faut que j'invente un mot pour décrire un ordinateur entre les mains d'un bédouin), chaque déprimé se transforme en visionnaire charlatan.
Tu regardes l'avenir dans tes boules, l'aigri. Elles sont si minuscules et t'y vois que dalle.

Le pdl est un mouvement qui grossit à une vitesse record malgré son exclusion presque totale des média sous la trique islamiste. A la vitesse à laquelle les partis camélions démasqués perdent la confiance des tunisiens.
Là, il y a de la constance. Là, il n'y aura pas de magouilles.T'aura ce qui est promis. Ce que tu aimes et ce que tu aimes moins. Mais pas autre chose.
Tu vas avoir une surprise. L 'maboul aux p'titboules! Si ce parti garde sa voie. S'il s'en détourne, il sera lui aussi relégué aux oubliettes. Et là, tu auras raison. Une probabilité de ...0,000000001%!!!!

Abir moussi ?
| 21-11-2018 10:34
Score prévisionnel de baair moussi aux élections de 2019 = 0,000000001 % !!!! Des aboiements éternels, mais les électeurs tuniens s'en moquent et ne répondent pas...!!!!!!

abdo
| 20-11-2018 19:08
On cite: "Des incidents qui, selon la députée, propagent la doctrine wahhabite, terrorisent les élèves et lavent leurs cerveaux."
Fallait mettre le verbe "laver" ainsi en guillemets ou carrément le substituer par le verbe "infecter".
Merci de bien vouloir apporter le correctif!

MFH
| 20-11-2018 16:55
Où sont les directeurs d'écoles et des lycées, les surveillants, les inspecteurs, le Ministère, la centrale syndicale ? Après tout, c'est leur rôle de surveiller et d'infliger des punitions sévères à tout enseignant ne respectant pas les consignes. Les enseignants doivent comprendre qu'ils sont des fonctionnaires de l'état et n'ont aucun rapport avec la profession libre . Il.s doivent donc être neutres et garder leurs convictions religieuses pour eux.

Abir
| 20-11-2018 16:49
Si les Tunisiens et je parle des Tunisiens et Tunisiennes voudront bien se débarrasser de Gannouchi en particulier et d' Ennahda et ses vendus en général,il faut voter Abir Moussi il y a que elle qui n'a jamais dit la chose et son contraire depuis la merdolation,elle est toujours égale à elle même!

Ahmed
| 20-11-2018 16:30
Vous avez raison.

Vous êtes dans votre rôle.

AVERROES
| 20-11-2018 16:26
Je pense que le ver est malheureusement dans le fruit. L'idiologie annoncée des islamistes a pris ses marque dès le retour des exilés politiques d'Europe. Il y a eu inconsciemment une complicité morale et politique des laïcs au sein même des gouvernements qui se sont succédés. Certains démocrates républicains Bourguibiens ont cru bon de pratiquer la méthode du ralliement, ramener les égaré à bon port, c'est une erreur car celle ci elle théocratique . En cette période( 2011) propice au prédateurs de tout genre, les laïques républicains Tunisiens ont été complétement engloutis par la déferlante puissance financière et religieuse du moyen orient. Le président de la république s'était trompé dans sa vision économique et sociale il a perdu en quelque sorte le bon sens incarné par Bourguiba, il s'est trompé sur tout et la dernière en date c'est le choix de BRUTUS ( Y. CHAHED). La Tunisie chère Mme, ça fait longtemps quelle agonise, elle agonise depuis qu'elle s'est dotée d'un régime politique parlementaire à la proportionnelle qui garanti la vie éternelle des islamistes au pouvoir.

Ameur k
| 20-11-2018 15:52
Parfaitement d accord...et c est peut etre l eveil de HRAIER TOUNESS qui sortira la tunisie de ce bourbier islamiste d un autre age

SELIM
| 20-11-2018 14:40
La plus grande fermeté s'impose pour sanctionner ces pratiques et comportements dangereux d'enseignants obscurantistes. La Tunisie est un Pays laïc et le restera éternellement grace à des femmes comme Bochra. Merci Bochra

A lire aussi

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques r, Samir Taïeb, a démenti,

17/12/2018 12:03
0

Le président de la commission de la santé et des affaires sociales à l'ARP, Souhail Alouini a

17/12/2018 11:37
0

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, René Trabessi, a appelé, hier, 16 décembre 2018, les

17/12/2018 11:13
0

Le dernier attentat terroriste et la Loi de finances 2019 ont été parmi les sujets abordés par le

17/12/2018 10:54
2

Newsletter